Battlefield

Bouffes du Nord , Paris

Du 15 septembre au 17 octobre 2015
Durée : 1h20

CLASSIQUE

,

Coups de coeur

,

En langue étrangère

,

Mythe sur scène

Peter Brook, Marie-Hélène Estienne et Jean-Claude Carrière tirent du Mahabharata une nouvelle pièce théâtrale, au format court, centré sur le champ de bataille, et le goût amer de la victoire. L'épopée millénaire trouve un écho dans conflits qui déchirent notre monde actuel. En anglais surtitré en français.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 17 octobre 2015

 

Photos & vidéos

Battlefield

De

Peter Brook

,

Jean-Claude Carrière

,

Marie-Hélène Estienne

Mise en scène

Peter Brook

,

Marie-Hélène Estienne

Avec

Carole Karemera

,

Jared McNeill

,

Ery Nzarambaet

,

Sean O'Callaghan

,

Toshi Tsuchitori

En anglais surtitré en français.

  • Pièce mythique

Le Mahabharata n’est pas seulement un livre, ou une série de livres, c’est un champ immense, qui couvre tous les aspects de notre existence. On y trouve les questions essentielles qui concernent notre vie, des questions qui sont à la fois contemporaines et urgentes.

Le Mahabharata a été écrit il y a des milliers d’années, et pourtant il nous indique toujours, d’une manière inattendue, comment ouvrir nos yeux à ce que la réalité de nos vies demande. Le texte parle d’une grande guerre d’extermination, une guerre qui déchire une même famille – la grande famille des Bharata. D’un côté se trouvent cinq frères, les Pandavas, de l’autre, leurs cousins, les Kauravas, les cent fils du Roi aveugle Dritarashtra. Des deux côtés des armes de destruction massive sont utilisées. Les Pandavas finissent par gagner. Des millions de cadavres couvrent le sol du champ de bataille.

L’aîné des Pandavas, Yudishtira, doit maintenant monter sur le trône. La victoire, pour lui, a le goût amer de la défaite. Le vieux roi Dritarashtra, qui vient de perdre tous ses fils, et son neveu, Yudishtira, partagent le même immense chagrin, le même remord brulant. Et pourtant ils doivent faire face à cette réalité et assumer leur responsabilité. Comment, ayant perdu tous leurs fils, leurs familles, leurs alliés, le nouveau Roi et le vieux Roi, son oncle, pourront ils trouver la paix intérieure ?

La richesse du langage de cette épopée millénaire, ses histoires toujours étonnantes, nous offrent la possibilité de faire revivre sous une forme théâtrale cette situation qui, bien qu’appartenant au passé, reflète en même temps les très durs et innombrables conflits qui déchirent notre monde, aujourd’hui.

  • La presse

« Un spectacle comme un geste parfait et suspendu, léger comme un souffle. (...) Dans ce spectacle où il enroule comme par jeu une histoire sur une autre, Peter Brook semble distiller la recherche de toute une vie : le théâtre comme sur une place de village en Afrique, le bruit et la fureur de l’épopée shakespearienne, le soubassement discret, mais jamais démenti, de la tragédie grecque. Tout cela avec une simplicité magistrale, que le sorcier Brook affine de spectacle en spectacle. » Fabienne Darge, Le Monde, 17 septembre 2015

« Dans l’enceinte rouge des Bouffes du Nord, Brook délivre une leçon de sagesse, baignée de douceur et de bonté, où l’on retrouve la grâce du Mahabharata, l’épure de son art théâtral (...). Ses interprètes (...) en sont les passeurs magnifiques, accompagnés par Toshi Tsuhitori et son tambour. Si pour Peter Brook, tout est dans le Mahabharata, tout le théâtre est sur la scène des Bouffes du Nord.» Annie Chénieux, Le JDD, 21 septembre 2015

« En quelques formules poétiques et politiques, au gré de dialogues ciselés ou de fables animalières contées/jouées par les protagonistes, se tisse un discours de la sagesse, où l’humour fait jeu égal avec la compassion. Brook et le Mahabharata lancent de la poussière d’or sur les champs de batailles dévastés. » Philippe Chevilley, Les Echos, 17 septembre 15

  • Extraits

Narrator – One day a rishi, walking on a highway, used by chariots, saw a worm trying to get to the other side, as quickly as he could.
Rishi – Why are you in such a hurry, worm ? What are you afraid of ?
Worm – Of a chariot, Sir, I hear it coming, it’s going to crush me, I must get to the side, I can hear the crack of the whip, life is precious, I have no intention of dying if I can avoid it, I don’t want to lose this paradise of life for the hell of death.
Rishi – But you are only a worm, what do you know about the paradise of life. The joys of sound, smell, taste, touch, have no meaning for you – You’d be much better dead.
Worm – You see, Sir, despite all you tell me, I like my life. I’m used to it, I love it, even if I am only a worm, I have my pleasures. In my previous life I was rich, I had a very bad character, I was cruel and vulgar, I cheated many of my friends, the prosperity of others drove me mad, i hated their fortunes, their houses, their beautiful wives. But I loved my mother, and it even happened to me once to give shelter to a brahmin. And when I got old, like a father who has lost his son, I repented. And I am sure that one day I will obtain liberation.
Rishi – You are a worm, and you still think you want to hold on to your life !
Worm – prosternating himself before the Rishi – I have to leave you, sir, with great respect, sir, you see, if it’s my destiny I must avoid it.
Narrator – But he was a worm, he could not go quick enough. He disappeared under the wheel of the chariot. Where is he now ? Nobody knows.

-------

Yudishtira – Poverty is not glorious. Nor is sadness. Nor is solitude. I killed millions of men. I must now go to the woods. This victory is a defeat.
Kunti – No, don’t go, my son. I’m begging you. Don’t go, don’t despise this earth. We all want you to revive our crippled kingdom. Remember - you asked Krishna :
Yudishtira – What can save the world ?
Krishna – You. You are the only one. The earth needs a king who will be calm and just. I want this king !
Yudishtira – Am I this king ?
Krishna – Yes - Destruction never approaches weapon in hand. It comes slyly, on tiptoe, making you see bad in good and good in bad. Anyway, you won’t have the choice between peace and war.
Yudishtira – What will be my choice then ?
Krishna – Between a war and another war.
Yudishtira – The other war – where will it take place ? In the battlefield or in my heart ?
Krishna – I don’t see a real difference.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Battlefield

3 Notes

6 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(3)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

RogerG (4 avis) 12 octobre 2015

Une escapade hors du temps Des acteurs sublimes dans leur sobriété, leur palette de nuances. Un djembé acteur à part entière. L'espace vide comme écrin. Où la mythologie devient poème. Superbe.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Marie-hélène B. (29 avis) 11 octobre 2015

Epuré et magnifique Un spectacle plein de force et de poésie, grâce à l'épure de la mise en scène. Les acteurs sont magnifiques, et la ponctuation musicale rajoute à l'émotion.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Annick L. (1 avis) 10 octobre 2015

Battlefield Superbe. Le thėâtre à l'état pur.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Pascale D. (1 avis) 07 octobre 2015

BATTEFIELD Exceptionnel tres bon moment poétique un site adapté à la pièce je recommande ce spectacle unique
0
0
1
2
3
4
5
Par

Michèle B. (4 avis) 25 septembre 2015

Batttlefield Oui, beaucoup. Le rythme et la poésie du texte est un enchantement... que la mise en scène "minimaliste" de Brook met parfaitement en valeur.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Bernard P. (15 avis) 18 septembre 2015

battlefield en plus le site des bouffes accompagne ce spectacle admirablement mise en scène sobre où les couleurs des tissus suffisent
0
0

Spectacles consultés récemment