Jacques Osinski

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Cap au pire jusqu'à 14% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Athénée Théâtre Louis-Jouvet Paris | du 02 décembre 2017 au 14 janvier 2018 | Durée : 1h30
CONTEMPORAIN, Absurde, Absurde, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 29,50 € , 25,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Bérénice

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Romain Rolland Villejuif | le 27 avril 2017 | Durée : 1h40
CLASSIQUE, Tragédie

Spectacle terminé depuis le 27 avril 2017

 

Jacques Osinski

  • La Vitrine

Jacques Osinski crée la compagnie La Vitrine en 1991 à l’occasion du spectacle L’Île des esclaves de Marivaux. Suivront La Foi, l’Amour, l’Espérance de Ödön von Horváth et Mademoiselle Else d’Arthur Schnitzler. En 1995, la compagnie crée La Faim de Knut Hamsun.

C’est avec Sladek, soldat de l’armée noire d’Ödön von Horváth que la compagnie reçoit l’Aide au Projet de la DRAC Île-de-France. Le spectacle est créé en 1997 et la compagnie La Vitrine entre la même année en commission, subventionnée par la DRAC Île-de-France. En 2000, elle crée Léonce et Léna de Georg Büchner.

En 2001, la compagnie est conventionnée par la DRAC Île-de-France-Ministère de la Culture. S’ensuivront plusieurs spectacles importants pour la compagnie : L’Ombre de Mart de Stig Dagerman, Richard II de William Shakespeare. Dom Juan de Molière, créé en 2005 marque un tournant dans l’histoire de la compagnie. Son succès est tel qu’il est repris en 2006. La même année, Le Songe d’August Strindberg est joué à Paris où il reçoit un excellent accueil, en particulier critique. Le Théâtre du Rond Point accueille Jacques Osinski en 2007 avec L’Usine de Magnus Dahlström.

En 2008, Jacques Osinski retrouve Shakespeare pour la création du Conte d’hiver. En juin 2008, il créé L’Eveil du printemps de Wedekind. Au printemps 2009, Jacques Osinski met en scène Woyzeck de Georg Büchner. Cette pièce initie un cycle autour des dramaturgies allemandes qui se poursuivra en écho par la présentation d’Un fils de notre temps d’Ödön von Horváth, et par Dehors devant la porte de Wolfgang Borchert.

  • L'opéra

Parallèlement à son activité théâtrale, Jacques Osinski travaille également pour l’opéra. Il fait ses débuts avec Didon et Enée de Henry Purcell sous la direction musicale de Kenneth Weiss. Jacques Osinski aborde son deuxième opéra à l’automne 2007 : Le Carnaval et la Folie de André-Cardinal Destouches (direction musicale d’Hervé Niquet) reçoit le prix Gabriel Dussurget lors de l’édition 2007 du Festival d’Aix-en-Provence.

En mars 2010, il assurera la mise en scène de Iolanta de Tchaïkovski sous la direction musicale de Tugan Sokhiev au théâtre du Capitole à Toulouse. Parallèlement, il prépare la création de l’opéra Caravoggio de Suzanne Giraud dirigé par François-Xavier Roth avec Philippe Jaroussky qui sera créé en mars 2012 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris.

Il occupe depuis janvier 2008 la direction du Centre Dramatique National des Alpes, succédant à Laurent Pelly.

En 2013 il met en scène Orage d'August Strindberg.

Avis du public : Jacques Osinski

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS