Actuellement à l’affiche : Martin Crimp

Probablement les Bahamas jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 4 avis
Artistic Théâtre Paris | du 15 avril au 31 mai 2018 | Durée : 1h10
CONTEMPORAIN, Comédie de moeurs, Coups de coeur
RESERVER

À partir de 16,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Getting attention

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Etoile du Nord Paris | du 06 au 17 mars 2018
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 17 mars 2018

 

Martin Crimp

Né le 14 février 1956 à Dartford (Kent), dans une famille de la classe moyenne supérieure britannique, il passe son enfance à Streatham dans la banlieue de Londres, avant de devenir étudiant à Dulwich College puis à Cambridge. Il y fait représenter son tout premier texte, Clang, influencée par Beckett et Ionesco, montée par la troupe de théâtre de l’université. Il s’essaie lui-même à la mise en scène, écrit un roman, puis se consacre à l'écriture dramatique.

En 1981, il rejoint le groupe d'écrivains de L’Orange Tree Theatre de Richmond (une banlieue de Londres) où seront créées ses premières pièces Living Remains (1982), Four Attempted Acts (1984), A Variety of Death Defying Acts (1985).

Martin Crimp écrit également pour la radio et obtient de nombreux prix : Three Attempted Acts, Best Radio Plays en 1985, Definitely the Bahamas, Radio Times Drama en 1986, Dealing with Clair (1988), Play with Repeats (1989).

En 1991, il effectue une résidence d’auteur à New York. Il y crée Getting Attention (1991).

Il collabore avec le Royal Court Theatre à Londres et y met en scène No one sees the Video (1990), Getting Attention (1991), The Treatment (1993, il obtient le John Whiting Award for Drama) avant d'y entrer comme auteur associé en 1997. Il monte alors Attempts on her Life (1997), The Country (2000), Face to the Wall (2002), Cruel and Tender (2004), Fewer emergencies (2005), Plays two (2005), Getting Attention (2006), The City (2008), Play House (2012), Definitely the Bahamas (2012) et In the Republic of Happiness (2012).

Il signe plusieurs adaptations théâtrales : La Veuve joyeuse de Franz Lehár (2000), créé au MET à New York ; Le Triomphe de l’amour (1999) puis La Fausse Suivante (2004) de Marivaux, Les Bonnes de Jean Genet (1999), Le Misanthrope de Molière (1996), Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (1997) à la Royal Shakespeare Company ; ou Les Chaises (1997) puis Le Rhinocéros (2007) de Eugène lonesco au Royal Court Theatre.

Il est dialoguiste pour le film Angel (2008) du réalisateur François Ozon.

Il est librettiste du spectacle musical Into the Little Hill (2006) et de l'opéra Written on Skin (2012) de George Benjamin.

Ses pièces sont traduites et jouées dans de nombreux pays d’Europe, notamment en Allemagne.

En France, L’Arche Éditeur en a publié la plupart, traduites par Danielle Merahi puis essentiellement par Philippe Djian et Elisabeth Angel-Perez. En 2006, il est mis à l’honneur au Festival d’automne à Paris où son oeuvre est saluée par une critique et un public de plus en plus enthousiastes.

Avis du public : Martin Crimp

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS