Werther

Paris 12e
du 20 janvier au 4 février 2016
3h25 avec 2 entractes

Werther

Un des grands fleurons du répertoire lyrique français dans la mise en scène poétique de Benoît Jacquot.
Un des grands fleurons du répertoire lyrique français revient à l'Opéra de Paris dans la mise en scène poétique de Benoît Jacquot. Avec la mezzo-soprano Elīna Garanča, sous la direction musicale de Michel Plasson.

En langue française. Surtitrage en français et en anglais.

« Pourquoi trembler devant la mort ? Devant la nôtre ? On lève le rideau... puis on passe de l'autre côté. Offensons-nous le ciel en cessant de souffrir ? » Werther, Acte IV, tableau 2

« Rien n’émeut davantage que ce mélange de douleurs et de méditations, d’observations et de délire, qui représente l’homme malheureux se contemplant par la pensée, et succombant à la douleur, dirigeant son imagination sur lui-même, assez fort pour se regarder souffrir, et néanmoins incapable de porter à son âme aucun secours », écrivait Madame de Staël en 1800. Avant de redire quatorze ans plus tard, dans De l’Allemagne, son admiration pour Werther et « tout ce que le génie de Goethe pouvait produire quand il était passionné. »

Alors que plus d’un siècle sépare la publication du roman de la création du drame lyrique de Massenet, le compositeur saisit, à la fois fidèle à son modèle littéraire et éminemment personnel, le frémissement du romantisme naissant, ce Sturm und Drang dont la tempête produisit une libération de l’intime. Sous un Clair de lune pudique, l’orchestre bruisse de l’entente muette de deux êtres se tenant par le bras de peur que leurs mains, leurs coeurs se frôlent. Jusqu’à ce que dans un élan fébrile, les larmes de Charlotte, incarnée par Elīna Garanča, laissent couler le lyrisme éperdu d’un amour à l’issue inéluctable.

Décors : Charles Edwards
Costumes : Christian Gasc
Lumières : André Diot
D'après Charles Edwards
Orchestre de l’Opéra national de Paris
Maîtrise des Hauts-de-Seine / Choeur d’enfants de l’Opéra national de Paris

Sélection d’avis du public

C'est ce qu'on est en droit d'attendre de l'Opéra de Paris Le 24 janvier 2016 à 17h00

Excellente mise en scène sur le plan visuel - minimaliste mais efficace _ et musicale. Massenet et l'histoire de Werther sont difficiles à suivre de nos jours mais l'effort de mise à niveau historique est très intéressant et les chanteurs - acteurs sont bons

Synthèse des avis du public

4,0 / 5

Pour 1 Notes

0%
100%
0%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

4 1 5
C'est ce qu'on est en droit d'attendre de l'Opéra de Paris Le 24 janvier 2016 à 17h00

Excellente mise en scène sur le plan visuel - minimaliste mais efficace _ et musicale. Massenet et l'histoire de Werther sont difficiles à suivre de nos jours mais l'effort de mise à niveau historique est très intéressant et les chanteurs - acteurs sont bons

Informations pratiques

Opéra Bastille

Place de la Bastille 75012 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Bastille Librairie/boutique Opéra national de Paris Salle climatisée
  • Métro : Bastille à 104 m
  • Bus : Bastille à 55 m, Bastille - Faubourg Saint-Antoine à 65 m, Bastille - Roquette à 116 m, Ledru Rollin - Faubourg Saint-Antoine à 389 m
  • Réservation possible également au 01 40 13 84 65 pour les places non disponibles en ligne et/ou pour les choisir.
    Accès en salle uniquement sur présentation du billet électronique que vous recevrez par email.

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Opéra Bastille
Place de la Bastille 75012 Paris
Spectacle terminé depuis le jeudi 4 février 2016

Pourraient aussi vous intéresser

Madame Butterfly

Opéra Bastille

Don Carlos

Opéra Bastille

- 15%
Dialogues des Carmélites

Théâtre des Champs-Elysées

Spectacle terminé depuis le jeudi 4 février 2016