Orphée et Eurydice

Opéra Comique , Paris

Du 12 au 24 octobre 2018
Durée : 2h10 entracte compris

MUSIQUE & DANSE

,

Coups de coeur

,

Opéra

,

Sélection Musique

Raphaël Pichon dirige à la perfection l’opéra des opéras et Aurélien Bory déploie les vertiges des espaces mentaux, supranaturels et de l’au-delà que parcourt Orphée avec originalité et la complicité du chœur excellent et des danseurs. Marianne Crebassa est poignante dans le rôle travesti d’Orphée, en compagnie d’Hélène Guilmette et de Lea Desandre. Très intense.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 24 octobre 2018

 

Photos & vidéos

Orphée et Eurydice

De

Christoph Willibald Gluck

Mise en scène

Aurélien Bory

Direction musicale

Raphaël Pichon

Avec

Marianne Crebassa

,

Lea Desandre

,

Hélène Guilmette

  • L'opéra des opéras

Messager des dieux, Amour annonce à Orphée qu’il peut aller chercher Eurydice aux Enfers. Son chant a le pouvoir d’apaiser les Furies et d’animer les Ombres heureuses. Mais sa voix ne peut rassurer Eurydice que désespère la feinte indifférence d’Orphée, ainsi mis à l’épreuve par Jupiter…

Orphée et Eurydice bouleversa l’Europe des Lumières. Adorateur de Gluck, Berlioz fit la synthèse des versions italienne et française d’origine à l’attention de Pauline Viardot, dont la voix pouvait faire revivre l’art disparu des castrats pour le public romantique. La beauté de l’oeuvre doit autant à l’intensité des échanges qu’à l’éloquence de l’orchestre et à l’implication spectaculaire du choeur.

Raphaël Pichon dirige l’opéra des opéras et Aurélien Bory déploie les vertiges des espaces que parcourt Orphée, mentaux, supranaturels et d’au-delà. Après Fantasio, Marianne Crebassa endosse ce nouveau rôle travesti en compagnie d’Hélène Guilmette (l’Hélène du Timbre d’argent) et de Lea Desandre (Alcione).

Opéra en quatre actes. Livret français de Pierre-Louis Moline. Version remaniée par Hector Berlioz. Créée le 19 novembre 1859 au Théâtre-Lyrique.

Par le Choeur et l'orchestre de l'Ensemble Pygmalion.

  • La presse

« Tel Orphée, [Raphaël Pichon] va chercher la musique jusqu’aux tréfonds du son, en extrait le minerai du deuil, allégeant le sombre de la douleur en l’arpégeant d’espoir. (...) Les excellents musiciens de l’Ensemble Pygmalion – orchestre et chœur (somptueux pupitre de ténors) – sont au sommet d’un art où la perfection de l’intonation, la justesse de l’intention, la cohésion spirituelle sont juste admirables. » Marie-Aude Roux, Le Monde, 15 octobre 2018

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Orphée et Eurydice

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Antoine C. (1 avis) 13 octobre 2018

Moment exceptionnel Bravo à la direction d'orchestre Raphaël PICHON et une mise en scène originale par Aurélien BORY. La voix sublime de Marianne CREBASSA et le solo des deux flûtes traversières ont été un moment d'exaltation intense. Bravo à tous les musiciens et l'équipe technique. Antoine C
0
0

Spectacles consultés récemment