Le traitement

Anne tente sa chance chez un couple de producteurs en quête d’une héroïne pour leur prochain film. Les voilà fascinés par le récit de la séquestration et des violences morales qu’elle dit avoir subies tout au long de sa vie. Vrai ? Faux ? Nous sommes chez le très britannique Martin Crimp, pour qui New-York est une ville maudite et le milieu cinématographique un monde fascinant mais dévorateur.

Précédé de Le Messager de l'amour.

  • New York, le cinéma et l’envers du décor

Jeune fille solitaire dans le maelström new-yorkais, Anne cherche sa voie. Elle tente sa chance chez un couple de producteurs en quête d’une héroïne pour leur prochain film. Les voilà fascinés par le récit de la séquestration et des violences morales qu’elle dit avoir subies tout au long de sa vie. Vrai ? Faux ? Après tout, peu importe. Elle a su donner aux hommes qui l’écoutent l’envie de travailler avec elle, de rester près d’elle.

Le traitement cinématographique donnera-t-il réalité aux mauvais traitements évoqués ? Nous sommes chez le très britannique Martin Crimp, pour qui New York, où il a séjourné, est une ville maudite et le milieu cinématographique un monde fascinant mais dévorateur. Mais le metteur en scène, Rémy Barché nous prévient : « sans jamais se départir des ambiguïtés de l’humour et de l’onirisme ».

Traduction : Elisabeth Angel-Perez (Le Traitement), Christophe & Michelle Pellet (Le Messager de l’amour).

  • La presse

« Les acteurs, tous accordés, cisèlent un jeu convenant aux pires manipulations. Catherine Mouchet, voix pointue, et Pierre Baux, débit précieux, sont des orfèvres. » Emmanuelle Bouchez, Télérama TT

« De cet amas vénéneux, Rémy Barché joue avec maîtrise et délectation. Intrinsèquement théâtrale, sa mise en scène n'hésite pas à emprunter tous les codes du cinéma (...) Sa lecture de Crimp est si fine qu'il parvient à en extraire tout l'onirisme malsain, celui d'une ville aussi fascinante qu'effrayante, d'une industrie du cinéma aussi clinquante que corrompue. » Vincent Bouquet, Les Echos, 13 février 2018

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre des Abbesses

31, rue des Abbesses 75018 Paris

Montmartre
  • Métro : Abbesses à 100 m, Pigalle à 303 m
  • Bus : Abbesses à 34 m, Pigalle à 266 m, Blanche à 336 m, Damrémont - Caulaincourt à 395 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre des Abbesses
31, rue des Abbesses 75018 Paris
Spectacle terminé depuis le vendredi 23 février 2018

Pourraient aussi vous intéresser

- 39%
Les Téméraires

Comédie Bastille

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 32%
Une histoire d'amour

Splendid Saint Martin

Le Repas des fauves

Théâtre Hébertot

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

- 20%
Lady Agatha

Michodière

Spectacle terminé depuis le vendredi 23 février 2018