Diptyque Simon Abkarian

1
2
3
4
5

Cartoucherie - Théâtre du Soleil , Paris

Du 08 septembre au 14 octobre 2018
Durée : 2h40 + 3h30 (avec entracte)

CONTEMPORAIN

,

Pièce d'actualité

,

Sélection Evénement

Le Dernier jour du jeûne et L’Envol des cigognes tissent, sous forme de diptyque, le fil d’une fabrique des mythes pour raconter l’histoire méditerranéenne d’une même famille ballottée entre guerre et exil.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 30 €

Prix tous frais inclus


 

Diptyque Simon Abkarian

De

Simon Abkarian

Mise en scène

Simon Abkarian

Avec

Maral Abkarian

,

Simon Abkarian

,

Ariane Ascaride

,

Serge Avédikian

,

David Ayala

,

Assaad Bouab

,

Pauline Caupenne

,

Laurent Clauwaert

,

Marie Fabre

,

Victor Fradet

,

Eric Leconte

,

Eliot Maurel

,

Océane Mozas

,

Chloé Réjon

,

Catherine Schaub-Abkarian

,

Igor Skréblin

Réservez pour Le Dernier jour du jeûne. Ou pour L'envol des cigognes individuellement.

Dans Le dernier jour du jeûne. Sous les accents d’une tragi-comédie de quartier méridionale les destins de six femmes vont entrer en collision, cherchant dans leur huit clos marqué par la tradition de s’émanciper du diktat des hommes et des religieux. Dans un bavardage continue elles affûtent leur langue, croisent leurs expériences et espoirs : les amours se font et se défont, les inimitiés se créent, les drames se nouent.

L'envol des cigognes raconte bien plus que la famille déchirée par la guerre civile le monde qui s’abîme, le paradis perdu. Sur fond de rafales incessantes le quartier se fait écho des massacres, d’une Révolution volée, de fuite, alors que les femmes luttent pour que subsistent des oasis de tendresse et des moments de liesse, encore et malgré tout. Les mères protègent leurs enfants des coups de feu, les habitants se marient, troquent des cigarettes contre la dernière saucisse, rêvent de golf et tentent de sauver leur amour malgré la tempête.

« Ariane Mnouchkine nous accueille, non pas parce que certains d’entre nous étions membres de sa troupe, mais parce qu’elle sait qu’il y a là, dans notre travail, quelque chose qui ressemblerait à une promesse tenue. Quelque chose qui pourrait s’apparenter à un théâtre citoyen, un théâtre d’art. Tout comme elle, notre compagnie croit en la force de la beauté. Quand je dis nous, c’est d’une troupe que je parle. Nous sommes 26. Des hommes et femmes, toutes générations et corps de métier confondues, qui croyons en la force artistique de ce projet. Quelle chance d’avoir l’opportunité de célébrer cet évènement avec le public parisien ! » Simon Abkarian

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Diptyque Simon Abkarian

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment