Paris des Femmes, édition 2019

1
2
3
4
5

Pépinière Théâtre , Paris

Du 10 au 12 janvier 2019

CONTEMPORAIN

,

Festival

,

Lecture

Alors que les femmes ne représentent aujourd’hui que 21% des auteures dans le spectacle vivant, le festival Paris des Femmes œuvre depuis 8 ans à rendre visible leur talent ! L’édition actuelle explore les variations de Noces à travers les sensibilités de Anne Berest, Adélaïde Bon, Isabelle Carré, Noëlle Châtelet, Catherine Cusset, Carole Fives, Tania de Montaigne, Anna Mouglalis, Rébecca Zlotowski. Les mises en espace seront créées par Anne Berest, Jérémie Lippmann et Michel Vuillermoz de la Comédie-Française.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 15,50 € au lieu de 18 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Paris des Femmes, édition 2019

De

Anne Berest

,

Adélaïde Bon

,

Isabelle Carré

,

Noëlle Châtelet

,

Catherine Cusset

,

Tania de Montaigne

,

Carole Fives

,

Anna Mouglalis

,

Rébecca Zlotowski

Mise en scène

Anne Berest

,

Jérémie Lippmann

,

Michel Vuillermoz

  • Un talent visible

Alors que les femmes ne représentent aujourd’hui que 21% des auteures dans le spectacle vivant, le festival Paris des Femmes œuvre depuis maintenant 8 ans à rendre visible leur talent !

Chaque année, des auteures issues du monde des lettres, du théâtre, du cinéma sont invitées à écrire une pièce courte sur un thème commun. Leurs créations sont ensuite portées sur scène, au théâtre de La Pépinière, le temps d’une lecture mise en espace.

L’édition actuelle explore les variations de Noces à travers les sensibilités de Anne Berest, Adélaïde Bon, Isabelle Carré, Noëlle Châtelet, Catherine Cusset, Carole Fives, Tania de Montaigne, Anna Mouglalis, Rébecca Zlotowski. Les mises en espace seront créées par Anne Berest, Jérémie Lippmann et Michel Vuillermoz de la Comédie-Française.

Pour vous le Paris des Femmes c'est...
« C’est l’occasion de changer de rôle, d’écouter quelqu’un s’emparer de mes mots, et avant tout de faire entendre la voix des femmes. » Isabelle Carré
« Un défi, une aventure. » Catherine Cusset
« La création, l’interdisciplinarité, l’exigence, l’engagement, le plaisir. » Carole Fives
« Une folle liberté. » Tania de Montaigne

  • Calendrier

Jeudi 10 janvier 2019 à 20h30 : Noces de plomb / Puisqu'il fait jour après la nuit / Contrechamp/Draft, mise en scène Anne Berest
Vendredi 11 janvier à 20h30 : La photo de famille / Cinquante pas dans l'allée / This is not a Love song, mise en scène Michel Vuillermoz de la Comédie-Française
Samedi 12 janvier à 18h : rencontres littéraires avec les auteures - Entrée libre
Samedi 12 janvier à 20h30 : La Psyché / Les Noces de Saint-Petersbourg / Autopsie, mise en scène Jérémie Lippmann

  • Programmation détaillée

Noces de plomb, Anne Berest
Le soir de son vernissage, un photographe voit débarquer une femme qu’il a connue quatorze ans auparavant. Habillée comme pour une nuit de noce, cette mystérieuse apparition va bouleverser le diner donné en l’honneur de l’artiste.
À lire, à voir : Gabriële, Stock, 2017 / Paris etc (coécrit avec Zabou Breitman), série Canal +, 2017

Puisqu'il fait jour après la nuit, Anna Mouglalis
Dans une chambre à coucher, une lettre est glissée sous la porte. La femme qui la reçoit apprend l’officialisation de son divorce. Cette missive remue en elle les souvenirs de sa noce. Elle revient sur les événements qui l’ont menée à son pitoyable mariage
À voir : Baron noir, série Canal +

Contrechamp/Draft, Rébecca Zlotowski
Sept lettres qu’une femme amoureuse écrit à son amant - lettres que peut-être, elle n’enverra jamais. Sept lettres rédigées sur les routes, au fin fond de la solitude, comme des rêves de voyages de noces, vécus en secrets.
À voir : Le prix du succès, scénario du film, 2017 / Planétarium, réalisation, 2016

La photo de famille, Adelaïde Bon
La place de l’église, un jour de noces. On entend les premières notes d’un Ave Maria. Une femme en robe de dentelle blanche sort de l’église, hésite un peu, puis se met à courir. Un homme sort à son tour, l’appelle et la poursuit. Qui est-il pour elle ? Et elle, pour lui ?
À lire : La petite fille sur la banquise, Grasset, 2018

Cinquante pas dans l'allée, Isabelle Carré
Ce sont des noces tardives, mais la mariée voudrait quand même remonter au bras de son père dans l’allée... Qu’est-ce qui rend cet instant si rare et précieux ? Pourquoi ces quelques pas se cristalliseront pour toujours dans sa mémoire ? Sinon parce qu’ils suffisent (presque) à combler l’absence ...
À lire : Les rêveurs, Grasset, 2018

This is not a Love song, Carole Fives
Un couple décide de boycotter ses noces de cristal (quinze ans de mariage) et de se coucher tôt. Mais leur soirée va être perturbée par des bruits répétitifs venus de chez les voisins. Coups, cris, appels à l’aide ? Vont-ils intervenir ? Ou fêter ce soir leurs noces de lâcheté ?
À lire : Tenir jusqu’à l’aube, Gallimard, 2018

La Psyché, Noëlle Châtelet
Cousins lointains, une jeune étudiante, Charlotte, et un jeune étudiant, Jérôme, vivent dans un appartement en colocation. Dans le vestibule qui sépare les deux chambres, trône un magnifique miroir. Spécial, ce miroir ? Comme dans les contes ?
Oui, mais rien à voir avec celui de Blanche Neige...
À lire : Suite à la dernière leçon, Seuil, 2015

Les Noces de Saint-Petersbourg, Catherine Cusset
D’après un épisode de L’autre qu’on adorait de Catherine Cusset, éditions Gallimard
Thomas, un Français de 33 ans, rencontre une Russe, Olga, à l’université de Portland où ils viennent tous deux d’être nommés professeurs. Ils tombent amoureux et Thomas, pour la première fois, pense au mariage. Olga lui répond qu’il doit d’abord aller faire sa demande à son père à Saint-Pétersbourg. Sur les rives de la Neva, une mauvaise surprise l’attend. Les noces n’auront pas lieu.
À lire : Vie de David Hockney, Gallimard, 2018

Autopsie, Tania de Montaigne
D'après Tokyo, c'est loin de Tania de Montaigne, éd. Flammarion
Il arriva qu’un homme vit une femme. Il arriva que la réciproque fût vraie. Il arriva que le cœur de l'un batte à l'unisson de l'autre. Qu'on se voit un peu, puis beaucoup, puis tout le temps. Il arriva qu'on envoie des faire-parts pleins de cœurs et de guirlandes et, qu'en échange, on reçoive des cadeaux consternants. Il arriva, donc, que la vie suive son cours et, puisque tout avait un début, naturellement, vint la fin. Après la noce, vint la dé-noce.
À lire : L'Assignation. Les Noirs n'existent pas, Grasset, 2018

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Paris des Femmes, édition 2019

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment