Macbeth

Clavel , Paris

Du 25 janvier au 03 février 2019
Durée : 1h15

CLASSIQUE

,

Tragédie

Macbeth revisité dans une adaptation sombre, moderne et déjantée, portée par seulement six comédiens. Un véritable marathon dramatique sur-vitaminé !
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 12 € au lieu de 13,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Photos & vidéos

Macbeth

De

William Shakespeare

Adaptation

Théodore Piat

Mise en scène

Théodore Piat

Avec

Margaux Genaix

,

Thomas Larbey

,

Ophélie Orliaguet

,

Thomas Perriau

,

Théodore Piat

,

Éléonore Seguin

  • Une adaptation sombre, moderne et déjantée

Dans une Écosse obscure et gelée, au terme d'une guerre éprouvante, trois démons au visage ensanglanté apparaissent au général Macbeth, sur le chemin du retour. Lui prophétisant qu'il deviendra roi, Macbeth est troublé et accablé par des hésitations sans fin.

Finalement poussé par sa femme, il assassine la Reine Duncan afin d'obtenir le trône. Bourrelé de remords, victime d'hallucinations et d'angoisses incessantes, Macbeth sombre peu à peu dans la folie et perd tout contrôle : une situation infernale qui finira par le conduire à sa perte...

  • Note d'intention

Quand la peur hante et ronge jusqu’au sang, la folie surgit.

C’est avec ce fil conducteur que Théodore Piat a décidé d’aborder sa mise en scène. L’histoire prend ses marques dans une Ecosse brumeuse, sombre et nocturne, propice aux apparitions démoniaques et aux divagations de l’esprit. Cette ambiance sinistre, posée naturellement par l’intrigue, permet d’aborder idéalement le thème de la peur et des frissons. L’adaptation se centrera sur Macbeth, entamant un voyage terrifiant à travers ses profondeurs, réveillant en lui ses sanguinaires desseins avant d’être pris de remord et de sombrer dans l’angoisse et la folie.

Les spectateurs suivront cette adaptation moderne dans un espace restreint, oppressant et glacial, aux allures de chambre froide. Ce lieu lugubre confrontera ainsi le public à l’âme même de Macbeth, afin de mettre en évidence ses « sombres et profonds désirs » . Le décor sera donc façonné de manière épurée, à la dominante blanche, clôturé par des parois translucides, tel que Macbeth perçoit ses profondeurs : terrifiantes et isolées. Cette scénographie permet ainsi au spectateur de voyager au coeur des entrailles du personnage. Les traînées et giclées d’hémoglobine, au rendez-vous dans cette adaptation et chères aux tragédies shakes peariennes, en ressortiront d’autant plus, faisaint ainsi référence à ses crimes commis et au sang qu’il a sur les mains. « Quelles sont ces mains-là ? Ah ! Elles m’arrachent les yeux ! ».

Macbeth courtisant à maintes reprises la mort durant la pièce, le blanc vient renforcer l’image de la fin de vie imminente, non sans rappeler par instants l’aspect d’un hôpital psychiatrique. Plusieurs néons à la lumière froide sont disposés sur le plateau pour mettre davantage en lumière le visage maladif de l’histoire, transportant là aussi le spectateur dans une ambiance clinique et médicale. Pour accentuer la cadence oppressante, haletante et fiévreuse de la pièce, quoi de plus appropriés que seulement six comédiens, jeunes et dynamiques, pour porter le texte et ainsi tenir en haleine le spectateur et le plonger dans un véritable marathon dramatique sur-vitaminé et déjanté.

Cette pièce doit suivre un tempo trépidant et se mettre sur le rythme infernal de l’évolution sombre et inquiétante de Macbeth, de son aliénation progressive. Notre protagoniste suit un schéma bien tracé qui s’accélère à mesure que la pièce avance jusqu’à atteindre un point de non-retour où il perd la raison.

Au niveau musical, Ligeti, Penderecki ou encore Xenakis viennent soutenir le cadre morbide de l’intrigue. Cet environnement sonore ajoute des touches d’épouvante au récit, contribuant aux angoissantes élucubrations et hallucinations de Macbeth. Cette bande-son, qui ne manque pas de palpitations, assombrit les scènes et plonge le public, quasi-instantanément, dans un climat dérangeant et décalé. Cette toile de fond stridente parle à tous,et casse les idées reçues qu’un public non averti pourrait avoir.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Macbeth

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Jan T. (1 avis) 12 janvier 2019

Macbeth J'ai vu cette pièce à Ivry. Ne soyez pas rebutés a priori par Macbeth. Mise en scène innovante, jouée par une jeune troupe pleine de talent. A voir
0
0

Spectacles consultés récemment