Michel Kelemenis - Coup de grâce

1
2
3
4
5

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Le 12 novembre 2021
Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

Évoquer par la danse les attentats meurtriers du 13 novembre 2015 à Paris était une entreprise à haut risque. Évitant tout pathos, Michel Kelemenis touche droit au cœur. Pour rendre hommage à la jeunesse assassinée au Bataclan, le chorégraphe a choisi de montrer d’abord l’ivresse des corps saisis par la transe. À partir de 12 ans.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 12 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Photos & vidéos

Michel Kelemenis - Coup de grâce

Chorégraphie

Michel Kéléménis

Avec

Luc Benard

,

Emilie Cornillot

,

Maxime Gomard

,

Aurore Indaburu

,

Cécile Robin Prévallée

,

Anthony Roques

,

Elie Tremblay

À partir de 12 ans.

  • Faire triompher la grâce

Coup de grâce est un septuor de danse né du désir de faire triompher la grâce sur la barbarie. Et de transcender la mort par la beauté. Évitant tout pathos, Michel Kelemenis touche droit au cœur.  

Le 13 novembre 2015 au soir, la compa­gnie Kelemenis&cie dansait alors même que se déroulaient les terribles attentats de Paris. De cette circonstance est née pour le chorégraphe et ses danseurs une émotion contradictoire entre bonheur et effroi qu’il s’agit de démêler à l’intérieur de cette nouvelle pièce.  

Pour rendre hommage à la jeunesse assassinée au Bataclan, le chorégraphe a choisi de montrer l’ivresse des corps sai­sis par la transe. Sous les boucles électro du compositeur Angelos Liaros-Copola, les sept interprètes de cette pièce de groupe s’abandonnent, heureux et insouciants. Lorsque la mort vient rôder, ils se transforment en étranges gisants et composent des tableaux vivants. Et comme dans un requiem, au cœur des ténèbres les plus absolues surgissent les chemins qui mènent à la grâce.

  • La presse

« Le chorégraphe s’est parfaitement gardé de toute affèterie, de tout chantage affectif, de toute complaisance, qu’il en laisse le spectateur libre d’apprécier ou de garder sa distance. Non que la pièce soit dépourvue d’émotion, elle est au contraire puissante et noire – au sens propre et figuré -, esthétiquement soignée et dansée avec conviction, mais elle n’en rajoute ni dans le pathos ni dans l’anecdote et encore moins dans l’illustration. » Danser

« La musique d’Angelo Larios, avec ses pulsations sourdes, est le ciment de cette construction où se côtoient les actes liés à la terreur : effroi, panique, fuite éperdue, vacillement, effondrement – et les atmosphères de pure beauté. Un spectacle imaginé comme un acte de résilience et de reconstruction. » Le Dauphiné

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Michel Kelemenis - Coup de grâce

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment