Jaco Van Dormael

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Jaco Van Dormael

Cold Blood jusqu'à 29% de réduction

1
2
3
4
5
  • 4 avis
La Scala Paris Paris | du 04 au 27 janvier 2019 | Durée : 1h15
MUSIQUE & DANSE, Ados, Cinéma, Coups de coeur, Danse contemporaine, Sélection Danse, Sélection Evénement
RESERVER

À partir de 35,50 € au lieu de 37,50 €, 26,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Kiss and Cry

1
2
3
4
5
  • 6 avis
La Scala Paris Paris | du 04 au 31 décembre 2018 | Durée : 1h15
MUSIQUE & DANSE, A ne pas manquer, Cinéma, Coups de coeur, Performance

Spectacle terminé depuis le 31 décembre 2018

 

Photos & vidéos

Jaco Van Dormael

Jaco Van Dormael naît en 1957 à Ixelles (Belgique). Il a vécu une partie de son enfance en Allemagne. Après des études de cinéma à Louis-Lumière (Paris) et à l’INSAS (Bruxelles), il devient metteur en scène de théâtre pour enfants et clowns.

Il écrit et réalise plusieurs courts-métrages de fictions et documentaires : Maedeli-la-Breche (1980), Stade (1981), L’Imitateur (1982), Sortie de secours (1983), E pericoloso sporgersi (1984), De Boot (1985). Il écrit et réalise par la suite trois longs-métrages : Toto le Héros (1991) avec Michel Bouquet récompensé par la Caméra d’or au Festival de Cannes, Le Huitième Jour avec Pascal Duquenne et Daniel Auteuil (1996) qui recevront le Prix d’interprétation masculine (ex æquo) au Festival de Cannes, et Mr. Nobody (2009) avec Jared Leto, Sarah Polley, Diane Kruger et Lin Dan Pham, primé au Festival de Venise et à la cérémonie des Magrittes où il recevra trois prix (Magritte du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario original), ainsi que le Prix du Public aux European Film Awards.

Jaco Van Dormael assure également des mises en scène de théâtre comme Est-ce qu’on ne pourrait pas s’aimer un peu ? avec Eric De Staerke. En 2012, il met en scène son premier opéra Stradella de César Franck, dans le cadre de la réouverture de l’Opéra Royal de Wallonie à Liège.

Jaco Van Dormael explore dans ses mises en scène teintées d’onirisme, la puissance de l’imaginaire et la part de l’enfance à travers un univers poétique personnel et des formes non-linéaires du récit.

Avis du public : Jaco Van Dormael

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS