ZOO ou l'assassin philanthrope

1
2
3
4
5

Espace Pierre Cardin (Théâtre de la Ville) , Paris

Du 17 mars au 15 avril 2022
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Sciences

,

Société

Trop humain ? Une œuvre qui réveille notre passé, interroge le présent et imagine l’avenir, adaptée du célèbre roman Les animaux dénaturés.

Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 15 avril 2022

 

Photos & vidéos

ZOO ou l'assassin philanthrope

De

 Vercors

Mise en scène

Emmanuel Demarcy-Mota

Avec

Marie-France Alvarez

,

Charles-Roger Bour

,

Céline Carrère

,

Jauris Casanova

,

Valérie Dashwood

,

Anne Duverneuil

,

Ludovic Parfait Goma

,

Sarah Karbasnikoff

,

Stéphane Krähenbühl

,

Gérald Maillet

,

Mathias Zakhar

  • Une boîte de Pandore aux profondeurs indéfinies

Ce projet est né d’une invitation du Musée d’Orsay à Emmanuel Demarcy-Mota et la Troupe du Théâtre de la Ville. Il s’agissait d’imaginer une création en lien avec l’exposition Les origines du monde. L’invention de la nature au XXIe siècle. Son originalité est d’associer des conseillers scientifiques tels que la neurochirurgienne Carine Karachi et l’astrophysicien Jean Audouze à l’ensemble du processus, pour mesurer combien les questions soulevées ici, en un temps rendu incertain par la pandémie, sont comme les premières échappées d’une boîte de Pandore aux profondeurs indéfinies.

ZOO s’empare des questions qui se posent, notamment depuis L’Origine des espèces de Darwin en 1857, sur l’homme et l’animal. La pièce est une adaptation par Vercors lui-même de son célèbre roman Les animaux dénaturés. Revenant sur les traces du fameux « chaînon manquant », la pièce organise les débats sous forme de procès, réunissant force témoins et interrogatoires. Humanité et Humanisme viennent y occuper une place centrale.

  • La presse

« Une esthétique entre onirisme et réalisme, Emmanuel Demarcy-Mota se place dans la ligné d'un théâtre brechtien, épique et didactique. Nourri de sa fructueuse collaboration avec scientifiques et médecins, il ose un spectacle pour penser et rêver. » Fabienne Pascaud, Télérama TT

« Une représentation de Zoo rapide, agile (…) qui tient en haleine. Emmanuel Demarcy-Mota sait entraîner ses comédiens. À travers eux, on entend la voix de Vercors. (…) Cinquante ans plus tard, son appel à la résistance reste patent. » Le Monde

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : ZOO ou l'assassin philanthrope

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment