Festen

Théâtre de l'Odéon - Ateliers Berthier , Paris

Du 24 novembre au 21 décembre 2017
Durée : 1h50 environ

CONTEMPORAIN

,

Cinéma

,

Sélection Evénement

Festen est une triple histoire de cinéma, de théâtre et de famille : un grand film superbement réalisé, mais aussi un texte dramatique de plein droit. Cette œuvre-carrefour offre un matériau idéal à Cyril Teste et au Collectif MxM pour poursuivre, après le succès de Nobody, leur exploration des sociétés contemporaines par le biais de la performance filmique.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 21 décembre 2017

 

Photos & vidéos

Festen

De

Mogens Rukov

,

Thomas Vinterberg

Adaptation

Daniel Benoin

,

Bo Hr. Hansen

Mise en scène

Cyril Teste

Avec

Estelle André

,

Vincent Berger

,

Hervé Blanc

,

Sandy Boizard

,

Sophie Cattani

,

Bénédicte Guilbert

,

Mathias Labelle

,

Laureline Le Bris-Cep

,

Danièle Léon

,

Xavier Maly

,

Lou Martin-Fernet

,

Ludovic Molière

,

Catherine Morlot

,

Anthony Paliotti

,

Marion Pellissier

,

Pierre Timaitre

,

Gérald Weingand

  • Du cinéma dans le théâtre

Festen est une triple histoire de cinéma, de théâtre et de famille : un grand film superbement réalisé, mais aussi un texte dramatique de plein droit. Cette œuvre-carrefour offre un matériau idéal à Cyril Teste et au Collectif MxM pour poursuivre, après le succès de Nobody, leur exploration des sociétés contemporaines par le biais de la performance filmique.

Définie comme “écriture théâtrale qui s’appuie sur un dispositif cinématographique en temps réel et à vue”, la performance filmique “injecte dans le temps du cinéma le présent du théâtre”, captant ainsi sur scène l’énergie éphémère du plateau de tournage. Mais Festen est bien plus qu’une expérience esthétique. On y assiste à la confrontation explosive d’un rituel (la célébration d’un anniversaire) et de sa rupture (la dénonciation par un fils des crimes de son père). L’effet de réalité ainsi produit est sidérant : au-delà de l’inceste paternel, c’est la complicité tacite de toute une société qui se révèle.

Cette version, revécue chaque soir au cours d’un banquet bien réel, sera également un hommage en filigrane à une autre histoire de famille danoise : celle du prince Hamlet, qui lui aussi choisit de faire de la cérémonie scénique “le piège où prendre la conscience du roi.”

Par le Collectif MxM. Distribution en alternance.
De Thomas Vinterberg et Mogens Rukov, adaptation théâtrale Bo Hr. Hansen
Adaptation française Daniel Benoin
Scénographie Valérie Grall
Illustration olfactive Francis Kurkdjian
Création culinaire Olivier Théron
Montage en direct Mehdi Toutain-Lopez
Musique originale Nihil Bordures

  • Les mots de Cyril Teste

Réalisé en décembre 1998, Festen incarne à la fois un film culte de la nouvelle vague danoise, mais plus encore une nouvelle vision de la production cinématographique et de ses modes d’écriture. Dans le rejet d’un réalisme plus traditionnel, Vinterberg à travers son geste tente de transformer le tournage en une sorte d’enregistrement “brut” d’une réalité donnée. Dans la continuité de notre travail sur la performance filmique, notre désir se tourne aujourd’hui vers une dramaturgie plus intime, tragique et qui réveille à travers ses différents thèmes une lecture sociétale très actuelle. Du mensonge collectif au racisme insidieux, quand la vérité se veut choquante à défaut d’être salvatrice, Festen invite à plonger dans la complexité d’une famille débordée par sa mémoire, d’une nature humaine mise à nue en direct sous nos yeux. Quand le cri se heurte à un mur, on se demande ce qui est le plus insoutenable : dire la vérité ou que la vérité une fois dite ne soit pas entendue ? Festen révèle dans sa structure, le statut même du théâtre et de sa fonction politique à travers le discours, avec l’espoir cette fois-ci, qu’il prendra la conscience du roi… » Cyril Teste

  • Extrait

Helge : Quand on fête ses soixante ans, comme je le fais aujourd’hui, on n’a plus vraiment de projet. [...] On peut être fier de sa famille et on essaie de tout faire pour que ses enfants réussissent. Et puis on espère que ceux qui sont invités viendront et que ceux qui ne sont pas invités ne viendront pas.

Thomas Vinterberg et Mogens Rukov : Festen (adaptation française Daniel Benoin)

Avis du public : Festen

6 Notes

6 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(5)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Aurélie L. (1 avis) 17 décembre 2017

Festen, pièce remarquable J'ai trouvé cette pièce remarquable, le scénario tellement juste, ses jeux d'acteurs hors pair, la déco et la scénographie innovantes, et les effets visuels aussi riches qu'inattendus...
0
0
1
2
3
4
5
Par

Xavier D. (1 avis) 17 décembre 2017

Emotion Je ne sais plus depuis quand je n'avais pas ressenti d'émotions au théâtre
0
0
1
2
3
4
5
Par

Marianne K. (1 avis) 15 décembre 2017

festen Acteurs excellents dans une mise en scène stupéfiante , je recommande vivement cette découverte
0
0
1
2
3
4
5
Par

Josiane F. (1 avis) 13 décembre 2017

Festen Formidable, jubilatoire, même si le sujet est dramatique. J'avais vu le fim et j'avais un peu peur de la version théâtre. Il n'en a rien été, la mise en scène est d'une tres grande modernité. Je conseillerai volontiers cette oeuvre à tous.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Eva R. (8 avis) 08 décembre 2017

Formidable mise en scène toute en finesse et précision. Acteurs remarquables d'émotion et de puissance. Bref, un grand moment de théâtre. Merci!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Bernard T. (1 avis) 18 décembre 2017

si on oublit le film la piece et surtput grace au dispositif filmique est tres emouvante et Mathias labelle ( christian) eclate dans ce role .tout les comediens ne sont pas au même niveau mais tre s beau et emouvant spectacle
0
0

Spectacles consultés récemment