Only the sound remains

Opéra Garnier , Paris

Du 23 janvier au 07 février 2018
Durée : 2h20 avec un entracte

MUSIQUE & DANSE

,

En langue étrangère

,

Opéra

,

Sélection Evénement

Les timbres du luth ou de la voix, les mouvements d’une danse et ceux du vent sont autant d’impalpables trésors, dont la perte peut se révéler insoutenable. Only the Sound Remains réunit deux opéras, Always Strong et Feather Mantle, inspirés de deux pièces du théâtre nô japonais : Tsunemasa et Hagoromo. Une mise en scène de Peter Sellars, avec Philippe Jaroussky.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 07 février 2018

 

Photos & vidéos

Only the sound remains

De

Ernest Fenollosa

,

Ezra Pound

,

Kaija Saariaho

Mise en scène

Peter Sellars

Direction musicale

Ernest Martinez

Avec

Camilla Hoitenga

,

Philippe Jaroussky

,

Eija Kankaanranta

,

Nora Kimball-Mentzos

,

Heikki Parviainen

,

Davone Tines

En langue anglaise, surtitrage en français et en anglais.

  • Nô et opéra

Les timbres du luth ou de la voix, les mouvements d’une danse et ceux du vent sont autant d’impalpables trésors, dont la perte peut se révéler insoutenable. Only the Sound Remains réunit deux opéras, Always Strong et Feather Mantle, inspirés de deux pièces du théâtre nô japonais : Tsunemasa et Hagoromo.

Mort violemment au combat, Tsunemasa réapparaît, intranquille, à la cour : son esprit est privé du bonheur de jouer le luth dont il savait tirer des sons enchanteurs. Dans Le Manteau de plumes, un pêcheur veut s’approprier le vêtement qu’il trouve suspendu à une branche. Une jeune nymphe lui demande alors sa restitution afin de regagner les cieux. Elle promet en échange l’offrande d’une danse.

Musique : Kaija Saariaho
Livret : Ezra Pound et Ernest Fenollosa, d’après Deux pièces du théâtre nô japonais, Tsunemasa, Hagoromo

  • La presse

« Le nouvel opus de la compositrice finlandaise Kaija Saariaho, à l'affiche de l'Opéra de Paris, associe le théâtre nô et l'informatique musicale dans une atmosphère onirique. Son envoûtante beauté rend accessoire la représentation scénique - pourtant épurée - de Peter Sellars. (...) Merveilleuse de délicatesse, hypnotisante à force de non-dit, la musique de Kaija Saariaho peut émouvoir en quelques notes, en quelques sons. » Philippe Venturini, Les Echos, 24 janvier 2018



Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Only the sound remains

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Marie Magdeleine V. (1 avis) 06 février 2018

Envoûtant De la musique, des voix, de la danse et aussi de la mise en scène, le tout engendre une expérience extraordinaire
0
0

Spectacles consultés récemment