Le Roi Lear

Serge Merlin est le roi Lear de Christian Schiaretti. Triomphe au TNP, le voici à Paris
Roi désemparé, vieil homme inlassable, prêt à tout pour entendre les mots de reconnaissance sinon d’amour venant de ses filles. Trop tard. Christian Schiaretti met en scène la tragédie de Shakespeare et offre le rôle-titre à Serge Merlin, éblouissant.
  • Serge Merlin est le roi Lear

À 25 ans, à l’École de Montreuil, avec toute l’audace de la jeunesse, Christian Schiaretti monte Henri VI de Shakespeare, qu’il retrouve plus tard, lorsqu’avec toute l’ardeur de la maturité, il met en scène un mémorable Coriolan (trois fois nommé aux Molières 2009).

Aujourd’hui, il aborde la randonnée dans le temps et l’espace, l’espoir et la détresse de Lear. Vieux roi prêt à tout abandonner pour entendre ses filles lui dire leur amour, alors que les deux aînées attendent depuis trop longtemps pour lui être sincèrement reconnaissantes, et que la cadette vit dans un tout autre monde… Cet homme de pouvoir désemparé, en quête d’inaccessibles certitudes, est Serge Merlin.

De Shakespeare à Beckett en passant par Thomas Bernhard (Extinction, lui, seul sur scène au Théâtre de la Ville, nous accrochant à sa voix, son regard, sa respiration), il nous entraîne au bord et au-dedans de mondes instables autant qu’imprévisibles, mais dans lesquels à un moment ou un autre, chacun se reconnaît. Serge Merlin est Lear, Lear est Serge Merlin.

Colette Godard

Traduction de Yves Bonnefoy.
Distribution en cours.

  • La presse

« Une version magistrale de la tragédie, dirigeant chacun avec puissance, musicalité, subtilité. Et fondus enchaînés haletants. » Le Figaro

« A chaque fois un constat s'impose : c'est impeccable, si ce n'est impérial. Le Roi Lear ne déroge pas à la règle. » Le Petit Bulletin

« Ce qu'il y a de formidable, et d'assez rare, c'est que l'ensemble de la troupe (...) se met au diapason du roi » Journal 491

« Serge Merlin donne le tempo de ce marathon théâtral. Tour à tour puissant et vociférant, puis brisé et évaporé, le comédien joue de sa vaste palette de jeux. (...) Les images sont superbes, le jeu collectif. Le travail de troupe mené par Christian Schiaretti révèle une nouvelle fois le talent de ce grand défenseur du théâtre classique. » Culturebox, 13 janvier 2014

« Serge Merlin semblait à ce point taillé pour Lear que l’on redoutait presque qu’il s’y brûle. Il semble au contraire s’y ressourcer ; longue barbe blanche et diction oraculaire, il est Merlin l’enchanteur qui plonge dans la nuit, heureux comme un gosse qui jouerait à se faire peur. Inoubliable. » René Solis, Libération, 29 janvier 2014

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre de la Ville-Sarah Bernhardt

2, place du Châtelet 75004 Paris

Châtelet
  • Métro : Châtelet à 31 m
  • Bus : Châtelet à 20 m, Châtelet - Quai de Gesvres à 62 m, Hôtel de Ville à 181 m, Pont Neuf - Quai du Louvre à 342 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre de la Ville-Sarah Bernhardt
2, place du Châtelet 75004 Paris
Spectacle terminé depuis le mercredi 28 mai 2014

Pourraient aussi vous intéresser

Les Démons

Comédie-Française - Salle Richelieu

- 20%
Le menteur

Théâtre de Poche-Montparnasse

- 11%
Comme il vous plaira

Théâtre Hébertot

- 32%
Spectacle terminé depuis le mercredi 28 mai 2014