Les sept péchés capitaux

1
2
3
4
5

Athénée Théâtre Louis-Jouvet , Paris

Du 27 mai au 05 juin 2021
Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE

,

Comédie musicale

En 1933, Brecht et Kurt Weill exilés à Paris après avoir fui l’Allemagne d’Hitler, composent ces Sept péchés capitaux des petits bourgeois qui racontent une autre fuite, à travers les États-Unis cette fois. Sur l’éternelle trame de la jeune fille innocente que la société va corrompre, ils proposent leur version aussi neuve que grinçante. Subtile et maligne variation de l’histoire immortelle, leur héroïne a un double visage : celui de deux sœurs toutes deux prénommées Anna.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 29,50 €,24,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Les sept péchés capitaux

De

Bertolt Brecht

,

Kurt Weill

Chorégraphie

Marion Lévy

Mise en scène

Jacques Osinski

Direction musicale

Benjamin Lévy

Avec

Guillaume Andrieux

,

Florent Baffi

,

Marion Lévy

,

Manuel Nunez Camelino

,

Natalie Perez

,

Camille Tresmontant

En 1933, Brecht et Kurt Weill exilés à Paris après avoir fui l’Allemagne d’Hitler, composent ces Sept péchés capitaux des petits bourgeois qui racontent une autre fuite, à travers les États-Unis cette fois. Sur l’éternelle trame de la jeune fille innocente que la société va corrompre, ils proposent leur version aussi neuve que grinçante. Subtile et maligne variation de l’histoire immortelle, leur héroïne a un double visage : celui de deux sœurs toutes deux prénommées Anna. Comme le résume Jacques Osinski, « poussée par Anna 1, Anna 2 évite chacun des péchés pour en commettre d’autres bien plus monstrueux avec la bénédiction de tous. » Comédie musicale au vitriol devenue un classique, l’œuvre n’a aujourd’hui rien perdu de son mordant.

« L’insolence du jeune Brecht, j’aimerais la retrouver, et avec elle un sens politique oublié, enseveli sous l’imagerie de cabaret berlinois. J’ai envie d’y retrouver quelque chose de pur, l’essence d’une pièce qui, sous des dehors légers, était sans doute comme un cri dans le désert » ajoute le metteur en scène, qui a fait appel à la jeune mezzo-soprano Nathalie Pérez qui offrira à ce personnage sa modernité, sa puissance et son expressivité.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les sept péchés capitaux

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment