Alexander Vantournhout - Screws

1
2
3
4
5

Théâtre du Garde-Chasse , Les Lilas

Du 28 au 29 mai 2019
Durée : 60 minutes environ

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Performance

,

Rencontres Chorégraphiques de Seine-St-Denis

Screws est une collection de plusieurs micro-performances que l’on découvre au hasard de nos propres mouvements. Alexander Vantournhout interroge la relation du corps à l’objet. Par sa manipulation de l’objet, le corps de l’artiste se trouve lui-même « objectifié ». Figures acrobatiques, jeux d’apesanteur, chutes horizontales, le mur comme partenaire idéal... en faisant l’expérience de leurs limites, les danseurs trouvent leur liberté. À partir de 12 ans.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 29 mai 2019

 

Photos & vidéos

Alexander Vantournhout - Screws

De

Nils Frahm

Chorégraphie

Alexander Vantournhout

Avec

Josse De Broeck

,

Petra Steindl

,

Emmi Väisänen

,

Hendrik van Maele

,

Alexander Vantournhout

,

Felix Zech

À partir de 12 ans.

Sur les scènes aujourd'hui, tout ne serait qu'hybridation, interdisciplinarité. N'empêche. Alexander Vantournhout reste rare dans ce paysage. Rare à avoir suivi, personnellement, à même son corps, deux formations de haut niveau. L'une en cirque. Et l'autre en danse. Au cirque, il voue une passion pour la manipulation de l'objet. À la danse : la projection sensible dans l'espace. En découla le triompe de son solo ANECKXANDER, tendre et cruel autoportrait par son corps mis à nu.

Pour Screws, Alexander Vantournhout nous revient en groupe (six interprètes, en spécialités composites). Il invite à la déambulation : Screws déroule une série de courtes performances, habitant des espaces multiples. Les spectateurs y restent libres de réinventer leurs points de vue – debout ou assis, en cercle ou en rang, de près ou plus loin, brièvement ou patiemment. Soit autant de cadres libres, pour un espace qui se fait protagoniste des actions.

Lesquelles se saisissent de l'objet en majuscule. Crampons sous les semelles, boules de bowling. Un mot d'ordre : commencer par accepter l'objet dans sa logique et son utilité. Qu'un crampon serve d'abord à cramponner. À cela, ne pas vouloir opposer un contrôle tout puissant. Suivre, en inertie. Mais peut-être déborder. Alors le corps tout entier se laisse gagner par segmentations, duplications, articulations, et compositions de forces distribuées, finalement étourdissantes. Screws veut dire « vis » : spiralées et jointives.

Enfin, on note qu'Alexander dit son admiration pour des Lisa Nelson, Steve Paxton, pionniers américains de la marge chorégraphique. Chez ceux-ci, le corps doit avant tout résonner intérieurement, en écho aux vibrations du monde.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Alexander Vantournhout - Screws

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment