Il primo omicidio overo Cain

Opéra Garnier , Paris

Du 24 janvier au 23 février 2019
Durée : 3 heures avec un entracte

MUSIQUE & DANSE

,

En langue étrangère

,

Opéra

,

Sélection Musique

Romeo Castellucci revient à l’Opéra de Paris avec cet oratorio dont il explore la dimension métaphysique, interrogeant la part du Mal dans le projet divin. La musique de Scarlatti évoque le fratricide avec une grande douceur, « comme une fleur de la maladie ». Maître du répertoire baroque, René Jacobs fait ses débuts à l'Opéra de Paris avec ce rare Primo omicidio, sorte de thriller baroque.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 201,50 €

Prix tous frais inclus


 

Photos & vidéos

Il primo omicidio overo Cain

De

Alessandro Scarlatti

Mise en scène

Romeo Castellucci

Direction musicale

René Jacobs

Avec

Birgitte Christensen

,

Robert Gleadow

,

Kristina Hammarstrom

,

Benno Schachtner

,

Olivia Vermeulen

,

Thomas Walker

En langue italienne, surtitrage en français et en anglais.

  • Oratorio à six voix (1707)

Le meurtre d’Abel par son frère Caïn est de ces sujets qui fascinèrent un siècle épris de questions théologiques. Ce premier meurtre devait engendrer l’Humanité, plaçant la figure ambiguë de Caïn dans le rôle du père de la civilisation.

Après Moses und Aron, le metteur en scène Romeo Castellucci revient à l’Opéra de Paris avec cet oratorio dont il explore la dimension métaphysique, interrogeant la part du Mal dans le projet divin. La musique de Scarlatti évoque le fratricide avec une grande douceur, « comme une fleur de la maladie ».

Maître du répertoire baroque, René Jacobs a contribué à la redécouverte de trésors méconnus, parmi lesquels ce rare Primo omicidio, donné pour la première fois à l’Opéra de Paris.

Musique : Alessandro Scarlatti
Livret : Anonyme
Décors, costumes, lumières : Romeo Castellucci
Collaboration artistique : Silvia Costa
Dramaturgie : Christian Longchamp
B’Rock Orchestra

Coproduction avec le Staatsoper Unter Den Linden, Berlin et le Teatro Massimo, Palerme.

  • La presse

« Sous la direction engagée de René Jacobs, cette musique à la fois simple et dépouillée dans ses effets, raffinée et complexe dans son écriture harmonique, suit son accomplissement spirituel et narratif. » Marie-Aude Roux, Le Monde, 28 janvier 2019

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Il primo omicidio overo Cain

3 Notes

4 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(2)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Françoise V. (2 avis) 16 février 2019

Un opéra émouvant et inattendu Le meurtre d'Abel par son frère Caïn est un sujet ô combien attendu mais qui est là traité d'une manière originale et novatrice. Les chanteurs sont tout à fait remarquables même si j'avoues avoir été surprise par le choix de prendre des chanteuses pour interpréter les rôles d'Abel et Caïn adultes. Pour ce qui est de leurs doubles enfantins j'ai aussi été surprise par le choix du metteur en scène de faire exécuter le meurtre par la version enfantine du personnage. Il semblerait qu'il ait choisi cette option pour amoindrir la gravité de l'acte, le rendre plus innocent car ayant été perpétré alors même que la notion du péché généré par le fait de commettre un fratricide ne serait pas encore une conception possible dans notre esprit car n'ayant jamais été réalisé auparavant. Le cadre est magnifique. La présence des enfants qui doublent la voix des chanteurs donnent une propension touchante aux scènes et à leur aspect émotionnel originel. Cela surprend au début de les entendre chanter avec des voies matures mais une fois passé ce premier choc, on peut se concentrer sur la beauté des images symboliques et sur le cadre plus moderne et intemporel des tableaux vivants exécutés par les figurants du fond qui sont également des enfants mais qui ne simulent pas de chanter. Les images sont simples mais efficaces et épurées, et le public semble avoir été séduit tant par la beauté des voix, que par la prestation des enfants et le paysage esthétique et très sobre du début. Pour ma part j'ai été touchée par les deux et je le reverrai avec plaisir. StellaFV.
0
0
Par

Françoise V. (2 avis) 16 février 2019

Petite correction par moi-même : la présence des enfants...donne une dimension touchante aux scènes...
1
2
3
4
5
Par

Possible M. (1 avis) 31 janvier 2019

Faut mieux rester à la maison Musique et voix agréables. Scénario absolument inintéressant voire ennuyeux. La scène statique, aucune action, peu de décor. La mise en scène moderne ne permet pas de vous projeter dans l'histoire (on parle d'Adam et Eve alors que les costumes sont modernes, les écrans lumineux sur la scène, les appareils électriques avec les fils, usage des sacs plastiques etc). Beaucoup de gens sont partis à l’entracte. Vous pouvez fermer les yeux et juste écouter la musique et le chant (ou dormir/ admirer la salle et le plafond du palais Garnier). Heureusement que j'ai eu l'occasion de le voir en avant première à 10 euros parce que je ne payerais jamais la somme astronomique de 150-200 euros pour voir cette pièce. Je recommande pas. P.S.: Je précise que j'aime l'opéra et que j'ai vu au moins une vingtaine dans ma vie mais celui-ci était juste une catastrophe.
0
0
1
2
3
4
5
Par

YVETTE M. (1 avis) 26 janvier 2019

Dommage ! L'oratorio est magnifique, l'orchestre régale les oreilles, et, hélas ! une mise en scène bizarre tue l'ouvrage.
0
0

Spectacles consultés récemment