Trajal Harrell - Dancer of the year

1
2
3
4
5

Théâtre de la Commune , Aubervilliers

Du 21 au 23 janvier 2022
Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

Sacré « meilleur danseur de l’année » par le prestigieux magazine Tanz, le chorégraphe Trajal Harrell est alors assailli par un flot de questions, sur son art, sur les modalités de reconnaissance et de transmission de sa pratique. Il répond par un solo qui le situe, lui, de manière entièrement unique au cœur de la danse comme élément pur de transport vers ceux qui avant lui dansèrent, ceux qui dansent encore, ceux qui dansent en lui.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 18 ans (inclus). À partir du 30 septembre 2021 le pass sera exigé pour les adolescents de 12 à 17 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Photos & vidéos

Trajal Harrell - Dancer of the year

Chorégraphie

Trajal Harrell

Avec

Trajal Harrell

Sacré « meilleur danseur de l’année » par le prestigieux magazine Tanz, le chorégraphe Trajal Harrell est alors assailli par un flot de questions, sur son art, sur les modalités de reconnaissance et de transmission de sa pratique. Il répond par un solo qui le situe, lui, de manière entièrement unique au cœur de la danse comme élément pur de transport vers ceux qui avant lui dansèrent, ceux qui dansent encore, ceux qui dansent en lui.

Si l’aura a une signification, c’est dans ce solo esseulé et minuscule qu’on la trouve. Danser, danser à peine ou en cernant l’espace de son corps dans l’appel des forces, danser seul, danser par décharges émotionnelles et vers la piété d’une hantise, danser à côté de la danse et pour la grâce de son étrange joie, et faire sortir de soi l’autre inestimable, qu’aucun titre honorifique ne peut résorber. De ce solo inoubliable, Trajal Harrell dit qu’il a l’a voulu en résonance avec le travail de Tatsumi Hijikata, dont les danseurs de butoh se rendaient, à sa demande, dans les clubs tokyoïtes pour récolter de l’argent. Au cœur du monde trivial de la chose qui s’achète et de l’art qui s’y donne, re-cerner par une simple décision esseulée l’espace d’un daïmon, la marque de chacun de nous qui vivons sur terre, inexplicablement uniques, et qui vous traverse en dansant.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Trajal Harrell - Dancer of the year

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment