Le songe d'une nuit d'été

du 17 janvier au 14 avril 2019
1h20

Le songe d'une nuit d'été

Entre burlesque et féerie, tête d’âne et intrigues amoureuses, découvrez la plus célèbre et la plus drôle des comédies de Shakespeare, dans une mise en scène brillante et étourdissante de Matthieu Hornuss.
Entre burlesque et féerie, tête d’âne et intrigues amoureuses, découvrez la plus célèbre et la plus drôle des comédies de Shakespeare, dans une mise en scène brillante et étourdissante de Matthieu Hornuss.
  • Un chef-d’œuvre d’humour et de poésie

« Jamais fou rire sonore n'aura versé de larmes plus gaies. »

Il n’y a que Shakespeare pour se jouer des conventions avec tant de virtuosité. Un chef-d’œuvre d’humour et de poésie toujours aussi moderne.

Quatre jeunes amants, le roi des fées, le malicieux Puck et une bande de lourdauds artisans venus répéter une pièce, s’unissent et se désunissent, au cœur d’une forêt magique, dans un chassé-croisé qui s’annonce explosif. Entre burlesque et féerique, tête d’âne et intrigues amoureuses, découvrez la plus célèbre et la plus drôle des comédies de Shakespeare, dans une mise en scène brillante et étourdissante.

Distribution en alternance.

  • La presse

« Comédie féerique et inclassable du grand Will, cette mise en scène de Matthieu Hornuss séduit par sa magie et son énergie grand public. Il faut en profiter pour initier les plus jeunes à Shakespeare. (…) La nef boisée du Ranelagh, aux allures de navire pirate, est un lieu merveilleux pour accueillir une telle pièce. Sur scène, des lianes illuminées s'embrasent et scintillent. L'on croirait entrer au pays des enfants perdus de Peter Pan. La mise en scène de Matthieu Hornuss, qui s'adresse au plus grand nombre (sans écarter pour autant les adultes), ne lésine pas sur les moyens pour créer la magie. (…) La valse champêtre est diablement bien menée par Thomas Nucci, vrai clown shakespearien. » Le Figaro

Sélection d’avis du public

Un Shakespeare survolté Le 11 avril 2019 à 23h14

Quelle merveille que ce théâtre Ranelagh où la magie du lieu opère encore une fois dans cette version originale du Songe d'une nuit d'été, menée tambour battant par des comédiens tous excellents. La mise en scène apporte encore plus d'énergie à la pièce. Les fous rires s’enchaînent jusqu'à la fin de cette comédie survoltée.

Dynamisme et légèreté. Du grand Shakespeare ! Par Magali A. - 7 mars 2019 à 00h26

Un défi relevé avec succès. Ce soir, la troupe du théâtre le Ranelagh nous a émerveillés avec une représentation d’un dynamisme rare, nous plongeant dans cet univers féerique dont Shakespeare a le secret. Prenant le parti de présenter Le Songe d’une nuit d’été comme à l’époque où elle fut écrite, Matthieu Hornuss nous offre la possibilité de voir les coulisses latéraux et les costumes des comédiens, nous rendant ainsi complices de l’illusion théâtrale et brisant le 4ème mur avec brio. Les loges laissées vides sont également, comme dans beaucoup de pièces jouées au Ranelagh, exploitées à cette fin. La scénographie met en lumière un réseau d’ampoules subtilement disposées, et le spectacle n’en est que plus vivant ; le tout couronné par des costumes d’époque, qui, outre leur rôle dans la distinction pas si aisée des différents tableaux qui souvent se superposent, ont la vertu universelle de nous renvoyer au monde, ici, onirique imaginé par le dramaturge. La mise en scène est parfaitement menée pour nous guider dans ce chassé-croisé et la simultanéité des trois intrigues. Les six comédiens ont subtilement interprété leur rôle, avec un grand respect pour le texte bien qu’il fût traduit. Mention spéciale à Thomas Nucci et Olivier Dote Doevi pour leur énergie dans la scène – d’ailleurs une mise en abyme parfaitement retranscrite par Matthieu Hornuss- où ils interprètent Pyrame et Thisbé. Une prestation qui, bien que par moments un peu licencieuse, nous rafraîchit par sa spontanéité et provoque de francs éclats de rire. Intermèdes musicaux très bien choisis, parfois surprenants puisque Matthieu Hornuss a pris le parti d’insérer des morceaux de chansons d’amour modernes -mettant encore en lumière l’intemporalité des œuvres de Shakespeare- , audace des comédiens, magie des décors, le spectateur est comblé et se laisse envoûter par le charme du songe, le temps d’une soirée. A voir absolument.

Bravo! Par Françoise P. - 5 mars 2019 à 16h27

Nous y sommes allées en famille avec 2 ados (13 et 14) et tout le monde a aimé et bien ri à ce spectacle mené tambour battant !

Un grand moment de Théâtre ! Par Marie-Laure P. - 13 février 2019 à 16h46

Je suis allée voir Le songe d’une nuit d’été avec mes deux petits-enfants de 9 et 7ans, et nous avons tous été fascinés, du début à la fin. La mise en scène est très spectaculaire, poétique et créative, les comédiens sont excellents, on rit beaucoup ! Merci et bravo à cette troupe d’avoir mis ainsi cette pièce magnifique à la portée des plus jeunes, sans la dénaturer le moins du monde, mais en servant admirablement cette œuvre magnifique.

Synthèse des avis du public

4,8 / 5

Pour 4 Notes

75%
25%
0%
0%
0%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

5 4 5
Un Shakespeare survolté Le 11 avril 2019 à 23h14

Quelle merveille que ce théâtre Ranelagh où la magie du lieu opère encore une fois dans cette version originale du Songe d'une nuit d'été, menée tambour battant par des comédiens tous excellents. La mise en scène apporte encore plus d'énergie à la pièce. Les fous rires s’enchaînent jusqu'à la fin de cette comédie survoltée.

Dynamisme et légèreté. Du grand Shakespeare ! Par Magali A. (1 avis) - 7 mars 2019 à 00h26

Un défi relevé avec succès. Ce soir, la troupe du théâtre le Ranelagh nous a émerveillés avec une représentation d’un dynamisme rare, nous plongeant dans cet univers féerique dont Shakespeare a le secret. Prenant le parti de présenter Le Songe d’une nuit d’été comme à l’époque où elle fut écrite, Matthieu Hornuss nous offre la possibilité de voir les coulisses latéraux et les costumes des comédiens, nous rendant ainsi complices de l’illusion théâtrale et brisant le 4ème mur avec brio. Les loges laissées vides sont également, comme dans beaucoup de pièces jouées au Ranelagh, exploitées à cette fin. La scénographie met en lumière un réseau d’ampoules subtilement disposées, et le spectacle n’en est que plus vivant ; le tout couronné par des costumes d’époque, qui, outre leur rôle dans la distinction pas si aisée des différents tableaux qui souvent se superposent, ont la vertu universelle de nous renvoyer au monde, ici, onirique imaginé par le dramaturge. La mise en scène est parfaitement menée pour nous guider dans ce chassé-croisé et la simultanéité des trois intrigues. Les six comédiens ont subtilement interprété leur rôle, avec un grand respect pour le texte bien qu’il fût traduit. Mention spéciale à Thomas Nucci et Olivier Dote Doevi pour leur énergie dans la scène – d’ailleurs une mise en abyme parfaitement retranscrite par Matthieu Hornuss- où ils interprètent Pyrame et Thisbé. Une prestation qui, bien que par moments un peu licencieuse, nous rafraîchit par sa spontanéité et provoque de francs éclats de rire. Intermèdes musicaux très bien choisis, parfois surprenants puisque Matthieu Hornuss a pris le parti d’insérer des morceaux de chansons d’amour modernes -mettant encore en lumière l’intemporalité des œuvres de Shakespeare- , audace des comédiens, magie des décors, le spectateur est comblé et se laisse envoûter par le charme du songe, le temps d’une soirée. A voir absolument.

Bravo! Par Françoise P. (9 avis) - 5 mars 2019 à 16h27

Nous y sommes allées en famille avec 2 ados (13 et 14) et tout le monde a aimé et bien ri à ce spectacle mené tambour battant !

Un grand moment de Théâtre ! Par Marie-Laure P. (7 avis) - 13 février 2019 à 16h46

Je suis allée voir Le songe d’une nuit d’été avec mes deux petits-enfants de 9 et 7ans, et nous avons tous été fascinés, du début à la fin. La mise en scène est très spectaculaire, poétique et créative, les comédiens sont excellents, on rit beaucoup ! Merci et bravo à cette troupe d’avoir mis ainsi cette pièce magnifique à la portée des plus jeunes, sans la dénaturer le moins du monde, mais en servant admirablement cette œuvre magnifique.

Informations pratiques

Théâtre le Ranelagh

5, rue des Vignes 75016 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Tour Eiffel Vestiaire
  • RER : Avenue du Président Kennedy Maison de Radio France à 194 m
  • Bus : Assomption - Radio France à 193 m, Radio France à 319 m, Radio France - Pont de Grenelle à 334 m, Place de Passy à 363 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre le Ranelagh
5, rue des Vignes 75016 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 14 avril 2019

Pourraient aussi vous intéresser

- 34%
Le menteur

Théâtre de Poche-Montparnasse

- 39%
La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

La porte à côté

Théâtre Saint-Georges

- 30%
Spectacle terminé depuis le dimanche 14 avril 2019