Histoires de On

1
2
3
4
5

Huchette , Paris

Du 13 février au 29 avril 2002

CONTEMPORAIN

" J'ai toujours écrit des pièces courtes, j'aime ça, et puis ça va plus vite que les longues, encore que… Quoi qu'il en soit, de Michu à Sortie de théâtre, un échantillonage d'une quarantaine d'année de griffonnage sur un coin de table s'affiche… " Jean-Claude Grumberg (nov. 2001)
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 29 avril 2002

 

Histoires de On

De

Jean-Claude Grumberg

Mise en scène

Marcel Cuvelier

Avec

Nicolas Bataille

,

Yvette Caldas

,

Stéphanie Chodat

,

Marcel Cuvelier

,

Claude Petit

,

Thérèse Quentin

Un mot de l'auteur  
Un mot du metteur en scène

J’ai toujours écrit des pièces courtes, j’aime ça, et puis ça va plus vite que les longues, encore que... Quoiqu’il en soit, de «Michu» à «Sortie de théâtre», un échantillonnage d’une quarantaine d’années de griffonnage sur coin de table s’affiche...

Marcel Cuvelier, qui, en 1968, fit de l’auteur pas lu pas joué que j’étais «un jeune dramaturge prometteur et contemporain» en montant sans aide ni subvention mais avec talent et passion Demain une fenêtre sur rue, aime lui aussi les pièces courtes.

Il l’a prouvé. Ayant fait son choix parmi les miennes, toujours sans argent ni aide mais avec son enthousiasme de jeune homme, il m’a proposé de les jouer dans ce haut lieu de la pièce en 1 acte : La Huchette !

Me trouver si près d’Eugène Ionesco -dans sa maison pour ainsi dire- tout en y retrouvant Marcel Cuvelier et Thérèse Quentin me procure un immense plaisir. J’espère que ce plaisir sera partagé et que ces courtes scènes qui évoquent le désordre du monde feront rire malgré la croissante noirceur des temps.

Jean-Claude Grumberg
11 novembre 2001

Haut de page

Producteurs, directeurs, voire critiques n’aiment pas trop les pièces de courte durée. A mon avis, c’est bien dommage.

Délivrés de l’obligation de tirer à la ligne, les auteurs montrent souvent dans les «petits formats» plus de liberté, de fantaisie, de folie que dans les oeuvres apparemment plus ambitieuses. Plus de concision aussi, cela va de soi...

En réunissant dans un même spectacle six pièces du même auteur (d’aucuns diraient six sketches), je suis conscient du risque que je prends... Ne va-t-on point parler de bric-à-brac, de vide-grenier, de foire à tout, de marché aux puces ?...

Aussi ai-je pris soin de composer ma «suite» de manière à éviter l’impression de disparité... A lui donner son unité.

Nous commencerons par Michu. C’est le premier texte de Grumberg qui ait été porté à la scène, par Frédérique Ruchaud en 1967. Un an avant que je ne réalise moi-même Demain une fenêtre sur rue, première longue pièce de Jean-Claude. Quinze minutes et sept tableaux. Suivra On un monologue de cinq minutes qui n’est rien d’autre qu’une biographie, une autobiographie express de l’auteur.

Après quoi, trois pièces d’inspiration biblique vous feront entrer dans le vif du sujet : Les deux Job ont été écrits à deux époques différentes, mais rien n’empêche de les considérer comme deux actes de la même pièce. Quant à la Nativité qui suivra, Le Nouveau Testament après l’Ancien, quoi de plus logique. Après quoi, Sortie de Théâtre, un soir de pluie, qui met en scène le public, conclura tout naturellement le spectacle.

Marcel Cuvelier

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Histoires de On

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment