Lettres à Nour

du 22 novembre au 29 décembre 2018
1h15

Lettres à Nour

éritable leçon de philosophie et de compréhension des mécanismes qu’utilise Daech pour proposer sa révolution théologico-politique, le texte de Rachid Benzine raconte, dans une écriture aussi belle que douloureuse, ce qu’est, au-delà de tout, l’amour paternel et filial.
Nour a 20 ans. Élevée par un père veuf, philosophe, elle disparaît un jour pour rejoindre Daech en Irak. Malgré le gouffre d’incompréhension qui les sépare, ils ne cesseront de correspondre. Très belle prestation de Nacima Bekhtaoui et Eric Cantona et qui parviennent à nous transmettre l’euphorie de l’une et le désarroi de l’autre, mais aussi les conditions de vie de chacun et tout ce qu’ils n’avaient pas mesuré…
  • Un échange bouleversant et plein d'amour

Nour a 20 ans. Elle décide de quitter son pays, sa famille, ses amis, pour rejoindre en Irak l’homme qu’elle a épousé, un lieutenant de Daech. Une décision à laquelle ne peut se résoudre son père, brillant universitaire, musulman pratiquant et épris de la philosophie des Lumières.

Nour et son père s’écriront, pour ne pas rompre le lien précieux qui les unit. A la fois intimes et politiques, ces lettres font apparaître la rhétorique insidieuse de Daech, la fragilité de la démocratie et de la tolérance, l’amour inconditionnel d’un père et de sa fille. Au-delà de l’incompréhension, cette correspondance porte un message d’espoir, celui de la réconciliation des générations futures. Au-delà des croyances, elle révèle que seule la vie est sacrée.

  • La presse en parle

« La pièce Lettres à Nour, un échange épistolaire entre Nour, partie à Falloujah avec un cadre de l’organisation Etat islamique et son père, un intellectuel musulman critique, harcelé par des islamistes, est une sorte d’uppercut. (...) Un texte fort et nuancé. » Le Monde

« Bouleversant. Lettres à Nour réussit la prouesse d'amener le spectateur au plus près du drame djihadiste. » La Croix

« Extrêmement beau. » Le Parisien

« Une pièce qui donne à réfléchir. » BFM TV

« Un des spectacles les plus attendus de cette saison. » Le Figaro

  • Extraits de l'œuvre

« On peut réparer une injustice, mais on ne guérit pas d’une humiliation. »

« Le contraire de la connaissance, ce n’est pas l’ignorance, mais les certitudes. »

« La haine est la colère des lâches. »

« Le destin d’un mur, c’est l’effondrement. »

Sélection d’avis du public

Ecrire pour Nour, la lumière Par Fathia R. - 29 décembre 2018 à 20h51

Le beau texte de Rachid Benzine dit l'échec des intellectuels face au fanatisme. Quelle réponse sinon l'amour ? Celui inconditionnel d'un père pour sa fille qui continue d'écrire même après la mort de celle-ci. Eric Cantona en père vieilli, fragile, abattu, résiste. Le texte a-t-il vieilli ? Sans doute. Il n'évite pas les clichés et rappelle des scènes hélas devenues banales. La mise en scène dépouillée sied à la tristesse du récit mais dommage que les 2 acteurs lisent leurs lettres.

lettres à Nour Le 22 décembre 2018 à 15h42

texte magnifique, subtil intelligent ! Eric Cantona et Nacima Bekhtaoui portent ce texte avec force et emotion .... Spectacle à voir absolument !

Lettres a Nour Par Pierre C. - 9 décembre 2018 à 15h05

Bouleversant avec un texte fort sobrement mais passionnément défendu par Nacima Bekhtaoui et Eric Cantona excellents.

Lettres à Nour Le 3 décembre 2018 à 12h38

J’y suis allée avec mon fils de 38 ans et nous en sommes tous deux ressortis bouleversés. Ces lettres sont remarquables d’intelligence et amènent à réfléchir. Éric Cantona et Nacima Bekhtaoui nous transportent dans leurs émotions, où l’amour mutuel d’un père et de sa fille demeure envers et contre tout. À voir absolument. Et ces lettres sont magnifiquement lues avec passion par ces deux acteurs intenses.

Synthèse des avis du public

4,0 / 5

Pour 6 Notes

50%
17%
17%
17%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

4 6 5
Ecrire pour Nour, la lumière Par Fathia R. (3 avis) - 29 décembre 2018 à 20h51

Le beau texte de Rachid Benzine dit l'échec des intellectuels face au fanatisme. Quelle réponse sinon l'amour ? Celui inconditionnel d'un père pour sa fille qui continue d'écrire même après la mort de celle-ci. Eric Cantona en père vieilli, fragile, abattu, résiste. Le texte a-t-il vieilli ? Sans doute. Il n'évite pas les clichés et rappelle des scènes hélas devenues banales. La mise en scène dépouillée sied à la tristesse du récit mais dommage que les 2 acteurs lisent leurs lettres.

lettres à Nour Le 22 décembre 2018 à 15h42

texte magnifique, subtil intelligent ! Eric Cantona et Nacima Bekhtaoui portent ce texte avec force et emotion .... Spectacle à voir absolument !

Lettres a Nour Par Pierre C. (1 avis) - 9 décembre 2018 à 15h05

Bouleversant avec un texte fort sobrement mais passionnément défendu par Nacima Bekhtaoui et Eric Cantona excellents.

Lettres à Nour Le 3 décembre 2018 à 12h38

J’y suis allée avec mon fils de 38 ans et nous en sommes tous deux ressortis bouleversés. Ces lettres sont remarquables d’intelligence et amènent à réfléchir. Éric Cantona et Nacima Bekhtaoui nous transportent dans leurs émotions, où l’amour mutuel d’un père et de sa fille demeure envers et contre tout. À voir absolument. Et ces lettres sont magnifiquement lues avec passion par ces deux acteurs intenses.

Lettres à Nour Par Lee H. (7 avis) - 30 novembre 2018 à 09h19

Il s'agit plutôt d'une lecture qu'une pièce, mais les lettres lues et la variation des émotions dans un peu plus d'une heure sont magnifiques. L'actrice qui accompagne Cantona est formidable. Les textes donnent à réfléchir à plein de questions : la montée de l'islam radical, l'idéalisme et la déception des jeunes adultes, le désarroi des parents face à certains choix de leurs enfants, et plein d'autres. Un spectacle émouvant à voir absolument.

Par Thierry L. (1 avis) - 25 novembre 2018 à 12h22

On y est allés pour Cantona personnage sympathique. Néanmoins déception sur l'absence de mise en scène qui a pour but de mettre en valeur un texte qui n'est pas très convaincant malgré de bonnes intentions sur le fond.

Informations pratiques

Théâtre Antoine - Simone Berriau

14, Boulevard de Strasbourg 75010 Paris

À l'italienne Accès handicapé (sous conditions) Bar Gare de l'Est Grands boulevards Librairie/boutique Salle climatisée Vestiaire
  • Métro : Strasbourg - Saint-Denis à 110 m
  • Bus : Château d'Eau à 172 m, Porte Saint-Denis à 177 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre Antoine - Simone Berriau
14, Boulevard de Strasbourg 75010 Paris
Spectacle terminé depuis le samedi 29 décembre 2018

Pourraient aussi vous intéresser

Passeport

Théâtre de la Renaissance

Une histoire d'amour

Splendid Saint Martin

- 20%
Clôture de l'amour

Théâtre de l'Atelier

Inconnu à cette adresse

Théâtre Antoine - Simone Berriau

Coupures

Espace Marcel Carné

Spectacle terminé depuis le samedi 29 décembre 2018