Kiss and Cry

1
2
3
4
5

La Scala Paris , Paris

Du 04 au 31 décembre 2018
Durée : 1h15

MUSIQUE & DANSE

,

A ne pas manquer

,

Cinéma

,

Coups de coeur

,

Performance

,

Sélection pour les fêtes

Un superbe spectacle où deux mains, filmées en direct, dansent dans des décors miniatures. La chorégraphe Michèle Anne De Mey et le réalisateur Jaco Van Dormael ont façonné un ballet tendre, poétique et captivant sur l'amour et l'oubli. Un bijou !
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 37,50 €,29,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Kiss and Cry

De

Michèle-Anne de Mey

,

Grégory Grosjean

,

Thomas Gunzig

,

Jaco Van Dormael

Mise en scène

Jaco Van Dormael

Avec

Michèle-Anne de Mey

,

Grégory Grosjean

« Où sont-ils ? Perdus au fond d’un trou de mémoire. »

  • Nano danse

Une femme seule, assise sur un banc, attend. Temps gris, enneigé. Elle pense aux absents. Les disparus, les oubliés. Elle se souvient. Son premier amour de quelques secondes, à treize ans. Leurs mains s’étaient touchées. Les corps effleurés. Elle ne l’a jamais revu. Lui et tant d’autres, effacés, balayés par la vie, les fracas de l’Histoire et le temps assassin. La mémoire est un meuble à tiroirs qu’elle ouvre, tendre et décidée.

Sur le plateau, la magie de l’amalgame des arts opère un fascinant ballet. Le théâtre et la danse, la vidéo et les arts plastiques, le cinéma et la manipulation d’objets minuscules. Tout contribue sur la scène immense à un ballet grandiose que seules deux mains dansent. Les doigts filmés, dansants, sont projetés sur un écran géant, en direct. Parmi les constructions miniatures, les mains des deux danseurs acteurs produisent des paysages, des images, des mouvements d’une poésie intense.

Kiss & Cry, c’est le nom donné à l’espace des embrassades et des larmes où les patineurs professionnels attendent les notes du jury après leur performance. Ici, après la vie vécue, c’est un arrêt de gare. Les êtres et leurs fantômes vacillent entre les pleurs et les rires, comme le spectateur chahuté par une forme inédite, spectaculaire, au service d’un sujet universel.

La chorégraphe Michèle Anne De Mey et Jaco Van Dormael, réalisateur de Mr Nobody, Toto le Héros ou Le Huitième Jour, ont reçu en mars 2011, lors de la création en Belgique, les honneurs d’une presse dithyrambique. « Un pur moment de bonheur », « un miracle de création collective », « une pleine réussite ». Au final, un bijou cinématographique que seuls les artisans de théâtre peuvent fabriquer. Un rêve édifié par des génies du bricolage.

Idée originale : Michèle Anne De Mey et Jaco Van Dormael
Création collective avec Grégory Grosjean, Thomas Gunzig, Julien Lambert, Sylvie Olivé, Nicolas Olivier

  • La presse

« L'objet scénique le plus original du moment. (...) On doit cette petite merveille au cinéaste belge Jaco Van Dormael et à sa femme, la chorégraphe Michèle Anne De Mey. Avec quelques amis, ils ont imaginé ce mélange inédit de " nanodanse " , de cinéma, de théâtre d'objets et de narration littéraire, qui tient du jeu d'enfant, du rituel primitif et de la rêverie proustienne. » Fabienne Darge, Le Monde, 19 juin 2013

« Notre regard est fasciné. (...) Jaco Van Dormael (...) associé à la chorégraphe Michèle Anne de Mey, réussissent ici l'une des œuvres les plus étonnantes, inventives et émouvantes que l'on puisse voir. Avec nos larmes pour témoins. A voir sans délai. » Thierry Voisin, Télérama, juin 2013

« Le spectaculaire par l'infime. (...) Pas de deux entre deux mains amoureuses... Un ballet étrange réalisé avec un joli doigté. » Emmanuelle Bouchez, Télérama, 11 février 2012

« Constamment surprenant Kiss & Cry est un pur moment de bonheur, un petit miracle de création collective à l’heure de l’individualisme forcené. C’est aussi une belle réflexion sur nos souvenirs avec des images fortes... Un mélange de mélancolie, d’humour, de poésie qui fait du bien à l’âme et aux neurones. » Le Soir, mars 2011

« Le spectacle aborde des thèmes chers aux oeuvres de Jaco Van Dormael : les différents âges de la vie, l'amour disparu, la fuite du temps, la mémoire des personnes. Nous voilà plongés dans un univers onirique, et poétique, où l'enfance et son langage sont souvent un rappel du tragique de la quête d'amour. » Terre de compassion

«  La magie tient déjà au tempo lent et feutré de la représentation, comme recueillie, dans la pénombre des souvenirs peu à peu retrouvés. De la fragilité des frontières, de la porosité des langages et des styles surgit une alchimie secrète, indicible et bizarre. Une infinie tendresse ou une raffinée cruauté. » Fabienne Pascaud, Télérama, le 19 juin 2013

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Kiss and Cry

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment