Les femmes de Barbe bleue

1
2
3
4
5

Le Centquatre (104) , Paris

Du 29 janvier au 06 février 2021
Durée : 1h25

CONTEMPORAIN

,

Festival Impatience

,

Festival Les Singuliers

,

Société

Si Lisa Guez s’empare de la figure de Barbe bleue pour se confronter aux féminicides, elle ne lui accorde qu’une place fantomatique. Car c’est une histoire de femmes qu’elle veut raconter. Une histoire où la frontière bourreau-victime est trouble, le désir empreint de violence, et l’émancipation passe par la sororité.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires. Merci de respecter les gestes barrières, de vous munir d'un masque et de le porter lorsqu'il est exigé.
 

Photos & vidéos

Les femmes de Barbe bleue

Mise en scène

Lisa Guez

Avec

Valentine Bellone

,

Anne Knosp

,

Valentine Krasnochok

,

Nelly Latour

,

Jordane Soudre

  • La puissance de réinvention de soi

Tout commence comme dans le conte, version moderne : cuisine américaine et piscine bleu azur. La dernière femme de Barbe Bleue finit par faillir aux injonctions contradictoires de son mari, et ouvre le fameux cabinet où gisent les cadavres de ses précédentes femmes. Chacune à leur tour, et ensemble, elles vont raconter leur histoire pour tenter, dans l’au-delà de la mort, de trouver le chemin vers l’émancipation.

Mise en scène par Lisa Guez, Les Femmes de Barbe Bleue est peut-être davantage une histoire de désir que de féminicides. L’intrigue se joue dans une zone grise, où tout est encore possible : être complice de son bourreau ou puiser en soi, et avec le soutien des autres, la force de refuser, l’énergie pour tendre vers des pulsions moins mortifères. Portée par des comédiennes de haute volée, la pièce transcende le manichéisme pour déplier toute une gamme de situations et de registres qui célèbre, même au cœur du drame, la puissance de réinvention de soi.

Ecriture collective dirigée par Lisa Guez, mise en forme par Valentine Krasnochok.
Spectacle lauréat du prix du jury et du prix des lycéens Impatience 2019.

  • La presse

«  Donnant voix aux victimes du « serial killer », le spectacle interroge, sans perdre le fil du conte, les drames de notre présent : le harcèlement, la violence faite aux femmes, les féminicides. Par le biais du merveilleux, du surréalisme et de l'humour, elles explorent tous les rouages de cette mécanique de l'horreur : déni, syndrome de Stockholm, mais aussi confusion des désirs et des sentiments, jeux faussés de la séduction. Pas de grands effets de mise en scène : tout est dans le texte, le jeu, le geste. Loin de la performance incantatoire, « Les Femmes de Barbe-Bleue » interrogent avec une lucidité vertigineuse le machisme et ses ravages. » Philippe Chevilley, Les Echos

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les femmes de Barbe bleue

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment