Ils ne sont pour rien dans mes larmes

du 27 au 28 septembre 2019
2 heures

Ils ne sont pour rien dans mes larmes

Parcours déambulatoire composé de 9 mini-portraits éclatés dans tous les espaces des Plateaux Sauvages. Ce texte pose cette question simple et vertigineuse : quel film a changé votre vie ?
  • Question simple et vertigineuse

« Quel film a changé votre vie ? »

C’est la question simple et vertigineuse que pose le livre d’Olivia Rosenthal. Pour y répondre, quatorze voix singulières racontent comment le cinéma est entré par effraction dans leur existence. C’est un livre sur tous ceux qui fréquentent les salles obscures pour se rassurer, pour oublier, pour se divertir, pour comprendre, pour avoir peur. On y rencontre des acteurs, des couleurs et des sons, des histoires de famille, des exemples à suivre, des motifs de rupture, toute une intimité avec des images souvent anciennes qui, passées au crible de la mémoire, continuent à hanter nos esprits et nos corps. On y apprend que l’art n’est pas nécessairement coupé de la vie et on se dit que c’est une information à retenir.

  • Note d'intention

Ils ne sont pour rien dans mes larmes a été le premier atelier que j’ai mené avec les 10 élèves de la promotion 27 de l’Ecole de la Comédie de Saint-Etienne dont j’ai été le parrain durant leurs 3 années de formation (2014/2017).

Un film, une personne anonyme qui parle de ce film, et enfin un acteur qui s’empare de l’histoire d’un autre et du film qui a bouleversé sa vie. C’est à partir de ce postulat que nous nous sommes tous rencontrés. 10 portraits croisés dont ils se sont magnifiquement emparés, et qui reste pour moi un moment humain et théâtral très fort et fondateur de notre histoire commune. Voilà ce que j’écrivais en 2014 pour annoncer les grandes lignes de ce premier stage et des 3 années à venir : « Partager un certain goût du jeu, ludique, furtif et créatif. Partager avec eux mon goût pour le cinéma, et les liens très forts qui nourrissent mon travail au théâtre. On fera un travail d’interprétation et d’appropriation à la fois des beaux témoignages recueillis par Olivia Rosenthal dans Ils ne sont pour rien dans mes larmes sur des films qui ont changé la vie de personnes anonymes. Et puis j’ai aussi envie de les rencontrer eux. Avec leurs propres envies, leurs films, et leurs désirs de théâtre. Et pour citer deux phrases-titres d’ouvrages de Fassbinder, ce stage se situera je l’espère entre « L’anarchie de l’imagination » et « Les Films libèrent la tête ».

C’est donc avec un immense plaisir que j’ai envie de retrouver 5 ans plus tard, l’école finie et pas mal de spectacles « professionnels » à notre actif, ces moments de vie et de jeu à l’occasion de la Carte blanche que les Plateaux Sauvages me proposent en septembre prochain. A raison de 3 portraits par jour étalés sur la globalité de cet événement, nous inventerons un parcours déambulatoire et ludique dans les différentes salles et autres endroits de ce lieu de création et de recherche.

Pierre Maillet

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Les plateaux sauvages

5 rue des Plâtrières 75020 Paris

Bar Librairie/boutique Ménilmontant
  • Bus : Henri Chevreau à 46 m, Julien Lacroix à 140 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Les plateaux sauvages
5 rue des Plâtrières 75020 Paris
Spectacle terminé depuis le samedi 28 septembre 2019

Pourraient aussi vous intéresser

- 28%
Smile

Théâtre de l'Œuvre

- 39%
Les Téméraires

Comédie Bastille

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 32%
Une histoire d'amour

Splendid Saint Martin

Le Repas des fauves

Théâtre Hébertot

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

Spectacle terminé depuis le samedi 28 septembre 2019