Margot Dorléans - Confier

1
2
3
4
5

Colombier , Bagnolet

Du 11 au 12 mars 2019

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

C’est la rencontre entre deux matière-corps dont le point de départ est une étreinte qui tourne sur elle-même. A l’écoute de la pulsation cardiaque et de la sensation du sang, ces deux géographies corporelles entretiennent une relation faite de glissements, de pressions, d’appuis... se déployant dans un espace réduit et qui les mènent progressivement à confier leur poids et à se porter mutuellement. Les densités de corps se prolongent, se confondent, se détachent pour donner lieu à de multiples figures où la chorégraphie devient celle de l’espace entre les corps et où le son et la lumière en sont interdépendants.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 9 €

Prix tous frais inclus


 

Margot Dorléans - Confier

Chorégraphie

Margot Dorléans

Avec

Margot Dorléans

,

Manon Parent

C’est la rencontre entre deux matière-corps dont le point de départ est une étreinte qui tourne sur elle-même.

A l’écoute de la pulsation cardiaque et de la sensation du sang, ces deux géographies corporelles entretiennent une relation faite de glissements, de pressions, d’appuis... se déployant dans un espace réduit et qui les mènent progressivement à confier leur poids et à se porter mutuellement. Les densités de corps se prolongent, se confondent, se détachent pour donner lieu à de multiples figures où la chorégraphie devient celle de l’espace entre les corps et où le son et la lumière en sont interdépendants.

« Les corps tournent à rebours comme une résistance à la course du temps et ne peuvent se déplacer sans l’autre, sinon en le faisant chuter. Malgré les tensions et le jeu d’équilibrage, cet espace-temps sera celui d’un endroit d’apaisement et de bienveillance où le médium du physique servira à révéler l’humanité de cette relation.

À l’écoute de la pulsation cardiaque et de la sensation du sang, les danseuses vont activer un mouvement de boucle spiralée à l’intérieur de leur poitrine. Ce mouvement va les entraîner dans une orbite se jouant à l’intérieur d’un espace réduit de 4m2.

Chaque danseuse aborde le corps de l’autre comme un terrain, une géographie où les différentes parties de son corps communiquent de façon infra-corporelle.

Les mouvements font écho dans l’espace par un système de capteurs qui les relient au son et amplifient ainsi le vivant de la relation.

Le dispositif sonore est d’abord un système de captation (stéthoscope, capteurs de souffle et de pression) en équilibre instable avec le système de diffusion ; dont la matière principale est le battement du cœur et le flux respiratoire des danseuses.

En écho au mouvement de rotation des danseuses, la lumière sera également connectée aux propriétés du son ; où les sources s’apparentent à des satellites, corps lumineux mis en orbite autour des danseuses.

Tous les éléments de la pièce sont ainsi interdépendants créant un système spécifique cherchant à rendre poétique la relation et l’espace : une immersion sensible au cœur de 2 danseuses. »

Margot Dorléans

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Margot Dorléans - Confier

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment