Hélène après la chute

le 15 décembre 2023
1h30

Hélène après la chute

Simon Abkarian continue l’exploration des mythes célèbres pour les confronter avec le monde d’aujourd’hui et retrouve Aurore Frémont pour cette pièce évènement.

Le grand homme de théâtre Simon Abkarian explore nos récits mythologiques. Dans Hélène après la chute, il imagine les retrouvailles entre Ménélas, le roi de Sparte et son ancienne épouse Hélène, à la fin de la guerre de Troie. À partir de 13 ans.

À partir de 13 ans.

  • Les retrouvailles de Ménélas et Hélène

Troie vient de tomber. Pendant que les Grecs se partagent le butin des perdants, un homme et une femme se retrouvent. Ménélas convoque Hélène prisonnière dans la chambre même qu’elle partageait avec Pâris. Tout est faste. Lui a tout mis en scène, tout anticipé. La confrontation tant attendue et redoutée va avoir lieu. Il va pouvoir la tenir enfin et lui dire ce qui, pendant dix ans, lui a rongé le cœur…

Hélène après la chute raconte des retrouvailles à la fois attendues et redoutées. Il et elle se regardent, se toisent comme des fantômes qui ne se souviennent plus.

La parole peine à forcer les portes du silence. Pourtant il leur faudra se parler, il leur faudra faire théâtre, refaire monde et civilisation. Une autre guerre commence, ou plutôt recommence. Les mots sont choisis, acérés, ils frappent et se rendent coups pour coups.

Hélène est aux aguets, plante ses griffes et ses crocs dans l’épaisseur des silences de cet homme qu’elle ne reconnaît plus, qu’elle va redécouvrir. Entre ces deux êtres dévastés, danse au son du piano, sur une musique composée et interprétée sur scène par Macha Gharibian, une morte Aphrodite. Renaîtra-t-elle de ses cendres ?

Ménélas, ici interprété par Brontis Jodorowsky, a toujours été décrit comme une brute possessive, un rustre incapable de comprendre, d’entreprendre l’amour. Et Hélène, interprétée par Aurore Frémont (Électre dans la dernière pièce de Simon Abkarian), toujours dépeinte comme une putain qui aurait trahi son mari. Les Grecs en ont fait une faiseuse de guerre, le parangon de la femme qui, en dérogeant à l’ordre établi, détruit l’équilibre des mondes.

Cette pièce, en déjouant les stéréotypes, redonne de la grandeur et de l’ampleur à ces personnages mythiques dont les antiques et humaines aspirations ne sont pas étrangères aux nôtres.

  • La presse

« Dix ans après Ménélas Rebétiko Rapsodie, où il faisait entendre génialement le désespoir du roi de Sparte, Simon Abkarian met en scène les retrouvailles d’Hélène et de Ménélas. Un corps à corps entre deux solitudes, entre un piano et des silences. » Journal La Terrasse

« Dans le face-à-face que compose (avec chants et musique) le grand tragédien Abkarian se disent la détresse comme le désir, la passion défunte comme la jalousie, la sensualité comme le deuil. Un duo d’amour et de haine d’une étonnante, tragique et belle sensualité. » Télérama TT

« Simon Abkarian revisite le mythe antique avec un huis clos magistral et une écriture précise et lyrique. » Le Figaro

Sélection d’avis du public

Magnifique Par Fabiene S. - 13 novembre 2023 à 11h21

Brillant, grandiose, émouvant

A découvrir Par Marie V. - 13 novembre 2023 à 11h01

Certes il n’y avait pas, à mes yeux, la fougue et le vibrant de ses précédents spectacles « Électre des bas-fonds » et « Au-delà des ténèbres ». Mais la langue de Simon Abkarian nous transporte encore une fois et quel voyage ! Ses mots nous frappent au corps et au cœur. Leur musicalité y est particulière, les images qu’ils empruntent visent toujours juste, leur registre est à la fois si lyrique et si accessible. Il y a quelque chose de très charnel, gustatif dans son écriture qui décuple le plaisir. Et se laisser porter par ses mots, est une expérience en soi. A chaque fois que je sors de ses spectacles, l’envie d’emporter avec moi le texte est irrésistible, pour pouvoir y revenir, m’attarder sur certains passages, certaines pensées, certaines images et les laisser résonner. Sa plume a la magie, en déployant toute sa singularité, de convoquer notre intime. (ma critique sur mon blog www.unoeilsurletheatre.com)

Sublime ! Par Hubert A. - 8 novembre 2023 à 09h03

Texte magnifique et mise en scène subtile, l’interprétation est parfaite. J’ai hâte d’y retourner…

Synthèse des avis du public

4,7 / 5

Pour 3 Notes

67%
33%
0%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

5 3 5
Magnifique Par Fabiene S. (1 avis) - 13 novembre 2023 à 11h21

Brillant, grandiose, émouvant

A découvrir Par Marie V. (1 avis) - 13 novembre 2023 à 11h01

Certes il n’y avait pas, à mes yeux, la fougue et le vibrant de ses précédents spectacles « Électre des bas-fonds » et « Au-delà des ténèbres ». Mais la langue de Simon Abkarian nous transporte encore une fois et quel voyage ! Ses mots nous frappent au corps et au cœur. Leur musicalité y est particulière, les images qu’ils empruntent visent toujours juste, leur registre est à la fois si lyrique et si accessible. Il y a quelque chose de très charnel, gustatif dans son écriture qui décuple le plaisir. Et se laisser porter par ses mots, est une expérience en soi. A chaque fois que je sors de ses spectacles, l’envie d’emporter avec moi le texte est irrésistible, pour pouvoir y revenir, m’attarder sur certains passages, certaines pensées, certaines images et les laisser résonner. Sa plume a la magie, en déployant toute sa singularité, de convoquer notre intime. (ma critique sur mon blog www.unoeilsurletheatre.com)

Sublime ! Par Hubert A. (3 avis) - 8 novembre 2023 à 09h03

Texte magnifique et mise en scène subtile, l’interprétation est parfaite. J’ai hâte d’y retourner…

Informations pratiques

Théâtre Suresnes - Jean Vilar

16, place Stalingrad 92150 Suresnes

Accès handicapé (sous conditions) Bar Grand Paris Hauts-de-Seine Restaurant Vestiaire
  • Tram : Suresnes Longchamp à 2 km
  • Bus : Stalingrad à 18 m, Place de Stalingrad à 82 m, Stresemann à 191 m, Place de la Paix à 331 m, Les Mazurieres à 377 m
  • Transilien : Suresnes Mont Valérien à 2 km
  • Navette gratuite Paris - Suresnes : Une navette est mise à votre disposition (dans la limite des places disponibles) pour vous rendre aux représentations du Théâtre.

    Départ de cette navette 1h précise avant l’heure de la représentation (ex. : départ à 19h30 pour une représentation à 20h30), avenue Hoche (entre la rue de Tilsitt et la place Charles de Gaulle-Étoile), du côté des numéros pairs. À proximité de la gare Suresnes-Longchamp (Tram 2), la navette peut marquer un arrêt sur le boulevard Henri-Sellier (à l’arrêt des bus 144 et 244 (direction Rueil-Malmaison), 25 minutes environ avant la représentation. Faites signe au chauffeur.

    La navette repart pour Paris environ 10 minutes après la fin de la représentation, et dessert, à la demande, l’arrêt Suresnes-Longchamp, jusqu’à son terminus place Charles de Gaulle-Étoile.

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre Suresnes - Jean Vilar
16, place Stalingrad 92150 Suresnes
Spectacle terminé depuis le vendredi 15 décembre 2023

Pourraient aussi vous intéresser

Clytemnestre

Lavoir Moderne Parisien

Spirales

Théâtre des Bergeries

- 53%
Marcus et les siens

Reine Blanche

Un état de nos vies

Théâtre du Rond-Point

Brame

Théâtre des Bergeries

Phèdre

Les Gémeaux - Scène Nationale de Sceaux

Spectacle terminé depuis le vendredi 15 décembre 2023