Tierno Bokar

Bouffes du Nord , Paris

Du 26 octobre 2004 au 15 janvier 2005

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

Peter Brook a fait la connaissance du grand écrivain malien Amadou Hampaté Bâ dans les années 70. Il rend ici hommage à ce chantre de la tradition orale africaine à travers l’évocation de son maître, Tierno Bokar, qui l’initia au soufisme, cette variante philosophique et spirituelle de l’Islam attachée aux valeurs de tolérance et de paix.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 15 janvier 2005

 

Tierno Bokar

De

Amadou Hampaté Bâ

Mise en scène

Peter Brook

Avec

Habib Dembelé

,

Rachid Djaïdani

,

Djénèba Kone

,

Sotigui Kouyaté

,

Bruce Myers

,

Yoshi Oïda

,

Abdou Ouologuem

,

Hélène Patarot

,

Dorcy Rugamba

,

Pitcho Womba Konga

  • Un hommage à Tierno Bokar

Peter Brook a fait la connaissance du grand écrivain malien Amadou Hampaté Bâ dans les années 70. Il rend ici hommage à ce chantre de la tradition orale africaine à travers l’évocation de son maître, Tierno Bokar, qui l’initia au soufisme, cette variante philosophique et spirituelle de l’Islam attachée aux valeurs de tolérance et de paix.

Pour ce voyage théâtral au pays de l’esprit, Peter Brook retrouve quelques-uns de ses plus anciens compagnons des Bouffes du Nord : Bruce Myers, Yoshi Oïda, Sotigui Kouyaté…

Amadou Hampaté Bâ, le grand écrivain malien, était tout à la fois historien, ethnologue, philosophe et théologien. C’est lui qui lança à la tribune de l’Unesco cette phrase célèbre et emblématique : « En Afrique, chaque fois qu’un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle.  ».

La pièce a été écrite à partir de différentes œuvres d'Amadou Hampaté Bâ, dont :
Vie et enseignement de Tierno Bokar, le Sage de Bandiagara (Seuil 1980)
Amkoullel l'enfant peul, Mémoires I (Actes Sud 1992)
Oui mon commandant ! , Mémoires II (Actes Sud 1996)
Sur les traces d'Amkoullel l'enfant peul (Actes Sud 1996 et 1998)

Adaptation théâtrale par Marie-Hélène Estienne.

  • La violence et l’intolérance

Tierno Bokar recherchait la difficulté pour savoir s’il possédait lui-même la patience et l’endurance qu’il enseignait aux autres. Un jour il a dit : « Je demande à Dieu qu’au moment de ma mort j’ai plus d’ennemis à qui je n’aurai rien fait, que d’amis. » Parole terrible, lorsque l’on songe à la solitude de ses derniers jours.

Il a dit aussi : « Personnellement, je ne m’enthousiasme que pour la lutte qui a pour objet de vaincre en nous nos propres défauts. Cette lutte n’a rien à voir, hélas, avec la guerre que se font les fils d’Adam au nom d’un Dieu qu’ils déclarent aimer beaucoup, mais qu’ils aiment mal, puisqu’ils détruisent une partie de son œuvre. » Ces paroles sont sorties d’une modeste case de terre séchée au cœur de l’Afrique noire en 1933.

Qui était Tierno Bokar ? C’est le grand écrivain peul Amadou Hampaté Bâ qui nous a transmis dans son livre, Le sage de Bandiagara, la vie et l’enseignement de son maître, de cet homme humble et extraordinaire. À travers son récit nous entrons dans une Afrique secouée par le colonialisme et les luttes intestines. À partir d’un minuscule désaccord sur le sens du chiffre 11 opposé au chiffre 12, s’installent des conflits impitoyables qui amènent des massacres et créent des martyrs. Ces événements tragiques finissent par lier le petit village africain aux plus hautes décisions politiques de la deuxième guerre mondiale.

Ce thème éclaire plus que jamais une question qui concerne aujourd’hui le monde entier : la violence et l’intolérance. Le théâtre doit être très proche de nous pour nous concerner et très inattendu pour éveiller notre imagination. Tierno Bokar réunit ces deux conditions.

Peter Brook

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Tierno Bokar

0 Note

4 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Fabienne I. (1 avis) 11 février 2005

RE: RE: Tierno Bokar etiez vous au theâtre du Chesnay où Théorbe a été présenté, j'ai aussibeaucoup aimé cette pièce et la prestation d'Alexandra Lamy epoustouflante, savez vous si elle a un site ? si oui pouvez vous me le donner merci par avance
0
0
1
2
3
4
5
Par

Julien T. (3 avis) 11 février 2005

RE: RE: Tierno Bokar c'est magnifique c'est un poeme, meme amintenant je me souviens de certaines repliques alors que je l'i vu au debut il y a trois véritées ma vérite ta véritée et la véritée, il y a deux avis partagés pour cette piece les personnes qui en sortent eblouient et ceux qui s'y sont endormis, moi je fais partie des premier mais bon nombre de gesn a coté de moi dormaient... dommage
0
0
1
2
3
4
5
Par

Tatiana P. (1 avis) 22 décembre 2004

RE: Tierno Bokar j'ai véritablement adoré ce spectacle si pur, si beau, si poétique... un spectacle qui redonne vie au véritable théâtre : celui qui vous fait frissoner & voir la vie d'une autre façon...
0
0
1
2
3
4
5
Par

Fourot J. (1 avis) 23 novembre 2004

Tierno Bokar un moment de poésie empreint d'émotions
0
0

Spectacles consultés récemment