Le souper

Théâtre de Poche-Montparnasse , Paris

Du 06 janvier au 04 mars 2018
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

,

Pièce historique

,

Politique

William et Daniel Mesguich incarnent les « faiseurs de rois » Fouché et Talleyrand, le soir du 6 juillet 1815 où il se retrouvent pour décider du régime à donner à la France après la défaite de Waterloo. République et Monarchie s’opposent sans merci dans un bain de fourbe diplomatie, spirituelle et cynique.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 04 mars 2018

 

Photos & vidéos

Le souper

De

Jean-Claude Brisville

Mise en scène

Daniel Mesguich

,

William Mesguich

Avec

Daniel Mesguich

,

William Mesguich

  • Monarchie ou République ?

Après la défaite de Waterloo et l’exil de Napoléon, Wellington et les troupes coalisées sont dans Paris. La révolte gronde. Qui va gouverner le pays ? Le 6 juillet 1815 au soir, les « faiseurs de rois » Fouché et Talleyrand se retrouvent lors d’un souper pour décider du régime à donner à la France. Si le premier souhaite une république, le second envisage le retour des Bourbons. Aucun des deux ne peut agir sans l’autre. Commence alors une négociation entre deux hommes puissants qui se détestent mais que les circonstances historiques condamnent à s’entendre.

Aujourd’hui, comme ils l’ont fait avec bonheur pour L’Entretien de Mr Descartes avec Pascal le jeune, c’est encore avec William Mesguich que Daniel Mesguich s’apprête à jouer Le Souper, lui-même dans le rôle de Talleyrand et William dans celui de Fouché.

Outre le bonheur des répliques, l’écriture serrée de Jean-Claude Brisville, qui est une manière de triomphe de la langue française, c’est à l’axe politique qu’il s’agit aujourd’hui de faire prendre de singulières résonances : il va falloir aux deux hommes créer de toutes pièces, et dans un temps record (le peuple gronde aux fenêtres et ne leur laisse, disent-il, que deux heures), rien moins qu’un gouvernement pour la France. République et Monarchie s’opposent ici sans merci dans un bain de fourbe diplomatie, spirituelle et cynique, qui est peut-être à l’aube de toute politique.

  • La presse

« Au fond, le choix importe peu. Ce qui compte, c'est que ces deux-là ne perdent rien de leur poids politique. On espère - sans trop y croire - que les tractations qui agitent les coulisses du pouvoir répondent aujourd'hui à des motifs plus avouables. Mais le doute est permis. C'est ce qui rend cette pièce d'une actualité crue tout autant que cynique. (…) Convaincant. » Joëlle Gayot, télérama sortir

« De par une mise en scène à la précision chirurgicale, toute entière fondée sur le tempo, ces deux partis-pris d'interprétation se complètent parfaitement. Une belle et intelligente leçon de théâtre. » Bruno-Stéphane Chanson, Politique magazine

« Daniel et William Mesguich rivalisent avec talent, peaufinant chaque intonation, chaque silence pour mettre en avant la richesse de cette langue du XIXe siècle. Quelle éloquence ! Ils se toisent, s'évitent, se mordent comme deux bêtes sans cesse sur leurs gardes L'affrontement est subtil, fascinant, parfois tellement féroce qu'il fait sourire.  » Jean-Luc Wathausen, Le Télégramme

« (…) L'attrait majeur de la pièce tient à la présence de ces deux baroudeurs du théâtre, Daniel et William Mesguich qui avancent leurs personnages, tels des pions sur le damier de la grande histoire, d'inaltérables voyous, selon Daniel ! » Evelyne Trân, Le Monde.fr

« . Ce Souper de Jean-Claude Brisville, qui, comme on le sait, confronte deux des plus brillants coquins du XIXe siècle - Fouché et Talleyrand -, donne toujours le même plaisir, pour peu qu'on aime l'esprit français, l'Histoire qui s'anime, l'intelligence qui mousse, la culture qui s'incarne.  » Jean-Luc Jeener, Le Figaro magazine

« Daniel et William Mesguich ne sont pas seulement crédibles, chacun à sa façon est aussi savoureux que les mets servis à la table de Talleyrand. » Jacques Nerson, L'OBs

« On écoute avec délice ce style où les subjonctifs se laissent aller voluptueusement et où l’esprit, porté par le cynisme des deux hommes, éclate à chaque phrase. Daniel et William Mesguich se régalent de cette langue du XIXème siècle naissant. » Micheline Rousselet, SNES Fsu

« Le texte de Jean-Claude Brisville est subtil, drôle, précis mais accessible et merveilleusement dit par ces deux grands comédiens. (…) L'intelligente incarnation des comédiens transcende le contexte historique pour nous montrer deux caractères ; la figure historique est sublimée par la représentation intime des personnages. » Alexandra Diaz, reg'arts

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le souper

9 Notes

9 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(7)

Très bon


(1)

Bon


(1)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Stéphanie W. (9 avis) 05 mars 2018

le souper magnifique interprétation de ce texte si intéressant
0
0
1
2
3
4
5
Par

SOPHIE P. (7 avis) 26 février 2018

Roboratif mais raffiné sur toute la ligne Diction, gestuelle, progression dans l'approche et la découverte historique des personnages. La tension était palpable. J'ai juste regretté les rires décalés d'une partie du public qui en restait au 1er degré.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Kenize H. (1 avis) 21 février 2018

tres bon texte mais les acteurs ont un jeu un peu monotone . devraient mettre plus de nuances .
0
0
1
2
3
4
5
Par

CELINE R. (1 avis) 21 février 2018

Remarquable pièce, très subtilement interprétée. On s'attache aux moindres mimiques, au jeu des sourcils, à un coin de lèvre relevé, au mouvement d'une main. De la grande histoire sur fond de dégustation de foie gras. Des dialogues brillants, des comédiens remarquables. Un régal.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Marie celine D. (5 avis) 19 février 2018

Un dîner théâtral de haute gastronomie Un délice un régal de la langue Française ! Un texte exquis, merveilleusement dit par 2 acteurs majeurs !! Réservez et allez le voir sans plus tarder Marie
0
0
1
2
3
4
5
Par

Laurence T. (1 avis) 04 février 2018

le souper Dialogues tout en subtilité, et jeu des comédiens tout en finesse. Un spectacle qui rend l Histoire vivante. Un vrai moment de plaisir.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Aline P. (39 avis) 03 février 2018

le souper Un jeu très subtil pour servir le texte ciselé de Brisville...entre le fils et le père, on ne sait quel est le Maitre de l'autre ... a voir et revoir !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Carole D. (1 avis) 31 janvier 2018

GENIAL Bravo aux 2 acteurs. Très belle representation
0
0
1
2
3
4
5
Par

Nicole D. (1 avis) 31 janvier 2018

Le souper Dans un théâtre intimiste l'atmosphère du souper est très bien rendue. Les deux acteurs interprètent avec succès les personnalités opposées mais pas tant que ça.
0
0

Spectacles consultés récemment