Roméo et Juliette

1
2
3
4
5
  • 3 commentairess
Lucernaire, Paris
Du 20 mars au 01 juin 2019
Durée : 1h15

Avis du public

Une magnifique façon de (re)découvrir Roméo et Juliette
1
2
3
4
5
Par

06 mai 2019 à 17:50

Une magnifique façon de (re)découvrir Roméo et Juliette Outre la performance de raconter l'histoire en temps réduit et avec 6 acteurs, il faut saluer la mise en espace, la musique qui accompagne si bien les moments forts de l'intrigue, les chorégraphies, l'harmonie au sein de l'équipe et le rythme du récit. J'ai cru à cet amour et j'en ai été vraiment émue.
Très beau
1
2
3
4
5
Par

10 avril 2019 à 10:55

Très beau Excellents acteurs, belle adaptation
Les sept arts en une seule et même pièce
1
2
3
4
5
Par

21 mars 2019 à 16:06

Les sept arts en une seule et même pièce Un jeu de comédien fascinant, rafraîchissant, téméraire dans ses emprunts au cinéma. Scènes interposées et changements d'angles, la mise en scène est d'une rare originalité. Un banc, trois instruments et six acteurs. La sobriété de la scénographie contraste la richesse et l'envergure du spectre des émotions parcourues. Des tableaux du quattrocento aux sculptures baroques voilées, des amours chorégraphiées aux luttes passionnelles et sanglantes, nous sommes envoûtés, émus, constamment surpris par la présence et la sincérité des comédiens. Bercés par la mélodie de leurs voix; lovés par les langueurs d'un violoncelle; inspirés par le souffle d'un accordéon et éveillés par les stridences d'une guitare, nous succombons à la poésie Shakespearienne, subtilement réinterprétée, reconstruite pour notre sensibilité contemporaine inhibée. Qui aurait pu croire comique la plus notoire des tragédies ? Juliette et ses pères invoquent nos larmes, Roméo nos passions les plus ardentes, la nourrice notre amour de parent, Frère Laurent tout ce qu'il y a de bon en nous, et Mercutio... Mercutio réalise le plus sublime des braquages en forçant le coffre-fort de nos préconceptions, réécrivant un personnage, une institution du théâtre, et changeant, à lui tout seul, le registre de la pièce. Une subversion inattendue et bienvenue qu'il était temps d'inventer. En bref, courrez voir cette pièce.