Une saison au Congo

du 8 au 24 novembre 2013
2h40

Une saison au Congo

L’atmosphère de liberté et de luttes politiques fiévreuses pour la conquête de l’indépendance, puis l’ascension de Patrice Lumumba, sont le sujet de la pièce de Césaire. Un héros au temps compté, un chemin semé d’embûches, une mort violente et prématurée, tout est là pour créer à la fois le mythe politique et théâtral. Une mise en scène de Christian Schiaretti.
  • Vie et mort de Patrice Lumumba

De la première pièce La Tragédie du Roi Christophe à la seconde Une Saison au Congo, l’unité d’inspiration est manifeste. Césaire l’indique lui-même en comparant Lumumba à Christophe : « C’étaient tous deux des poètes (…), des visionnaires très en avance sur leur époque. Pas plus politicien l’un que l’autre, lancés derrière un idéal très noble, ils perdent contact avec une réalité qui ne pardonne pas (…). Lumumba comme Christophe, ce sont des vainqueurs qui se dressent alors que tout s’écroule autour d’eux ».

Nous sommes au Congo belge en 1958 lorsque la pièce débute, c’est une période d’effervescence qui va mener le pays à l’indépendance. Une fois celle-ci acquise, se font jour les oppositions et les diverses pressions pour l’acquisition d’une parcelle du pouvoir. Les colonisateurs, qui semblent avoir quitté la scène politique, attisent les dissensions et tentent encore de conserver le pouvoir économique au besoin en encourageant la sécession du Katanga, une des provinces congolaises. Patrice Lumumba, nommé Premier ministre, dénonce ces malversations.

L’atmosphère de liberté et de luttes politiques fiévreuses pour la conquête de l’indépendance, puis l’ascension de Patrice Lumumba, sont le sujet de la pièce de Césaire. Un héros au temps compté, un chemin semé d’embûches, une mort violente et prématurée, tout est là pour créer à la fois le mythe politique et théâtral.

À partir de ces faits politiques précis, et à peine transformés, Césaire transfigure la réalité pour faire de Lumumba une figure charismatique à la lucidité exaltée, symbole de toute l’histoire d’un continent. Loin des « héros positifs » du réalisme socialiste surgissant dans les théâtres de nombreux pays africains qui deviennent indépendants dans les années 60, Lumumba, comme Césaire, est un poète « déraisonnable ».

Figure de Prométhée, porteur de feu ou Christ souffrant, l’unité Dieu / homme est ici transformée en Afrique / Lumumba. Le temps de la pièce constitue à la fois un espace et un temps prophétiques ; d’une certaine façon le poète sera l’instrument et la mémoire de cette prophétie.

Dany Toubiana

Avec les musiciens : Fabrice Devienne (piano), Henri Dorina (basse), Jacques Largent (percussion).

  • La presse

« Cette puissance du poétique, réfractaire à la veulerie et l’arbitraire du pouvoir politique, Christian Schiaretti la met en scène magistralement. » Fabienne Arvers, Les Inrocks, 29 mai 2013

« C’est passionnant comme un thriller, lyrique souvent, émouvant aussi… (...) Christian Schiaretti a fait une pièce chorale. » Trina Mounier, Les 3 coups

« Ce spectacle intelligent rend justice à Césaire le poète et rend à l’Afrique brimée rien moins qu’un moment-clef de son histoire. » Philippe Chevilley, Les Echos, 04.11.2013

« Les comédiens, musiciens et chanteurs réunis, sont enthousiasmants. » Armelle Heliot, Le Figaro , 05.11.2013

« Une aventure humaine et artistique exceptionnelle. » Fabienne Arvers, Les Inrocks, 14.10.2013

Sélection d’avis du public

Grandiose Par Spectatif - 17 novembre 2013 à 12h08

"une saison au congo" est un magnifique poème historique offert par une troupe dynamique. Indispensable.

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Grandiose Par Spectatif (104 avis) - 17 novembre 2013 à 12h08

"une saison au congo" est un magnifique poème historique offert par une troupe dynamique. Indispensable.

Informations pratiques

Les Gémeaux - Scène Nationale de Sceaux

49 avenue Georges Clémenceau 92330 Sceaux

Accès handicapé (sous conditions) Bar Grand Paris Hauts-de-Seine Restaurant Salle climatisée
  • RER : Sceaux à 602 m
  • Bus : Les Musiciens à 103 m, Les Blagis à 210 m, Les Blagis à 321 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Les Gémeaux - Scène Nationale de Sceaux
49 avenue Georges Clémenceau 92330 Sceaux
Spectacle terminé depuis le dimanche 24 novembre 2013

Pourraient aussi vous intéresser

Partenaire
- 44%
La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 20%
Un sac de billes

Théâtre Actuel La Bruyère

Un Tramway nommé Désir

Théâtre des Bouffes Parisiens

Le Montespan

Théâtre Actuel La Bruyère

Spectacle terminé depuis le dimanche 24 novembre 2013