Prochainement à l’affiche

Hamlet, je suis vivant et vous êtes morts jusqu'à 29% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nouveau théâtre de Montreuil (CDN) Montreuil | du 07 au 08 décembre 2017
MUSIQUE & DANSE, Musique contemporaine, Sélection Evénement, Sélection Musique, Théâtre musical
RESERVER

À partir de 12 €

 

Anciennement à l’affiche

Le Dépeupleur

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Espace Pierre Cardin (Théâtre de la Ville) Paris | du 04 au 09 avril 2017 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 09 avril 2017

 

Serge Merlin

Il fait ses débuts en 1952 avec Jean-Louis Barrault, tourne pour le cinéma et la télévision, mais c’est au théâtre qu’il se trouve chez lui.

  • Au théâtre

La Puissance et la gloire de Graham Greene (Théâtre de l’Œuvre, 1956)
Christophe Colomb de Paul Claudel
Le Christ recrucifié de Nikos Kazantzakis (Odéon, 1958)
Faust de Marlowe
Le Pélican de Strindberg
Les Possédés de Camus (Venise, Théâtre de la Fenice, 1963)
Le Prince de Hombourg de Kleist (1984), m.e.s. Karge et Langhoff
Le Roi Lear de Shakespeare (1985-7)
La Dernière Bande de Beckett
La Mission de Heiner Müller (1990)
Le Réformateur de Thomas Bernhard (son interprétation lui vaut le Prix de la Critique en 1991), m.e.s. André Engel
La Force de l’habitude
de Thomas Bernhard, m.e.s. André Engel
Le Baladin du monde occidental de Synge, m.e.s. André Engel
Lulu de Wedekind. Patrice, m.e.s. Hans-Peter Cloos
Les Paravents de Jean Genet (1983), m.e.s. Chéreau
La Forêt d’Ostrovski (1989), m.e.s. Bernard Sobel
Heidegger de Michel Deutsch (1989), m.e.s. Michel Deutsch et Philippe Lacoue-Labarthe
En attendant Godot (Odéon-Théâtre de l’Europe, 1999), m.e.s. Luc Bondy
Le neveu de Wittgenstein de Thomas Bernahard (2007).
Minetti de Thomas Bernhard (Athénée, 2009), m.e.s. Gerold Schuman
Auslöschung / Extinction de Thomas Bernhard (Théâtre de la Madeleine, 2010)
Fin de partie de Beckett, m.e.s. Alain Françon (Théâtre de la Madeleine, 2011)
Auslöschung / Extinction de Thomas Bernhard (Théâtre de l'Oeuvre, 2015)
Le réformateur de Thomas Bernard, m.e.s. André Engel (Théâtre de l'Oeuvre, 2015)

  • Au cinéma

Depuis 1961 et la présentation de Samson de Wajda, à la Biennale de Venise, Serge Merlin a tenu des rôles dans une douzaine de films, parmi lesquels Danton du même Wajda (1980). Merlin a également tourné dans Les Intermittences du cœur de Fabio Carpi, et dans Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, qui le dirigea également dans La Cité des enfants perdus (1995).

Avis du public : Serge Merlin

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS