Les Sonnets

1
2
3
4
5

TGP - CDN de Saint-Denis , Saint-Denis

Du 02 au 03 mai 2018
Durée : 1h30

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Poésie

Jean Bellorini et Thierry Thieû Niang brandissent ensemble un nouvel étendard : celui d’un spectacle regroupant trente jeunes amateurs de Saint-Denis et de ses environs. Ils choisissent une matière première pure et étincelante comme un diamant : Les Sonnets de Shakespeare. Ils figurent parmi les plus beaux poèmes d’amour. Gratuit pour les -12 ans au TGP.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 6 €

Prix tous frais inclus


 

Les Sonnets

De

William Shakespeare

Chorégraphie

Thierry Thieû Niang

Mise en scène

Jean Bellorini

L’un, metteur en scène, travaille les grands textes du répertoire avec de jeunes amateurs. L’autre, chorégraphe, fait danser les petits et les grands, parfois les anciens. Tous les deux placent au cœur de leur art la musique jouée en direct.

Depuis 2014, ils ont dirigé une centaine d’amateurs. La Troupe éphémère, Ses Majestés, Au cœur ont rythmé les saisons du TGP, pulvérisant les idées reçues, provoquant la joie et la fierté.

Ces projets et leur aboutissement – les représentations – révèlent la beauté des humains qui les font exister, et la force d’être ensemble sur une scène de théâtre, face à un public. Sans aucune démagogie, sans pathos, ces projets élèvent, transforment, libèrent. C’est tout sauf naïf, c’est un combat.

Cette saison, Jean Bellorini et Thierry Thieû Niang brandissent ensemble un nouvel étendard : celui d’un spectacle regroupant trente jeunes amateurs de Saint-Denis et de ses environs. Ils choisissent une matière première pure et étincelante comme un diamant : Les Sonnets de Shakespeare. Ils figurent parmi les plus beaux poèmes d’amour.

«  Fatigué de ce monde je demande à mourir,
lassé de voir qu’un homme intègre doit mendier
quand à côté de lui des nullités notoires
se vautrent dans le luxe et l’amour du public,
qu’on s’amuse à cracher sur la sincérité,
que les places d’honneur sont pour les plus indignes,
qu’on offre des corps vierges à des désirs brutaux,
qu’on couvre d’infamies le juste diffamé,
qu’un fort devienne infirme au pouvoir du difforme,
que l’art est bâillonné sous un règne arbitraire,
que des singes en docteurs décident du génie,
qu’un être simple et vrai est traité de stupide,
que le bien asservi est esclave du mal…
Fatigué de tout ça, je veux quitter ce monde
sauf que si je me tue, mon amour sera seul. »

William Shakespeare, Sonnet 66

Gratuit pour les -12 ans au TGP.

Avis du public : Les Sonnets

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment