Lettres de non-motivation

Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines , Montigny-le-Bretonneux

Le 04 octobre 2017
Durée : 1h20 environ

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Sélection Pièce d'actualité

Vincent Thomasset s’empare des lettres de non condidature de Julien Prévieux et réunit cinq formidables comédiens pour les incarner. Derrière l'humour et le surréalisme, ce sont les mécanismes sociaux de pouvoir qui sont renversés.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Lettres de non-motivation

De

Julien Prévieux

Mise en scène

Vincent Thomasset

Avec

David Arribe

,

Johann Cuny

,

Michèle Gurtner

,

François Lewyllie

,

Anne Steffens

  • Réfractaires au travail

Dans les Lettres de non-motivation, l’artiste plasticien Julien Prévieux répond par la négative à toute une série d’offres d’emploi. Au fil des lettres, il fait inlassablement varier les raisons de son refus et endosse une série de rôles, à la manière des costumes que l’on est obligé d’enfiler pour être crédible sur le marché du travail. Prenant le contrepied de ce rituel social qu’est la lettre de motivation, il convoque une armée de récalcitrants au travail, autant de doubles qui s’offusquent, se dérobent, expriment des impuissances, répondent à côté, pointent des incohérences, démasquent des idéologies et proclament leur désintérêt pour le salariat.

Vincent Thomasset s’empare de ce texte à l’écriture foisonnante et délirante et réunit cinq comédiens pour incarner ces lettres et les inscrire physiquement dans un espace mental, celui de la lecture, activité tour à tour silencieuse et bruyante, intime et officielle, spontanée et préparée, libre et contrainte. Composé d’annonces, des lettres et de leurs réponses parfois personnalisées, souvent automatiques, ce spectacle se construit autour de la notion de résistance, au travail mais aussi à la scène. Car les comédiens de ces Lettres de non-motivation travaillent à partir d’un paradoxe, celui d’être réfractaire au plateau, et puisent dans les imperfections propres à leur jeu d’acteur pour révéler ce qui fait théâtre.

Dans ce jeu de masques et de métamorphoses, c’est notre rapport à cette grande société du spectacle qui est interrogé, mais aussi les mécanismes de pouvoir qui structurent le jeu social.

  • La presse

« Artiste, Julien Prévieux sait très bien jouer d’un dandysme qui renvoie les lecteurs à un mouvement de balancier entre une désinvolture dérangeante (pourquoi traiter de haut ceux qui proposent des emplois et ceux qui en cherchent  ?) et un activisme politique (pourquoi ne pas traiter de haut un monde du travail où l’on n’a pas d’autre choix que d’être exploité  ?). » Brigitte Salino, Le Monde, 10 octobre 2015

Avis du public : Lettres de non-motivation

1 Avis

1 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    S X. 03 octobre 2015

    Drôle mais pas seulement Ces lettres qui pourraient être un catalogue brillant mais vain, prennent au contraire toute leur profondeur dans la mise en scène et l'interprétation de ces 5 comédiens très talentueux. Prenant pour corpus des offres d'emploi, Julien Prévieux en dénonce le formatage et même le ridicule, jusqu'au final à la Bartleby. Du beau travail ! »
    1 personne(s) sur 1 ont trouvé cet avis utile. Et Vous ?
  • Spectacles consultés récemment