Am Königsweg (la voie royale)

1
2
3
4
5

Odéon - Théâtre de l'Europe , Paris

Du 20 au 24 février 2019
Durée : 3h30 (avec un entracte)

CONTEMPORAIN

,

Allemand

,

Burlesque

,

En langue étrangère

,

Politique

,

Sélection Evénement

Elle est la pièce politique du moment. Film gore, péplum trash, dessin animé à la gloire d'un super-Ubu aussi clownesque que terrifiant, la revue rageuse, poétique, burlesque d’Elfriede Jelinek est exaltée par la mise en scène baroque et provocatrice de Falk Richter. En allemand, surtitré en français.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 24 février 2019

 

Photos & vidéos

Am Königsweg (la voie royale)

De

Idil Baydar

,

Elfriede Jelinek

Mise en scène

Falk Richter

Avec

Benny Claessens

,

Matti Krause

,

Anne Müller

,

Ilse Ritter

,

Tilman Strauß

,

Julia Wieninger

,

Frank Willens

En allemand, surtitré en français.

  • Un coup de gueule

« Attention, place au nouveau roi ! » La nuit même où Donald Trump était élu président des États-Unis, Elfriede Jelinek a entamé l’écriture de sa nouvelle œuvre. Mais Am Königsweg est très loin de se réduire à un règlement de comptes entre le “génie stable” du milliardaire américain et l’écrivaine autrichienne, prix Nobel de littérature 2004 : elle est la pièce politique du moment. Peu importe le nom réel du dernier souverain en date, il porte ici assez de titres – il est le champion, le vainqueur, le guide, le triomphateur, le père, le mâle, le sauveur, le dieu. Il incarne une histoire millénaire : celle de l’autoritarisme, de l’exclusion, de la violence, de la haine agressive de toute pensée.

D’où cette histoire nous revient-elle, se demande Jelinek avec une humble perplexité non dénuée d’autodérision, et comment ne l’avons-nous pas vue revenir, “alors même que des millions en ont crevé” ? Dès le début du spectacle, elle fait son entrée en prophétesse aveugle, saignant de la bouche et des yeux, n’y voyant pas plus clair que Sa vulgaire Majesté, car tous sont également aveugles dans ce jeu de massacre qui tient du music-hall et du radio-crochet, du reality show obscène et du goûter d’anniversaire, du freak show foireux et du spectacle de marionnettes.

Film gore, péplum trash, dessin animé à la gloire d'un super-Ubu aussi clownesque que terrifiant, la revue rageuse, poétique, burlesque d’Elfriede Jelinek est exaltée par la mise en scène baroque et provocatrice de Falk Richter.

  • La presse

« Falk Richter rend hommage à cette écriture en la travaillant comme un corps qui rend dingue, – de cette dinguerie que l’on ressent face à ce qui nous dépasse. Au « comment en sommes-nous arrivés là ? » d’Elfriede Jelinek, il répond par une mise en scène où les styles les plus différents se catapultent, où les images se chevauchent, où les écrans se superposent. (...) Ils sont huit, et, parmi eux, il y a un trésor : Ilse Ritter. » Brigitte Salino, Le Monde, 22 février 2019

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Am Königsweg (la voie royale)

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment