Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche

1
2
3
4
5

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 09 janvier au 10 février 2019

CONTEMPORAIN

,

Biopic

,

Sélection Evénement

,

Tête d'affiche

Avec Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche, Hervé Blutsch, auteur dada contemporain, part en guerre contre la pensée étriquée et les usages policés, et compose un chant d’amour au théâtre. Après Canal +, Marivaux ou son seul en scène, Vincent Dedienne incarne la dinguerie salvatrice d’un dément éclairé, à la tête d’un défilé de monstres.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 42 €,31,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche

De

Hervé Blutsch

Mise en scène

Laurent Fréchuret

Avec

Stéphane Bernard

,

Jean-Claude Bolle-Reddat

,

James Borniche

,

Maxime Dambrin

,

Vincent Dedienne

,

Margaux Desailly

,

Pauline Huruguen

,

Tommy Luminet

,

Marie-Christine Orry

Nietzsche va effectuer un numéro de claquettes.

La folie s’empare d’un homme et le monde entier vacille. La paranoïa d’Ervart explose dans sa société d’aristocrates. La région et le pays tremblent, ondes de choc jusqu’au plateau de théâtre où tout dérape. Ervart se croit cocu, il en souffre et en jouit. Il rue dans les brancards d’un pays trop tranquille, il en fracasse tous les tabous. Son délire prend vie sur scène, et avec lui sa femme, ses amants, vrais ou faux. Un précepteur zoophile, agent des services secrets, tombe amoureux d’un cheval de Troie. Le majordome du domaine familial sauve les apparences autant qu’il peut et une comédienne cherche un rôle quand une troupe anglaise traverse le plateau parce qu’elle s’est trompée de pièce. Avec Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche, Hervé Blutsch, auteur dada contemporain, part en guerre contre la pensée étriquée et les usages policés, et compose un chant d’amour au théâtre.

Auteur de Sainte dans l’incendie, Laurent Fréchuret a mis en scène au Rond-Point À portée de crachat de Taher Najib et Revenez demain de Blandine Costaz. Il dirige une troupe de neuf acteurs sur le plateau et offre à l’écrivain, humoriste et comédien Vincent Dedienne le rôle-titre. « C’est un athlète affectif », dit le metteur en scène. Sorte d’Ubu ou de Macbeth farcesque, le roitelet déchaîné cherche l’amour pur et ravage tout sur son passage. Après Canal +, Marivaux ou son seul en scène, Vincent Dedienne incarne la dinguerie salvatrice d’un dément éclairé, à la tête d’un défilé de monstres.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment