Lettres à un jeune poète

du 14 au 24 mars 2024
1h10

Lettres à un jeune poète

Ces lettres universelles nous sont présentées de manière inédite sous la forme des échanges joués et donc incarnés entre un mentor et son élève ; elles nous embarquent pour un voyage initiatique à travers l’Europe… à moins que cela ne soit un voyage au plus profond de nous-même…

  • Voyage aux sources de la création

Le jeune Kappus, artiste en herbe et cadet à l’école militaire, s'interroge sur la direction à donner à sa vie. Pour l’aider à choisir, il décide de consulter le déjà grand poète et penseur de son temps : Rilke… qui n’a pourtant que 28 ans. Celui-ci enverra dix lettres en cinq ans depuis Paris, la Suède, l'Italie, l'Allemagne...

Leur retentissement n'a fait que s'accroître depuis, jusqu'à devenir « culte » aujourd’hui. Dix lettres. Dix petits traités de philosophie pratique. Dix méditations sur l’amour, la solitude, la création, l’existence… Véritable manuel de vie, accessible à tous, chacun pourra y trouver un terreau riche pour fertiliser sa pensée, une lumière pour l'éclairer.

  • La presse

« Frédéric Schmitt brille avec une présence magnétique sur scène. Le comédien a fortement impressionné le public du théâtre par son interprétation juste et pleine de finesse. Une leçon de poésie qui apprend la vie et donne à réfléchir. » Dauphiné Libéré

« Une remarquable interprétation de Frédéric Schmitt, qui rend ces lettres parfaitement audibles. Un voyage intérieur dans le temps et l’espace, constitué de délicats moments de partage et d’humanité. Ce legs précieux de ce poète à la postérité est à savourer sans modération. » SurLesPlanches

« Une excellente partition. Frédéric Schmitt réussit une belle prestation pour dispenser, avec une éloquence sensible, la prose réflexive de Rilke et porter tant son exaltation lyrique, parfois chorégraphée, que l'enthousiasme démonstratif de Kappus. Une très belle déambulation dans l'esprit et l'univers de Rilke qui éclaire l'approche de son œuvre. » Froggy’s delight

« Un très beau spectacle dans lequel le comédien, avec son talent et sa présence sur scène, aidé par une mise en scène très fine, nous fait passer des messages existentiels puissants. » Vaucluse Matin

« Au théâtre, il y a des soirées magiques… Le comédien Frédéric Schmitt nous ouvre les portes du poète Rainer-Maria Rilke. Il incarne parfaitement ses personnages et jongle avec brio avec leurs facettes. Un remarquable voyage poétique. » ThéâtreSansFrontière

  • Extrait

« Le temps, ici, n’est pas une mesure. Un an ne compte pas : dix ans ne sont rien. Être artiste, c’est ne pas compter, c’est croître comme l’arbre qui ne presse pas sa sève, qui résiste, confiant, aux grands vents du printemps, sans craindre que l’été puisse ne pas venir. L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux. Je l’apprends tous les jours au prix de souffrances que je bénis : patience est tout. »

 

 

 

Sélection d’avis du public

un vrai régal... Par Akté. - 2 avril 2024 à 11h43

Un vrai bonheur… J’ai revu pour la troisième fois ce seul en scène par Frédéric Schmitt, mis en scène par Jean Christophe BARBAUD, qui nous fait vivre de manière sensible et personnelle des préceptes ? des règles d’écriture ? un nouveau dogme littéraire ? N O N !! j’appellerais ces « Lettres de RILKE à un jeune poète » de précieuses « confidences » à un jeune homme débutant en poésie, sur ce que doit être une poésie digne de ce nom. Troisième fois, oui c’est peu, car au-delà de conseils sur l’écriture ces lettres toutes simples, non destinées à la publication mais à un tout jeune homme, sont d’autant plus profondes et de portée étonnamment vaste. « Rentrez en vous-même dit le poète au jeune élève. Cherchez la raison qui, au fond, vous commande d'écrire. […] Creusez en vous-même […] Et si de ce retournement vers l'intérieur, de cette plongée vers votre propre monde, des vers viennent à surgir, vous ne penserez pas à demander à quiconque si ce sont de bons vers. » Ces mots ne sont-ils pas de portée universelle ? pour tous les arts ? Mais au-delà même de toute création artistique le poète nous amène à nous interroger sur nos propres choix de vie…et comme le dit l’acteur on peut «piocher» au hasard en ouvrant ce recueil de lettres et l’on y trouvera une pépite pour notre vie. Merci aux artistes de faire vivre tout en nuances de précieux textes!

Un moment incroyable Par Rara H. - 18 mars 2024 à 18h09

Voir le comédien interpréter ces lettres a été un pur bonheur!

Magnifique texte remarquablement joué Par Krystyna L. - 1er juin 2023 à 20h35

Comment trouver la lumière en soi... un seul acteur pour si bien alterner entre Rilke et Kappus... c est très vivant et intelligent!

Synthèse des avis du public

5,0 / 5

Pour 3 Notes

100%
0%
0%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

5 3 5
un vrai régal... Par Akté. (4 avis) - 2 avril 2024 à 11h43

Un vrai bonheur… J’ai revu pour la troisième fois ce seul en scène par Frédéric Schmitt, mis en scène par Jean Christophe BARBAUD, qui nous fait vivre de manière sensible et personnelle des préceptes ? des règles d’écriture ? un nouveau dogme littéraire ? N O N !! j’appellerais ces « Lettres de RILKE à un jeune poète » de précieuses « confidences » à un jeune homme débutant en poésie, sur ce que doit être une poésie digne de ce nom. Troisième fois, oui c’est peu, car au-delà de conseils sur l’écriture ces lettres toutes simples, non destinées à la publication mais à un tout jeune homme, sont d’autant plus profondes et de portée étonnamment vaste. « Rentrez en vous-même dit le poète au jeune élève. Cherchez la raison qui, au fond, vous commande d'écrire. […] Creusez en vous-même […] Et si de ce retournement vers l'intérieur, de cette plongée vers votre propre monde, des vers viennent à surgir, vous ne penserez pas à demander à quiconque si ce sont de bons vers. » Ces mots ne sont-ils pas de portée universelle ? pour tous les arts ? Mais au-delà même de toute création artistique le poète nous amène à nous interroger sur nos propres choix de vie…et comme le dit l’acteur on peut «piocher» au hasard en ouvrant ce recueil de lettres et l’on y trouvera une pépite pour notre vie. Merci aux artistes de faire vivre tout en nuances de précieux textes!

Un moment incroyable Par Rara H. (1 avis) - 18 mars 2024 à 18h09

Voir le comédien interpréter ces lettres a été un pur bonheur!

Magnifique texte remarquablement joué Par Krystyna L. (7 avis) - 1er juin 2023 à 20h35

Comment trouver la lumière en soi... un seul acteur pour si bien alterner entre Rilke et Kappus... c est très vivant et intelligent!

Informations pratiques

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois

Cartoucherie - Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Cartoucherie Restaurant
  • Métro : Château de Vincennes à 1 km
  • Bus : Cartoucherie à 210 m, Stade Léo Lagrange à 560 m
  • Navette : Sortir en tête de ligne de métro, puis prendre soit la navette Cartoucherie (gratuite) garée sur la chaussée devant la station de taxis (départ toutes les quinze minutes, premier voyage 1h avant le début du spectacle) soit le bus 112, arrêt Cartoucherie.

    En voiture : A partir de l'esplanade du château de Vincennes, longer le Parc Floral de Paris sur la droite par la route de la Pyramide. Au rond-point, tourner à gauche (parcours fléché).

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois
Cartoucherie - Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 24 mars 2024

Pourraient aussi vous intéresser

- 29%
Gargantua

Théâtre de Poche-Montparnasse

Le Discours de la servitude volontaire - La Boétie

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois

Le neveu de Rameau

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois

La parure

Guichet Montparnasse

- 29%
L'Homme qui rit

Théâtre de Poche-Montparnasse

Spectacle terminé depuis le dimanche 24 mars 2024