Data Mossoul

1
2
3
4
5

Colline (Théâtre National) , Paris

Du 18 septembre au 12 octobre 2019

CONTEMPORAIN

Data Mossoul interroge la puissance de l’écriture dans son rapport à l’intime, mais aussi à la mémoire, aux civilisations, au temps, à l’autre, à la vie, à la mort et à l’absence. La confusion entre informations et vérité, la prolifération des images, le cheminement vers ce qu’on pourrait appeler une privatisation de la mémoire sont autant de thèmes brûlants que Joséphine Serre explore dans les méandres de ce voyage sur l’écriture, ou la réécriture de l’Histoire.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 16,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Data Mossoul

De

Joséphine Serre

Mise en scène

Joséphine Serre

Avec

Guillaume Compiano

,

Xavier Czapla

,

Camille Durand-Tovar

,

Vanasay Khamphommala

,

Edith Proust

,

Joséphine Serre

« L'Europe moderne est habitée par une crainte contradictoire, qui nous tourmente encore. D’un côté l’effroi devant la prolifération incontrôlée des écrits, l’amas des livres inutiles, le désordre du discours. D’une autre, la peur de la perte, du manque, de l’oubli. » Patrick Boucheron (citant Roger Chartier), Ce que peut l’histoire

À la façon d’un kaléidoscope, Data Mossoul met en scène une ingénieure du web privée d’une partie de sa mémoire, un bibliothécaire collectant les écrits d’anonymes, une archéologue à Mossoul et le roi-scribe assyrien Assurbanipal. Évoluant dans ces strates de géographies, d’époques et de civilisations, ces quatre personnages sont liés par la notion de conservation des récits et de transmission de l’Histoire. Avec, en filigrane, la figure de Gilgamesh, roi mythique sumérien dévoré par le désir de trouver l’immortalité et héros du premier récit de l’histoire de l’humanité.

Data Mossoul interroge la puissance de l’écriture dans son rapport à l’intime, mais aussi à la mémoire, aux civilisations, au temps, à l’autre, à la vie, à la mort et à l’absence. La confusion entre informations et vérité, la prolifération des images, le cheminement vers ce qu’on pourrait appeler une privatisation de la mémoire sont autant de thèmes brûlants que Joséphine Serre explore dans les méandres de ce voyage sur l’écriture, ou la réécriture de l’Histoire.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Data Mossoul

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment