Marco Polo et l'hirondelle du Khan

Théâtre La Bruyère , Paris

Du 13 septembre au 27 octobre 2017

CONTEMPORAIN

,

Biopic

Après Les Cavaliers de Kessel, coup de cœur du public au festival d’Avignon Off 2014, Éric Bouvron nous entraîne à nouveau dans une grande aventure épique aux confins de l’Asie orientale. Il met en scène la rencontre entre l’Empereur Mongol Kubilai Khan et le jeune marchand vénitien Marco Polo.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 27 octobre 2017

 

Photos & vidéos

Marco Polo et l'hirondelle du Khan

De

Eric Bouvron

Mise en scène

Eric Bouvron

Avec

Kamel Isker

,

Cécile Meltzer

,

Jade Phan-Gia

,

Damien Ricour

,

Ganchimeg Sandag

,

Bouzhigmaa Santaro

  • Une nouvelle culture

Après Les Cavaliers de Kessel, coup de cœur du public au festival d’Avignon Off 2014, Éric Bouvron nous entraîne à nouveau dans une grande aventure épique aux confins de l’Asie orientale. Il met en scène la rencontre entre l’Empereur Mongol Kubilai Khan, petit fils de Gengis Khan, souverain raffiné qui a rompu avec les massacres systématiques pratiqués par ses ancêtres, et le jeune marchand vénitien Marco Polo, auteur du Livre des merveilles du monde, écrit à une époque où les européens ignorent tout de l’Extrême-Orient.

L’empereur apprécie de découvrir la culture vénitienne mais Marco Polo, terriblement séduit par la jeune et belle épouse tatouée du Khan, va jouer avec le feu... C’est pourtant le début d’une grande amitié ! Pendant 16 ans, Marco Polo va suivre le monarque dans les régions les plus reculées, apprendre le chinois, devenir diplomate et même gouverneur de la ville de Yang-chou.

Trois musiciennes chanteuses mongoles et une chanteuse lyrique entourent les comédiens, nous faisant revivre l’ambiance qui régnait à la cour de Cambaluc (actuelle Pékin).

  • La presse

« Curieux spectacle, à la fois dépaysant, didactique et conventionnel, et d'un exotisme sans tapage. Rafraîchissant. » Jean-Luc Porquet, Le Canard enchaîné, 18 octobre 2017

  • Note d’intention

Après avoir voyagé dans un monde esthétique et fascinant au travers de ma dernière création, Les Cavaliers d’après Joseph Kessel, j’avais la sensation de ne pas avoir satisfait ma soif pour ce monde oriental et mystérieux des steppes. J’avais envie d’y retourner et c’est Marco Polo qui m’a ensorcelé.D’ailleurs j’ai rencontré Marco Polo quand j’étais tout petit déjà. Les dessins d’une BD qui m’amenaient dans des paysages et un univers complètement inconnu.

Pour un gamin vivant en Afrique du Sud, c’était l’exotisme pur ! C’est en plongeant dans les livres, les documentaires sur la vie de Marco Polo et de son époque que j’ai rencontré une autre personne : l’incroyable Kublaí Khan. Ce conquérant puissant, le petit fils du grand Mongol Gengis Khan. Celui qui a posé la première pierre pour la construction de la Chine, telle qu’on la connait aujourd’hui.

On ne sait rien de la vie intime de Marco ni du Khan, on sait seulement que Marco Polo a vécu 16 ans auprès du Khan. C’est certainement une force chamanique des steppes qui m’a saisi pour que je puisse raconter cette première rencontre entre ces deux hommes. De différentes générations. De cultures, de visions, de statuts, de coutumes et de croyances.

Éric Bouvron

  • Les personnages

Trois comédiens pour interpréter le Khan, Marco Polo et la femme du Khan. Quatre musiciens/chanteurs/compositeurs qui flottent librement dans l’espace comme les coryphées des tragédies grecques. Marco est jeune. 20 ans. Curieux. Ambitieux. Assoiffé d’aventure. Il sait très bien que son charme et sa fausse naïveté sont des armes dans la cour du Khan. Le Khan. 60 ans. Souffrant. Il suit son héritage à la conquête du monde. Patient. Possessif. Manipulateur et néanmoins une grande sensibilité se cache sous sa peau de conquérant. La femme du Khan. 40 ans. Charismatique. Elle danse merveilleusement bien. Venant d’un peuple tribal, son corps est tatoué. Signe de beauté et lien avec les croyances. Fidèle envers son Khan, son mari. Curieuse de connaître le ‘blanc’ venu d’ailleurs, elle va succomber aux charmes de Marco.

  • Scénographie

Le décor est dénudé. Une petite scène, en pente, se trouve au centre du plateau créant ainsi deux niveaux de jeu.

Avis du public : Marco Polo et l'hirondelle du Khan

3 Notes

3 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(2)

Très bon


(0)

Bon


(1)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Jacqueline L. (2 avis) 02 octobre 2017

Exceptionnel et rare Eric Bouvron nous emmène dans un voyage inhabituel, ou la grâce, l'élégance, l'originalité, de la mise en scène, le talent des comédiens, nous offrent des sensations nouvelles au théâtre. Laissez-vous envoûter par les musiciennes et par les voix, notamment celle de la mezzo soprano Cécile Meltzer. Un grand et rare moment de théâtre
1
0
1
2
3
4
5
Par

Valérie V. (1 avis) 25 septembre 2017

Un véritable voyage sensoriel Un spectacle fascinant et envoûtant, une scénographie épurée, ingénieuse et chorégraphique, une excellente distribution artistique et des lumières, costumes et musiques qui nous emportent et nous enchantent. Un régal !
1
0
1
2
3
4
5
Par

Sylvie G. (25 avis) 23 octobre 2017

un moment agréable Dépaysement garanti. La musique et les chanteuses nous transportent dans l'univers Mongol. L'histoire et le texte manquent de matière. Légère deception après avoir vu les cavaliers du même metteur en scène.
0
0

Spectacles consultés récemment