Les caprices de Marianne

Lucernaire , Paris

Du 14 janvier au 31 décembre 2009
Durée : 1h20

CLASSIQUE

,

Coups de coeur

La force incroyable du verbe de Musset, des acteurs-musiciens-chanteurs, des costumes magnifiques et une création musicale inspirée du folklore italien composent un spectacle riche de passion, de fête : tout l’éclat du drame romantique du XIXème siècle. Un grand coup de cœur !
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 31 décembre 2009

 

Photos & vidéos

Les caprices de Marianne

De

Alfred de Musset

Mise en scène

Sébastien Azzopardi

Avec

Sébastien Azzopardi

,

Grégoire Bourbier

,

Christophe de Mareuil

,

Richard Delestre

,

Claire Faurot

,

Helen Harle

,

Frédéric Imberty

,

Laurent Maurel

,

Pierre-François Pistorio

,

Cindy Rodrigues

,

Elisa Sergent

  • Un caprice italien

Naples. Deux hommes et une femme dans le tourbillon de la fête, de l’amitié et de la passion. Une sérénade, une trahison, un poignard : un caprice italien.

La force incroyable du verbe de Musset, des acteurs-musiciens-chanteurs, des costumes de Christian Gasc (Ridicule, Le Bossu, La Veuve Saint-Pierre…) et une création musicale inspirée du folklore italien vont composer un spectacle riche de passion, de fête : tout l’éclat du drame romantique du XIXème siècle.

"Vous êtes comme les roses du Bengale, Marianne, sans épine et sans parfum." Octave
"Une femme ! C'est une partie de plaisir ! Ne pourrait-on pas dire quand on en rencontre une : voilà une belle nuit qui passe ?" Marianne

Distribution en alternance.

  • Note du metteur en scène

Musset a 23 ans lorsqu’il écrit les Caprices de Marianne. Il le fait avec une grande liberté, s’acquittant des contraintes théâtrales, découpant son texte à la manière d’un scripte de cinéma. En effet, il place chaque scène dans un décor différent, ce qui donne un grand rythme à son récit et, en même temps, lui apporte la réputation d’auteur injouable. Les « Caprices de Marianne », à la création, est un échec. Par la suite, il continuera d’écrire pour le théâtre, mais en renonçant à être monté sur scène.

Pourtant, bien avant lui, le théâtre anglais, et Shakespeare en particulier, s’amendait déjà des règles liées au lieu unique. D’ailleurs, l’esprit du grand Will est très présent dans les « Caprices ». Outre les noms des personnages qui sortent directement de son répertoire, la manière de mener le dialogue, la fascination pour l’Italie, l’affrontement des sexes, le subtil mélange du poétique et du réalisme, de la passion et de la légèreté, tout cela doit beaucoup à Shakespeare. Jusqu’au meurtre final. Mélangeant le drame à la comédie, Musset impose un verbe fort, musical, philosophique, puissant.

Pour s’inscrire dans cet héritage baroque, et à la manière des troupes de vieux théâtres itinérants, nous dressons des toiles autour de la scène, et nous dessinons l’arc de cercle dans lequel va se jouer la comédie et se nouer le drame. Ainsi, six comédiens-chanteurs-musiciens, six saltimbanques, pris dans le tourbillon du carnaval napolitain, vont tenter de donner vie au Spectacle.

Aucun son n’est enregistré ; les lumières jouent sur les transparences, les perspectives ; les costumes évoquent un XIXè poétique et imaginaire ; la musique, envoûtante, s’inspire du folklore Italien ; tout se met au service d’un onirisme théâtral. Et comme dans un théâtre de tréteaux, chaque comédien est à la fois personnage et membre de la troupe qui façonne le spectacle.

Le réalisme poétique de Musset nous attrape, sans que nous puissions nous en rendre compte, et nous entraîne, et nous envoûte. Et d’avantage qu’à la raison, il s’adresse au sens, au désir, à la passion qui dévorent chacun de ses personnages, jusqu’à les entraîner au bord du précipice.

Sébastien Azzopardi

  • La presse

"Une pièce magnifique." Figaroscope

"Finement réalisé et diablement envoûtant !" Pariscope

"Azzopardi livre une mise en scène réjouissante et rythmée, dans un tourbillon de masques et de chants. Du théâtre d’une belle exigence, servi par six comédiens-chanteurs-musiciens brillants." Le Point

"Une mise en scène inventive, de très bons acteurs. Une pièce essentielle à voir." Au-Théâtre

"De très bons comédiens, des répliques cultes. Du très beau théâtre intelligent." Paru vendu

"Très originale mise en scène de Sébastien Azzopardi. Des acteurs, musiciens et chanteurs. A voir entre amis, pour (re)découvrir la pièce de Musset... " Le Most

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les caprices de Marianne

0 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Loïc M. (57 avis) 29 juillet 2009

Les caprices de Marianne Magnifique soirée dans cette toute petite salle du Lucernaire !! Avec si peu de moyens un spectacle d' un grande poèsie. Christophe de Mareuil est époustouflant. Mention spéciale aux éclairages jouant avec les tulles du décors qui font voir en transparence les personnages. La musique est tres belle aussi !!!! BRAVO
0
0

Spectacles consultés récemment