Elephant Man

Paris 9e
du 1 octobre au 14 décembre 2019

Elephant Man

David Bobée a choisi Joeystarr et Béatrice Dalle pour incarner l'oeuvre mythique au théâtre. La gueule cassée et sublime de l'acteur devient, le temps d'une soirée, le visage de notre rapport à la différence.
Joeystarr incarne aux côtés de Béatrice Dalle Elephant Man, pièce mythique adaptée et mise en scène par David Bobée. Une fable cruelle dont la morale pourrait se résumer ainsi : le monstre n'est jamais celui que l'on croit. La gueule cassée et sublime de Joeystarr devient, le temps d'une soirée, le visage de notre rapport à la différence. Une véritable leçon de tolérance.
  • Mythique

Joseph Merrick, alias Elephant man, naquit à Leicester en Angleterre en 1862. Avant l’âge de deux ans, son corps commença de se déformer. Ses difformités croissantes le firent chasser de partout et ne lui permirent pas de garder un emploi. Admis un temps dans un hospice, il le quitta pour devenir phénomène de foire sous le nom de l’Homme-éléphant.

C’est dans ces circonstances qu’il fut découvert par le chirurgien Frederick Treves, qui étudia son cas et organisa sa prise en charge à l’hôpital de Londres grâce à une levée de fond caritative. Il finit ses jours à 27 ans, de mort apparemment accidentelle.

Treves rédigera les souvenirs de sa relation avec Merrick. En 1977, l’auteur dramatique Bernard Pomerance s’inspire de ce carnet pour composer la pièce Elephant man, dont David Bowie interprétera le rôle-titre.

En 1980, c’est le film de David Lynch qui fait entrer Elephant Man dans la culture populaire. « Je ne suis pas un animal, je suis un être humain » : la réplique culte est aujourd’hui citée par nombre de gens qui n’ont même jamais vu le film…

Histoire vraie ayant accédé au rang de mythe, le cas de Merrick a de quoi fasciner. C’est un conte cruel, qui a connu bien des avatars et dont la morale pourrait se résumer ainsi : le monstre n’est jamais celui que l’on croit. La plus spectaculaire difformité physique peut cacher un trésor d’humanité quand la conformité apparente aux critères de la normalité recèle souvent une totale monstruosité morale.

  • La presse

« Dans un spectaculaire et asilaire décor de carrelage blanc où s'impriment de magnifiques morphings, JoeyStarr, grand fauve blessé anéanti par le monde, erre telle la créature de Frankenstein, miroir de toutes nos indifférences et turpitudes. Superbe, il est accompagné d'un autre « monstre », sacré celui-là, et communément accepté par la société victorienne du temps - la véritable et historique comédienne Madge Kendal » Fabienne Pascaud,Télérama T

« L’acteur excelle dans un jeu qui transmet autant de rage intérieure que de détresse, une fragilité et toute la misère vécue par les personnes exclues et différentes. Dans un monde d’effets spéciaux et d’images sensationnelles, Joeystarr est plus convaincant que tous les monstres maquillés et terrifiants. » Rolling Stone

Sélection d’avis du public

Pas assez de travail Le 13 octobre 2019 à 09h20

Des cris, texte broyé,son affreux,… un entracte ? Pourquoi faire ? Quel dommage ... JoeyStarr appliqué, habité..peu mis en valeur Dalle magnifique....le reste..en roue libre Décevant

mais quelle déception Par Eva R. - 12 octobre 2019 à 14h10

Non, le spectacle ne m'a pas plu et pourtant je me faisais une fête avec un si bon sujet et des acteurs de caractère. La mise en scène est plate, il n'y a pas de direction d'acteur, chacun joue sa partition sans aucun relief. Joe Starr est inexistant et Béatrice Dalle est banale. Tout manque de travail, d'envie, de subtilité. Seules les projections fonctionnent ainsi que le premier ballet de la jeune danseuse.

elephant man Le 10 octobre 2019 à 13h35

juste une petite remarque l"entracte de 20 minutes casse un peu de l'elan . si non trés bien et bravo belle performance de joey star et de béatrice dalle.

Synthèse des avis du public

2,0 / 5

Pour 3 Notes

0%
33%
0%
0%
67%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

2 3 5
Pas assez de travail Le 13 octobre 2019 à 09h20

Des cris, texte broyé,son affreux,… un entracte ? Pourquoi faire ? Quel dommage ... JoeyStarr appliqué, habité..peu mis en valeur Dalle magnifique....le reste..en roue libre Décevant

mais quelle déception Par Eva R. (11 avis) - 12 octobre 2019 à 14h10

Non, le spectacle ne m'a pas plu et pourtant je me faisais une fête avec un si bon sujet et des acteurs de caractère. La mise en scène est plate, il n'y a pas de direction d'acteur, chacun joue sa partition sans aucun relief. Joe Starr est inexistant et Béatrice Dalle est banale. Tout manque de travail, d'envie, de subtilité. Seules les projections fonctionnent ainsi que le premier ballet de la jeune danseuse.

elephant man Le 10 octobre 2019 à 13h35

juste une petite remarque l"entracte de 20 minutes casse un peu de l'elan . si non trés bien et bravo belle performance de joey star et de béatrice dalle.

Informations pratiques

Folies Bergère

32, rue Richer 75009 Paris

À l'italienne Accès handicapé (sous conditions) Bar Grands boulevards Librairie/boutique Salle climatisée Vestiaire
  • Métro : Cadet à 213 m, Grands Boulevards à 300 m
  • Bus : Provence - Faubourg Montmartre à 149 m, Cadet à 204 m, Petites Écuries à 229 m, Grands Boulevards à 299 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Folies Bergère
32, rue Richer 75009 Paris
Spectacle terminé depuis le samedi 14 décembre 2019

Pourraient aussi vous intéresser

Les Idoles

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 26%
Juste la fin du monde

Théâtre de l'Atelier

Le Rendez-vous

Bouffes du Nord

- 15%
Il ne m'est jamais rien arrivé

Théâtre de l'Atelier

Je ne serais pas arrivée là, si...

Théâtre Antoine - Simone Berriau

Spectacle terminé depuis le samedi 14 décembre 2019