Mademoiselle Chanel en hiver

Théâtre de Passy , Paris

Du 11 janvier au 02 avril 2023
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

PLACES DU JOUR A MOITIE PRIX

,

Biopic

,

Pièce historique

,

Romance

Brillamment interprété, ce huis clos imaginé par Thierry Lassalle met en lumière une Chanel méconnue, dans une période de sa vie où l’exil, l’amour et l’espoir se répondent non sans humour. Accompagnée de Christophe Barbier, Caroline Silhol irradie dans la peau de l’icône de la mode.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 31,50 € au lieu de 39 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Consignes sanitaires
Le port du masque n'est plus obligatoire mais recommandé.
 

Photos & vidéos

Mademoiselle Chanel en hiver

De

Thierry Lassalle

Mise en scène

Anne Bourgeois

Avec

Caroline Silhol

,

Christophe Barbier

,

Emmanuel Lemire

,

Thomas Espinera

,

Bokai Xie

,

Lucie Romain

  • Mademoiselle Chanel en hiver

À la Libération, la liaison affichée de Gabrielle Chanel avec un officier allemand, menace de lui attirer de graves ennuis : son ami Winston Churchill la fait exfiltrer en Suisse où s’est déjà réfugiée la fine fleur de la collaboration. Pour vaincre son impatience, Mademoiselle commence à dicter ses mémoires à son ami Paul Morand, ancien ambassadeur de Vichy et futur académicien français, lui aussi exilé sur les bords du Léman. C’est alors que reparaît Hans-Gunther von Dincklage. Traqué, l’ancien espion du Reich aurait pu disparaître en Amérique du Sud, comme beaucoup de ses congénères – mais il est sincèrement épris de Coco, et prêt à courir tous les risques pour la retrouver.

À travers l’histoire de cet amour improbable, c’est le portrait d’une Chanel mal connue que trace Mademoiselle Chanel, en hiver : une femme de chair et de passion, amoureuse mais à l’humour destructeur, bannie mais à l’ambition intacte.

Grande prêtresse de la mode, Mademoiselle Chanel est également une magnifique héroïne romanesque.

  • Note d'intention

Dans ce huis-clos imaginé par Thierry Lassalle, la mise en scène consistera avant tout à fouiller au plus près les mots de l’auteur pour restituer le climat lourd et feutré d’un immédiat après guerre, au parfum délicatement scandaleux.

Réfugiés dans un palace en Suisse, puisqu’indésirables à Paris, Gabrielle Chanel et l’écrivain-ambassadeur Paul Morand se retrouvent chaque jour pour des entretiens, prémisses à L’Allure de Chanel, le best-seller signé Morand qui sortira trente ans plus tard. Mêlant petite et grande histoire, se faisant l’écho d’un milieu social aux opinions souvent sulfureuses et de mise en 1946, leurs échanges âpres, parfois cocasses et toujours au scalpel, laissent très vite apparaître une Coco Chanel qui souffre de son inaptitude au bonheur.

Chanel a toujours eu peur de ses émotions, Chanel n’a jamais su aimer, et pourtant la mise en scène nous entraînera vers une Chanel toujours plus secrète, brûlée par l’amour et par la peur d’être abandonnée. Sans jamais prendre parti, nous allons plonger dans les psychologies de ces génies de la mode et de la littérature et sonder leurs contradictions : Coco a alors 63 ans et ses blessures personnelles affleurent plus que jamais. Envoutée par un officier nazi, éloignée de son atelier de couture parisien, impatiente, riche et trahie, elle offre au théâtre un formidable portrait de femme, aussi bouleversante qu’insupportable, drôle, excessive et profondément seule. Paul Morand, lui, immense écrivain pris à la gorge par une situation financière qui le contraint d’écrire les mémoires de son amie plutôt que de se consacrer à l’œuvre de sa vie, se présente comme « l’enfant de son époque et de son milieu » : tragiquement ambitieux, raciste et antisémite assumé, il est ce surdoué aux prises avec ses frustrations, cherchant plus grand que lui, égaré dans le gouvernement de Vichy.

Rarement  traitée  au  théâtre, la Chanel de 1946, dans sa parenthèse Suisse, doit permettre à la mise en scène de questionner la place de l’amour dans sa vie, tout en racontant une période trouble, riche de personnalités controversées, qui auraient pu être des personnages de théâtre s’ils n’étaient pas déjà nés...

Anne Bourgeois

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Mademoiselle Chanel en hiver

5 Notes

5 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(4)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Andrea J. (1 avis) 23 janvier 2023

A must see for Chanel lovers Great actors, amazing dialogues and deep insights into Chanel's life.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Marie-christine J. (2 avis) 22 janvier 2023

Mademoiselle Chanel en hiver Une excellente soirée avec cette pièce de théâtre originale. Un épisode de la vie de la grande couturière peu connu. Les dialogues sont intéressants et les acteurs sont très bons, surtout dans les rôles de Morand et Coco.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Catherine C. (7 avis) 20 janvier 2023

Coco Chanel Tout était parfait : le texte, les acteurs et les décors.
0
0
1
2
3
4
5
Par

hervéP (5 avis) 16 janvier 2023

captivant thème original, bien interprété
0
0
1
2
3
4
5
Par

Gilbert C. (2 avis) 15 janvier 2023

Gabrielle plus que Coco Un épisode peu connu de la vie Gabrielle Chanel. De bon mots, des acteurs talentueux. Une belle soirée "haute couture".
0
0

Spectacles consultés récemment