Capriccio

1
2
3
4
5

Opéra Garnier , Paris

Du 26 janvier au 21 février 2021
Durée : 2h25

MUSIQUE & DANSE

,

Opéra

,

En langue étrangère

,

Allemand

Qui, de la musique ou de la parole, doit présider à l’écriture d’une œuvre lyrique ? Les personnages de Capriccio nourrissent un débat virulent au siècle des Lumières. Reprise de la mise en scène de Robert Carsen. En langue allemande, surtitré en français et en anglais.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 21 février 2021

 

Photos & vidéos

Capriccio

De

Clemens Krauss

,

Richard Strauss

Mise en scène

Robert Carsen

Direction musicale

Marc Albrecht

Avec

Xabier Anduaga

,

Olivier Ayault

,

Pavol Breslik

,

Ook Chung

,

Graham Clark

,

Diana Damrau

,

Christina Gansch

,

Günther Groissböck

,

Ekaterina Gubanova

,

Audun Iversen

,

Wolfgang Koch

,

Nicolas Marie

,

Vincent Morell

,

Pierpaolo Palloni

,

Lucio Prete

,

Luca Sannai

,

Luke Stoker

,

Hyunsik Zee

En langue allemande, surtitré en français et en anglais.

Prima la musica o prima le parole ? Qui, de la musique ou de la parole, doit présider à l’écriture d’une œuvre lyrique ? Qui, d’Olivier ou de Flamand, réussira à conquérir le cœur de la comtesse Madeleine ? Car c’est elle qui fête son anniversaire aux environs de Paris, ce soir de XVIIIe siècle finissant. C’est pour elle que La Roche, directeur de théâtre, s’est adjoint les talents d’un poète et d’un compositeur.

Les personnages de Capriccio nourrissent un débat virulent au siècle des Lumières, qui donna son titre à l’opéra de Salieri : Prima la musica e poi le parole. De cette œuvre, Stefan Zweig tira l’idée de Capriccio. Privé de son librettiste avant même le début de la guerre, retranché, Richard Strauss poursuivit avec Krauss l’écriture de cette « comédie théorique » pleine de sensibilité et d’humour dans un monde où tout s’effondre.

Quand Robert Carsen s’empare de l’opéra, créé en 1942, il fait se rejoindre les Lumières et le Paris de l’Occupation, utilisant les miroirs, les perspectives et les mises en abyme suggérées par l’architecture de Charles Garnier.

Décors : Michael Levine
Costumes : Anthony Powell
Lumières : Robert Carsen et Peter Van Praet
Chorégraphie : Jean-Guillaume Bart
Dramaturgie : Ian Burton
Orchestre de l’Opéra national de Paris

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Capriccio

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment