Texte en jeu n°2 : Mirad #1

1
2
3
4
5

Théâtre Dunois , Paris

Du 19 au 20 février 2022
Durée : 1 heure

CONTEMPORAIN

Un garçon part à la recherche de sa mère disparue pendant la guerre civile de Bosnie-Herzégovine. Cette quête est jonchée de colère, et de besoin de vengeance ; mais aussi d’espoir, de courage, de pardon et de force de vivre.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 18 ans (inclus). À partir du 30 septembre 2021 le pass sera exigé pour les adolescents de 12 à 17 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Texte en jeu n°2 : Mirad #1

De

Ad de Bont

Mise en scène

Christophe Laluque

Avec

Robin Francier

,

Serge Gaborieau

,

Chantal Lavallée

,

Céline Ligier

Un garçon part à la recherche de sa mère disparue pendant la guerre civile de Bosnie-Herzégovine. Cette quête est jonchée de colère, et de besoin de vengeance ; mais aussi d’espoir, de courage, de pardon et de force de vivre.

Les proches de Mirad unissent leurs voix et tissent l’histoire d’une famille aux origines multiples. C’est le point de vue des survivants, pour mieux faire entendre l’absurdité de toutes les guerres et porter un message d’humanité et d’espoir...

Ad de Bont, dramaturge néerlandais, a fait œuvre de documentariste, prenant appui sur les rapports d’Amnesty International, pour livrer un témoignage sensible et cru, sans artifices, sur la réalité humaine.

Les quatre comédiens forment un chœur en tension, transmettent une émotion brute. Ils nous invitent à changer le regard porté sur tous ceux que les conflits jettent sur les routes.

Trois auteurs mis à l’honneur :
Jean-Pierre Siméon (La mort n'est que la mort si l'amour lui survit : histoire d'Orphée, Cie Rêve Mobile),
Laszlo Krasznahorkai (Le chasseur de la Kamo, ouverture sur le travail d'Alexandre Barry),
et Ad de Bont (Mirad #1, Amin théâtre).

 

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Texte en jeu n°2 : Mirad #1

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment