Les bacchantes

Dernière pièce du poète Euripide, Les Bacchantes invite à réfléchir sur une question devenue centrale aujourd’hui : la définition de notre identité.
Dernière pièce du poète Euripide, Les Bacchantes dans la mise en scène de Bernard Sobel invite à réfléchir sur une question devenue centrale aujourd’hui : la définition de notre identité.
  • Le basculement d'un monde

Les Bacchantes, sont, semble-t-il, la dernière pièce d’Euripide. C’est une grande pièce sur le théâtre, la nature de l’illusion théâtrale et ses effets.

Son dieu, Dionysos, LE dieu du théâtre, le maître des illusions et des prodiges, en est même le protagoniste principal. La question principale des Bacchantes, devenue centrale aujourd’hui dans les discours politiques partout dans le monde, est celle de l’identité, identité de nature, d’âge, de sexe, de position sociale, d’origine. Dionysos, lui, est le dieu de la différence, de la métamorphose, de la confusion (sociale, sexuelle, culturelle), du sauvage.

En face, le monde de la cité, de la raison, du contrat, de l’identité, des espaces, des territoires bien définis une fois pour toutes. Dionysos est l’Autre, celui qui brouille les frontières entre le divin et l’humain, l’humain et le bestial, l’ici et l’ailleurs et ainsi relie ce qui était séparé. Il construit un rapport entre des mondes qui sans lui resteraient étrangers l’un à l’autre.

  • La presse

« Ils sont jusqu'à 11 acteurs sur scène, tous magnifiques, tous portant à son point d'incandescence cette histoire de folie et de délire qui laisse le spectateur libre des ses interprétations. » Jean-Luc Porquet, Le canard enchaîné, 24 janvier 2018

« Le spectacle passionnant que signe Bernard Sobel ne s'enferme pas dans l'étroitesse de jugements livrés à l'emporte-pièce mais révèle, des Bacchantes, toutes les ambiguïtés. » Télérama sortir TTT

Sélection d’avis du public

On attendait mieux de Bernard Sobel Par CharlotteM - 21 février 2020 à 10h49

Quelques bon moments, mais dans l'ensemble un spectacle trop statique à mon gout, et trop déclamatoire.Je m'attendais à quelque chose avec plus d'éclat.

Synthèse des avis du public

2,0 / 5

Pour 1 Notes

0%
0%
0%
100%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

2 1 5
On attendait mieux de Bernard Sobel Par CharlotteM (1 avis) - 21 février 2020 à 10h49

Quelques bon moments, mais dans l'ensemble un spectacle trop statique à mon gout, et trop déclamatoire.Je m'attendais à quelque chose avec plus d'éclat.

Informations pratiques

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois

Cartoucherie - Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Cartoucherie Restaurant
  • Métro : Château de Vincennes à 1 km
  • Bus : Cartoucherie à 210 m, Stade Léo Lagrange à 560 m
  • Navette : Sortir en tête de ligne de métro, puis prendre soit la navette Cartoucherie (gratuite) garée sur la chaussée devant la station de taxis (départ toutes les quinze minutes, premier voyage 1h avant le début du spectacle) soit le bus 112, arrêt Cartoucherie.

    En voiture : A partir de l'esplanade du château de Vincennes, longer le Parc Floral de Paris sur la droite par la route de la Pyramide. Au rond-point, tourner à gauche (parcours fléché).

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois
Cartoucherie - Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 23 février 2020

Pourraient aussi vous intéresser

- 20%
Judith prend Racine au Poche

Théâtre de Poche-Montparnasse

Histoire d'un Cid

Nanterre - Amandiers

Les Démons

Comédie-Française - Salle Richelieu

- 20%
Le menteur

Théâtre de Poche-Montparnasse

Spectacle terminé depuis le dimanche 23 février 2020