Fauves

1
2
3
4
5

Colline (Théâtre National) , Paris

Du 09 mai au 21 juin 2019

CONTEMPORAIN

D’où vient qu’aimer et être aimé soient parfois les prémices des violences les plus brutales et des folies les plus meurtrières, lorsque le territoire de cet amour n’est autre que ce sac de névroses que l’on appelle famille ? D’où vient parfois que la meilleure des éducations, l’aisance matérielle, n’empêchent en rien les haines les plus âcres, menant irréversiblement aux déchirures et aux crimes ? Le nouveau spectale de Wajdi Mouawad, avec Jérôme Kircher et Norah Krief.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 16,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Fauves

De

Wajdi Mouawad

Mise en scène

Wajdi Mouawad

Avec

Ralph Amoussou

,

Lubna Azabal

,

Jade Fortineau

,

Hugues Frenette

,

Julie Julien

,

Reina Kakudate

,

Jérôme Kircher

,

Norah Krief

,

Maxime Le Gac-Olanié

,

Gilles Renaud

,

Yuryi Zavalnyouk

« En refusant l’humanité à ceux qui apparaissent comme les plus « sauvages » ou « barbares » de ces représentants, on ne fait que leur emprunter une de leurs attitudes typiques. Le barbare, c’est d’abord celui qui croit à la barbarie. » Claude Lévi-Strauss, Race et Histoire

D’où vient qu’aimer et être aimé soient parfois les prémices des violences les plus brutales et des folies les plus meurtrières, lorsque le territoire de cet amour n’est autre que ce sac de névroses que l’on appelle famille ? D’où vient parfois que la meilleure des éducations, l’aisance matérielle, n’empêchent en rien les haines les plus âcres, menant irréversiblement aux déchirures et aux crimes ? À l’aune des silences et des hontes qui se transmettent au fil des ans, surgissent parfois des hasards qui nous jettent dans l’effroyable, dans l’inouï. Un jour le vent se lève, avec lui tout ce qui depuis toujours se tait, se trame, se tisse et s’entasse.

Fauves raconte peut-être ce soulèvement. C’est une histoire qui tente d’obliger, par la terreur, les personnages à s’extraire de leur domesticité, sans plus d’autre choix que de laisser paraître leur sauvagerie ancienne, archaïque, qui nous habite tous. Quand l’amour n’est pas ce que l’on croyait être, quand plus rien n’est à perdre, qu’il ne nous reste plus entre les mains qu’un couteau et l’être que l’on accuse de notre effondrement, à notre merci, démuni, réclamant une pitié que l’on refuse de lui accorder.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Fauves

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment