Le Prince Igor

1
2
3
4
5

Opéra Bastille , Paris

Du 28 novembre au 26 décembre 2019
Durée : 4 heures avec un entracte

MUSIQUE & DANSE

,

En langue étrangère

,

Opéra

,

Sélection Evénement

,

Sélection Musique

,

Sélection pour les fêtes

Cinquante ans après la première représentation du Prince Igor au Palais Garnier par la troupe du Théâtre Bolchoï, l’opéra de Borodine – au cœur duquel figurent les fameuses Danses polovtsiennes – entre aujourd'hui au répertoire dans une production de Barrie Kosky, qui signe là sa première mise en scène pour l’Opéra de Paris.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 141,50 €

Prix tous frais inclus


 

Photos & vidéos

Le Prince Igor

De

Alexandre Borodine

Mise en scène

Barrie Kosky

Direction musicale

Philippe Jordan

Avec

Pavel Cernoch

,

Vasily Efimov

,

Marina Haller

,

Dimitry Ivashchenko

,

Irina Kopylova

,

Adam Palka

,

Andrei Popov

,

Anita Rachvelishvili

,

John Relyea

,

Elena Stikhina

,

Dmitry Ulyanov

En langue russe, surtitrage en français et en anglais.

  • Opéra en quatre actes et un prologue

Négligeant mauvais présages et préventions des siens, Igor part en guerre contre les Polovtses et leur chef, le khan Kontchak. En son absence, Galitski, son beau‑frère, règne en despote. Sur le champ de bataille, Igor est fait prisonnier. Alors que l’amour de leurs enfants rend envisageable une alliance entre Kontchak et Igor, le prince veut sauver son honneur et tient à la revanche. Il refuse.

Cinquante ans après la première représentation du Prince Igor au Palais Garnier par la troupe du Théâtre Bolchoï, l’opéra de Borodine – au cœur duquel figurent les fameuses Danses polovtsiennes – entre aujourd’hui au répertoire de l’Opéra de Paris dans une production de Barrie Kosky, qui signe là sa première mise en scène pour l’Opéra de Paris.

Livret : Alexandre Borodine d'après Vladimir Stassov, lui-même adapté du Dit de l'Ost d'Igor
Décors : Rufus Didwiszus
Costumes : Klaus Bruns
Lumières : Franck Evin
Chorégraphie : Otto Pichler
Chef des Choeurs : José Luis Basso
Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris.

  • La presse

« La révélation ? C’est Elena Stikhina, ardente Iaroslavna que désespère la trop longue absence de son « beau faucon ». Son apparition en fond de scène, migrante céleste accusant les éléments de n’avoir pas pris le parti des Russes, est d’une poésie magnifique. » Marie-Aude Roux, Le Monde, 29 novembre 2019

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le Prince Igor

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment