Les Damnés

Comédie-Française - Salle Richelieu , Paris

Du 24 septembre 2016 au 13 janvier 2017
Durée : 2h10

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Molières 2017

,

Pour adultes

,

Sélection Evénement

La Comédie-Française, après son grand retour au Festival d'Avignon, présente à Paris le premier spectacle en collaboration avec Ivo van Hove : l’entrée au répertoire du scénario des Damnés de Visconti. Certaines scènes sont susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 13 janvier 2017

 

Photos & vidéos

Les Damnés

De

Nicola Badalucco

,

Enrico Medioli

,

Luchino Visconti

Mise en scène

Ivo van Hove

Avec

Basil Alaïmalaïs

,

Sébastien Baulain

,

Sylvia Bergé

,

Loïc Corbery

,

Jennifer Decker

,

Adeline d'Hermy

,

Guillaume Gallienne

,

Thomas Gendronneau

,

Eric Génovèse

,

Ghislain Grellier

,

Clément Hervieu-Léger

,

Elsa Lepoivre

,

Oscar Lesage

,

Christophe Montenez

,

Alexandre Pavloff

,

Denis Podalydès

,

Didier Sandre

,

Stephen Tordo

,

Tom Wozniczka

Attention : certaines scènes sont susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes.
Molière 2017  : Meilleur spectacle de Théâtre public / Meilleure Création visuelle / Meilleure Comédienne dans un spectacle de Théâtre public : Elsa Lepoivre

  • Adaptation du scénario

Pour sa première mise en scène avec la Troupe, Ivo van Hove signe l’entrée au Répertoire du scénario des Damnés.

En deux décennies, le directeur artistique du Toneelgroep d’Amsterdam, dont le champ d’exploration embrasse le monde du théâtre, du cinéma et de l’opéra, a parcouru un vaste répertoire d’œuvres, de Sophocle à Shakespeare, Molière, Koltès, Cassavetes ou Arthur Miller.

L’enjeu n’est pas ici d’adapter le film culte, réalisé par Visconti, sa démarche « consiste à revenir au scénario pour le mettre en scène au théâtre ». De cette chronique au scalpel d’une famille d’industriels pendant la prise du pouvoir des nazis en 1933 en Allemagne, il retient la débauche idéologique d’une société prête aux alliances les plus venimeuses au profit de ses seuls intérêts économiques.

« Pour moi, c’est la célébration du Mal » précise le metteur en scène dont le travail « lie toujours une grande théâtralité à l’exploration de zones psychologiques complexes et d’émotions raffinées ». Sur fond de musiques dites « dégénérées » (Stravinski, Schoenberg) ou revendiquées par les nazis (Beethoven, Wagner), l’alliage d’images d’archives et de captations sur le vif décuple les tensions en scène où les relations humaines sont troubles, le désir plus que jamais perverti.

Cette production, qui ouvre la saison Salle Richelieu, marque le retour de la Comédie-Française au Festival d’Avignon après vingt trois ans d’absence.

  • La presse

« Un grand moment de théâtre. » Marie-Odile Sauvajon, LesHeuresPerdues.fr, 6 août 2016

« On sort sonné de ce spectacle d'une violence et d'une beauté inouïes. » Philippe Chevilley, Les Echos, 22 juillet 2016

« Du théâtre superbement politique. Et flamboyant, et lyrique. » Fabienne Pascaud, Télérama, 08 juillet 2016

« Réinterprétation magistrale de l’histoire inventée en 1969 par Luchino Visconti (…) Un mariage inédit entre théâtre épique et théâtre dramatique, et entre théâtre et cinéma. (…) Ivo van Hove retrouve une dimension opératique, mythique et épique, tout en faisant jouer le drame à ses comédiens de la manière la plus organique et la plus humaine possible. Et ils jouent le jeu, ces comédiens-français que l’on dit souvent, par pur cliché, prisonniers d’un certain académisme, de manière éblouissante. (…) Tous apportent une couleur singulière, une force, une émotion. » Fabienne Darge, Le Monde.fr, 7 juillet 2016

« Un spectacle détonant et détonnant. (...) Une interprétation puissante (...) [un spectacle] d’une richesse inépuisable » Didier Méreuze, La Croix, 7 juillet 2016

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les Damnés

60 Notes

63 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(37)

Très bon


(9)

Bon


(1)

Pas mal


(2)

Peut mieux faire


(11)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Guillaume V (1 avis) 19 décembre 2016

La cata Grossier au sens véritable, bouffi d’exhibitionnisme émotionnel jusqu'au ridicule, la vidéo parasitant du début jusqu'à la fin le moindre mouvement des comédiens avec des "trouvailles" tellement ridicules qu'elles au moins le mérite de faire rire, de la provoc' gratuite et facile, comme des dialogues assez insipides. Bref, tout ce qui aurait pu/dû être de valeur sur le fond avec un tel sujet est désintégré par les partis pris de l'auteur et surtout la mise en scène. A fuir!
5
0
1
2
3
4
5
Par

Augustin L. (1 avis) 30 décembre 2016

Grossier et malsain Et que nous apporte-t-elle aujourd’hui, cette histoire connue de tous et qui n’a pratiquement plus de lien avec notre réalité ? Rien. L’intérêt devrait donc se trouver ailleurs. Dans les cris et les bruits incessants et injustifiés ? Dans la répétition de situations ressassées depuis Brecht ? Dans une vidéo, de qualité certes, mais dont on se sert pour transformer les spectateurs en voyeurs ? Dans l’importance donnée par l’image agrandie à des contenus sexuels frisant parfois la pédophilie mais toujours parfaitement injustifiés ? Dans la débauche de liquides et d’humeurs ? Personnellement, j’ai eu de la peine pour les comédiens du Français, qui ont dû hurler, se rouler par terre, se montrer nus, se livrer à des mascarades indignes. Les personnages que j’ai le plus appréciés sont les opérateurs des caméras vidéo ! Et pourquoi, alors qu’ils sont chez eux, dans leur Maison, faire à ces comédiens l’affront des micros et de la sono ? Impossible de savoir qui parle ; incapacité à exprimer des nuances ; seule l’amplification des hurlements semble satisfaire le metteur en scène. Dans une autre critique, un spectateur parle de grossier au sens véritable ; j’ajouterais malsain. Le spectacle de Ivo van Hove est grossier et malsain, et seulement grossier et malsain.
4
0
1
2
3
4
5
Par

Lehobey L. (2 avis) 02 novembre 2017

quel regret ! J'ai détesté cette pièce. Pourquoi insister sur la décadence de ces hommes, qui croient nécessaire d'exhiber leur anatomie......Qu'est-ce que cela peut apporter à la pièce? c'est sombre, violent, on sort sonné et ecoeuré. Il y avait d'autres moyens pour montrer cette viloence. Aucune finesse..
3
0
1
2
3
4
5
Par

N N. (1 avis) 04 octobre 2017

Ad nauseam Je dois manquer de culture. Ou de goût pour le masochisme. Là où certains voient finesse et exploration de zones psychologiques complexes, je n'ai vu que pesanteur, insistance, crudité inutile. Et cette obsession à vouloir systématiquement dépoiler ces pauvres acteurs, à les faire se rouler dans la fange, interminablement... De bonnes trouvailles scéniques, et les acteurs sont bons, bien sûr qu'ils sont bons. Mais quel ennui, et quelle nausée au bout du compte. "On ne peut pas juger les hommes pour ce qu'ils font quand ils enlèvent leur pantalon, écrivait Romain Gary. Pour leurs vraies saloperies, ils s'habillent'. J'aurais préféré ce genre de subtilité.
3
0
Par

Lehobey L. (2 avis) 02 novembre 2017

bravo, c'est exactement ce que j'ai ressenti. Je ne manque pourtant pas de culture, mais je ne vois pas ce que cela apporte de voir ces acteurs se rouler dans leur fange, comme vous dites si bien Je suis sortie avec la nausée. Malheureusement, c'est dans le ton de ce qu'on enseigne actuellement aux cours Florent. J'étais accompagnée d'une amie qui a fait ces cours pendant 3 ans, et y a retrouvé le ton des pièces qu'on leur faisait jouer..... Dialogues vaiment pauvres en sus !
1
2
3
4
5
Par

Didier C. (1 avis) 27 décembre 2016

Un spectacle inutilement racoleur Le spectacle est intéressant mais gâché par des scènes de sexe qui nuisent à la compréhension d'un texte d'ailleurs assez pauvre. Qu'ont à gagner les acteurs les plus prestigieux de la Comédie Française à faire les pitres tout nus pendant de si longs moments? Mais il faut reconnaître que c'est dans l'air du temps et que la salle est sous le choc d'un spectacle original.
3
0
1
2
3
4
5
Par

Marie-Jo A. (1 avis) 05 octobre 2016

Désolant Si je salue la performance des acteurs, je ne salue pas le pari de la mise en scène du metteur en scène. Le texte de Visconti ne supporte pas le théâtre. Ce texte est trop pauvre pour le théâtre ou alors la mise en scène ne parvient pas à l'animer. C'est facile, sordide et racoleur. L'écran cinématographique a une fonction !! Comment adapter un scénario cinématographique à une scène théâtrale ? Il ne suffit pas d émettre des comédiens à poils, ce qui devient commun ! Le texte a son importance même si je sais pour l'avoir entendu dire que ce émetteur en scène privilégie le jeu des corps. Damned que ces Damnés !
2
0
1
2
3
4
5
Par

Christophe B. (1 avis) 05 octobre 2016

grotesque Long et ennuyeux, des textes pauvres, une mise en scène grotesque, des scènes pitoyables, des acteurs qui passent leur temps à s'habiller et à se déshabiller sur grand écran, des bites de tous modèles, pour tous les goûts jusqu'au dégoût. Nos impôts subventionnent les délires obscènes d'un metteur en scène qui devrait se remettre en cause, tout comme la direction de la Comédie Française.
2
0
1
2
3
4
5
Par

Sylvain G. (1 avis) 30 septembre 2016

The place to be, the theater show to see Certes, il y a des "zizis", mais qu'en a-t-on affaire ? Il y a le texte, qui ne se veut pas pauvre, mais d'un abord simple pour mettre en valeur le fond : une riche famille d' Allemands qui va se déchirer avec en toile de fond -terme très ben choisi ici- la montée du nazisme. L'histoire est captivante parce qu'elle est jouée par une troupe de comédiens dont pas un n'est inférieur à l'autre : D. Sandre ? Emouvant ! E. Lepoivre ? Vénéneuse ! G. Gallienne ? Humain ! L. Corbery ? Poignant de lucidité ! D. Podalydès ? Monstrueux ! Et alors C. Montenez.... Indicible tant il fricote avec les plus grands ! La SURPRISE ! La mise en scène magnifie le tout : omniprésence de la caméra et des cameramen sur scène pour appréhender la moindre émotion et nous plonger dans l'Histoire, omniprésence de la musique qui plombe l'atmosphère de ces rituels de carnage et de mort, effets de lumières qui impliquent les spectateurs. Ce n'est pas du théâtre, c'est un spectacle entier, c'est LE théâtre qui réunit les tragiques antiques à l'actualité en passant par le drame shakespearien. On y entre curieux, on en ressort bouleversé tant le spectacle est éprouvant et le final glaçant. 40 élèves de première m'accompagnaient ; 40 élèves n'arrivaient pas à se quitter sur la place Colette tant ils avaient à dire en sortant. Et moi, remué aux tréfonds de mon esprit et de mon coeur. Merci pour cette sorcellerie.
2
0
1
2
3
4
5
Par

Emmanuel C. (1 avis) 26 juillet 2016

Les damnés Une claque dans la mise en scène explosive d'Ivo Van Hove, l'occupation totale et habile du plateau et du fronton de la cour du palais des papes,des acteurs qui n'en sont plus, habités par le sens tragique, universel et intemporel de l'ambivalence humaine, de la banalité contagieuse du mal et de la fragilité du point de bascule des valeurs démocratiques qui nous menace aujourd'hui plus que jamais et dont nous sommes les acteurs. L'oeil de la caméra,medium omnipotent de notre post modernité, vient astucieusement compléter la dimension démiurgique du propos,son interprétation paroxystique, le tout soulignant la résurgence du Français et sa capacité à faire sens dans un monde qui semble l'avoir perdu.
2
0
1
2
3
4
5
Par

MARC J. (1 avis) 03 juin 2019

La comedie francaise et le sujet meritent mieux Un excellent exemple d'une mise en scene qui dessert voir evince le sujet. Des effets violents qui n'ont aucune raison d'etre. Une volonte de deranger sans pour autant interroger. Et pourtant une tres belle distribution qui a peine a exprimer son talent dans un contexte si reducteur. La comedie Francaise et le sujet meritent mieux.
1
0
+ d'avis

Spectacles consultés récemment