Michèle-Anne de Mey

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Kiss and Cry jusqu'à 23% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
La Scala Paris Paris | du 04 au 31 décembre 2018 | Durée : 1h15
MUSIQUE & DANSE, A ne pas manquer, Cinéma, Coups de coeur, Performance, Sélection pour les fêtes
RESERVER

À partir de 37,50 € , 29,50 € pour les adhérents

Cold Blood jusqu'à 23% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
La Scala Paris Paris | du 04 au 27 janvier 2019 | Durée : 1h15
MUSIQUE & DANSE, Cinéma, Coups de coeur, Danse contemporaine, Sélection Danse
RESERVER

À partir de 37,50 € , 29,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Cold Blood

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre du Blanc-Mesnil Le Blanc-Mesnil | du 19 au 20 octobre 2017 | Durée : 1h15
MUSIQUE & DANSE, Cinéma, Coups de coeur, Danse contemporaine, Sélection Danse

Spectacle terminé depuis le 20 octobre 2017

 

Michèle-Anne de Mey

Chorégraphe belge, Michèle Anne De Mey (Bruxelles - 1959) étudie de 1976 à 1979 à Mudra, l’école fondée par Maurice Béjart (Bruxelles). Elle donne une nouvelle orientation à la danse contemporaine en signant ses premières chorégraphies : Passé simple (1981), les duos Ballatum (1984) et Face à face (1986).

Parallèlement, elle collabore durant six ans à la création et à l’interprétation de plusieurs pièces d’Anne Teresa de Keersmaeker dont Fase (1982), Rosas danst Rosas (1983), Elena’s Aria (1984) et Ottone, ottone (1988). Bien qu’une attention particulière soit toujours portée au lien entre la danse et la musique, la structure chorégraphique des créations de Michèle Anne De Mey nourrit un contenu dramaturgique fort et place le danseur dans un rapport scène/public spécifique et novateur.

En 1990, à l’occasion de la création de Sinfonia Eroica, elle fonde sa compagnie. Viennent ensuite une série de quinze créations rencontrant chacune un succès international.

On citera 13 Reasons ... (to sing), création en collaboration avec Thierry De Mey pour le Folkwang Tanzstudio à Essen (2005), 12 Easy Waltzes (2004), Raining Dogs (2002), Utopie (2001), Katamenia (1997), Pulcinella (1994), Love Sonnets (1994), Châteaux en Espagne (1991), Cahier (1995), etc.

De plus, elle développe un important travail pédagogique (à Amsterdam, à l’INSAS-Bruxelles, au CNDC d’Angers, à l’École en Couleurs). Durant trois ans, elle travaille avec les enfants de l’École en Couleurs à l’élaboration de la création du Sacre en couleurs présentée à l’occasion de Bruxelles/Brussel 2000.

Son travail chorégraphique est le point de départ de la réalisation de plusieurs films dont Love Sonnets et 21 Études à danser de Thierry De Mey, Face à face d’Eric Pauwels.

Créant son univers chorégraphique à partir de musiques fortes et des compositeurs de renom, elle a travaillé avec Robert Wyatt, Jonathan Harvey. Depuis plusieurs années, elle développe des collaborations étroites avec d’autres artistes comme le plasticien-scénographe Simon Siegmann et le réalisateur compositeur Thierry De Mey ainsi que Stéphane Olivier, membre du collectif Transquinquennal et Grégory Grosjean. Ils signent, en collectif, le duo 12 Easy Waltzes.

En juillet 2005, elle a été nommée à la direction artistique de Charleroi/Danses, Centre chorégraphique de la Communauté française, aux cotés de Pierre Droulers, Thierry De Mey et Vincent Thirion. En juin 2006, elle a recréé pour neuf danseurs Sinfonia Eroica, une de ses pièces phares des années 1990. Depuis lors, la pièce s’est produite plus de 100 fois, partout dans le monde.

En décembre 2007, elle crée le spectacle P.L.U.G, sur la mécanique de l’accouplement.

Elle travaille également sur Koma, un solo pour une danseuse qui fait partie d’une série de quatre dont les trois autres seront de Sidi Larbi Cherkaoui, Arco Renz et Thomas Hauert. En 2009, elle crée Neige, le pendant lunaire de Sinfonia Eroica porté par la 7e Symphonie de Beethoven. À l’occasion du festival VIA 2011, elle crée avec Jaco Van Dormael et en collectif avec Grégory Grosjean, Thomas Gunzig, Julien Lambert, Nicolas Olivier et Sylvie Olivé, Kiss & Cry. En mai 2012, elle présente Lamento, un solo créé pour et interprété par la danseuse Gabriella Iacono à partir du Lamento d’Arianna de Monteverdi.

Michèle Anne De Mey est aujourd’hui artiste associée à Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Avis du public : Michèle-Anne de Mey

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS