Othello

Théâtre des Abbesses , Paris

Du 05 au 19 octobre 2019
Durée : 2h30

CLASSIQUE

,

Tragédie

Dans Othello selon Arnaud Churin, la jalousie n’a pas de couleur de peau.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 19 octobre 2019

 

Photos & vidéos

Othello

De

William Shakespeare

Adaptation

Emanuela Pace

Mise en scène

Arnaud Churin

Avec

Astrid Bayiha

,

Mathieu Genet

,

Julie Héga

,

Daddy Kamono Moanda

,

Jean-Felhyt Kimbirima

,

Nelson-Raffael Madel

,

Ulrich N'Toyo

,

Denis Pourawa

  • Être seul au milieu de ceux qui ne nous ressemblent pas

Voici Othello, un conte cruel où la méchanceté d’un homme, Iago, s’acharne à rendre l’autre, Othello, étranger à lui-même, à sa cité, à son amour. Une histoire où les couleurs des figures sont chamboulées : le Maure, qui se vit comme vénitien, qui parle la même langue que tous, est ici le seul homme blanc, « le caucasien », dans une communauté d’hommes et de femmes noires. La mise à mort de l’altérité prend une toute autre résonance.

Entre Venise et Chypre, le metteur en scène Arnaud Churin fait revivre un monde de guerriers forgés aux arts martiaux. Depuis sept ans, il rêvait de mettre en scène cette tragédie, cette expérience universelle d’être seul au milieu de ceux qui ne nous ressemblent pas. Shakespeare, sans clichés.

  • Note d'intention

Le projet que vous allez lire s’invente à partir de ce drôle de désir. D’ailleurs je ne suis pas le seul. Dans La construction du personnage de Constantin Stanislavski, le héros commence par travailler, devant le miroir ( ?), une scène d’Othello de Shakespeare. Il y a la célèbre version cinématographique d’Orson Welles etc. Pourquoi les acteurs blancs sont quelques fois fascinés par ce rôle dévolu, normalement à un maure, un noir… Un noir ? Pas tout à fait sûr et c’est là certainement que l’oeuvre ne se laisse pas « enfermer », le terme maure désigne, au moment où la pièce est écrite, plusieurs choses… Et donc la couleur de peau n’est pas l’essence de ce qui arrive à Othello.

Shylock, l’usurier du Marchand de Venise (autre pièce de Shakespeare), est juif, il est impossible de jouer la pièce en omettant ce fait car la problématique de Shylock repose sur les humiliations dont ses coreligionnaires sont victimes. Le général Othello, lui, ne revendique rien : il se vit comme vénitien et n’évoque nullement les préjugés dont il pourrait faire l’objet, pourtant sa différence est marquée sur son visage. Cette altérité d'Othello sera utilisée par un autre : elle deviendra un des rouages de la machination ourdie contre Othello par son enseigne Iago. Dès lors, j’ai imaginé inverser les termes de l’énoncé : et si Othello était blanc ? Othello ne parle pas d’une manière étrange, son langage est le même que celui de n’importe quel autre personnage.

La perte de soi, l’absence à soi-même générée par la jalousie le pousse au crime, ça n’est pas l’apanage des Noirs… ou des Blancs. La pièce nous fascine par la machination de Iago qui vise à isoler Othello en le coupant des liens d’amour et d’amitié qu’il a construits avec la société vénitienne. Il faut donc, pour que la pièce résonne, qu’Othello soit « minoritaire » dans la société qui l’entoure. Afin que l’on comprenne que malgré tous les efforts que le personnage a faits pour se fondre dans la société, « s’intégrer », « s’assimiler », un discours, de simples éléments de langage assemblés vont le rendre étranger à tous ainsi qu’à lui-même. Il ne s’agit plus de mon désir d’interprète, mais d’une règle générale : Othello peut être blanc, si tous les autres sont noirs.

Mais qu’en est-il du projet de l’auteur ? Est-ce « trahir » Shakespeare que de proposer cette distribution ?

Il n’est pas très compliqué d’imaginer qu’à l’époque de Shakespeare il y avait assez peu de noirs dans les rues de Londres. Les noirs étaient à la cour, les noirs faisaient l’objet de fascination, le commerce triangulaire (ou traite négrière) n’avait pas encore ruiné le continent africain, il y avait une dévotion toute particulière pour le roi mage Balthazar, qui était noir (cf Daniel Arasse On y voit rien). Autant d’éléments qui changent considérablement le ressenti du public.

Et puis à l’époque de Shakespeare seuls les hommes jouaient, les rôles de femmes étaient joués par de jeunes hommes. Est-ce trahir l’auteur que de faire jouer les rôles de femmes par des femmes ? Cette référence au genre nous montre à quel point chaque époque s’approprie les oeuvres en tenant compte des évolutions des sociétés. Et dans notre société la place des Blancs et des Noirs après la traite négrière et des siècles de domination des Blancs sur les Noirs, nous invite à des explorations, telles que le projet qui s’expose ici.

Arnaud Churin. Metteur en scène.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Othello

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(1)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Delphine H. (1 avis) 04 octobre 2019

Naufrage La pièce évoque le naufrage de la flotte turque. Et c'est un vrai naufrage. Acteurs ridicules, texte mal maîtrisé, j'au eu mal pour eux.
0
0

Spectacles consultés récemment